HADOPI : le gouvernement nous remet ça pour le 28 avril !

riesterOn a une date, ça y est, c’est le 28 avril que le gouvernement nous remettra à l’ordre du jour l’HADOPI : dans un premier temps à l’Assemblée Nationale. Jean François Copé l’a confirmé. Le Parti Socialiste demande solennellement à Madame Albanel de retirer ce projet de loi « politiquement mort ». Mais l’UMP tentera le passage en force, c’est une certitude.

Pour expliquer le séisme, Franck Riester confie sur BFM TV.
« ils étaient cachés derrière un pylône » en parlant des députés socialistes qui se sont mobilisés, prenant de vitesse les députés dilettantes de l’UMP, comme Frédéric Lefèbvre parti manger. Toujours selon Franck Riester, il s’agit d' »une perte de temps (…) et de moyens d’obstruction« .

Nous, vu d’ici, on appelle ça un camouflet, tout à fait à l’image de ce qui s’est passé jusque là : un projet de loi absurde, respirant l’amateurisme, pour lequel les députés de la majorité eux mêmes ne veulent pas se mouiller, n’y croyant même pas… ou ne voulant trop se montrer dans l’hémicycle votant cette loi, de peur de perdre tous leurs jeunes électeurs.
Au final, on a une majorité pas fichue de se mobiliser, à peine capable d’aligner 15 gus dans l’hémicycle ! C’est risible.

Quand Le Pen passe au second tour des présidentielles, on ne recommence pas à voter le premier tour… mais l’UMP est au dessus des lois, il n’aura donc aucun complexe à représenter son projet de loi stupide le 28 avril prochain.

Internautes, la mobilisation continue.

/-)

HADOPI : pourquoi je n’ai pas écrit à Frédéric Lefèbvre

photo0087 Si vous avez suivit les débats de l’Assemblée Nationale sur la loi création et Internet, et que vous aussi vous avez participé au fait que le flux n’arrivait même plus à assurer une diffusion dans de bonnes conditions (une première pour l’Assemblée Nationale), vous avez certainement hier tiqué sur la Lefèbvrerie du jour, une provocation en bonne et due forme invitant les internautes à le mailbomber, je cite :
« Vous n’êtes pas prêts de remplir le Zénith, j’en suis à peine à une centaine de messages reçus depuis hier »
Cette petite phrase respirant l’intelligence était une petite pique envoyée à Christian Paul, qui avait, dans l’hémicycle, invité les internautes à envoyer des mails à Frédéric Lefèbvre.
Mais que Christian Paul se détende, les internautes avaient d’autre choses plus importantes à faire que d’envoyer des mails à une personne incapable d’en comprendre le sens, comme l’a d’ailleurs souligné Jean-Pierre Brard : « Les internautes nous écrivent à nous parce que vous ne savez pas lire leurs messages »

Voici les raisons pour lesquelles je n’ai pas écrit à Mr Lefèbvre :

* Je n’envoies pas de mails aux personnes anormalement cortiquées, j’ai une fâcheuse tendance à employer des mots de plus de deux syllabes, c’est souvent source de maux de tête pour eux … et de temps perdu pour moi. L’emploi conjugué de mots de plus de deux syllabes à des termes anglophones et des acronymes faisant appel à une certaine culture que Mr Lefèbvre se targue d’avoir, comme VPN, Proxy, TOR, RAID, SSH, WLAN, IPredator, Freenet …. n’aurait fait que creuser le fossé culturel qui nous sépare.

* Comme de nombreux internautes, je me suis concentré sur des choses utiles, c’est à dire relever les innombrables âneries débitées par les défenseurs du projet de loi HADOPI pour fournir des armes aux députés normalement cortiqués… et vue le nombre de bêtises dites, je puis vous assurer qu’il s’agit d’un emploi à plein temps.

* Pourquoi écrire à un député plus disposé à bavasser avec ses copains, caché au pied du perchoir, qu’à écouter les autres députés (et oui Frédéric, de là où nous étions on voyait très bien vos jolies attachées parlementaires avec lesquelles vous ricaniez pendant les débats au lieu de vous instruire).

* J’étais au Salon Solutions Linux très occupé à préparer la délocalisation de mon activité professionnelle après une discussion avec quelques clients qui refusent en bloc que j’installe le firewall open office sur leurs serveurs.

* Je donnais un coup de main à la boucherie des copains GCU pour vendre nos fins de stock défraîchies, en vain …

dscf0343

photo0083

photo0085

photo0086

Photos by Wilfried Humbert au SolutionLinux2009Boucherie2009

Frédéric lefèbvre, e-gnard multirécidiviste

Je n’ai pas résisté au plaisir de vous diffuser cette petite vidéo d’un débat entre Frédéric Lefèbvre et Christine Autain sur l’émission Parlons net. On assiste, une fois de plus à un festival de Frédéric Lefèbvre qui à peine remis de se crises d’amnésies, nous fait une rechute d’autoritarisme se traduisant par des éructations verbales à l’encontre des internautes, l’un de ses chevaux de bataille favoris, puisque rappelez vous, lui, il connaît l’internet, il installait des serveurs dans les caves du 18e arrondissement de Paris avant même la naissance de Wanadoo.

Voilà en gros ce que l’on peut tirer de ce débat :

Frédéric Lefèbvre vit sur une autre planète : quand on lui signifie que les fournisseurs d’accès grognent … TOUS les fournisseurs d’accès d’ailleurs, celui ci soutient que « tout le monde trouve cette loi extraordinaire« ; « tous les artistes soutiennent le texte » … quand il est acculé, Frédéric Lefèbvre tire de manière assez risible le débat vers des sujets complètement à côté de la plaque (comment en vient on à parler des paradis fiscaux ?).
Frédéric Lefèbvre parle un français déplorable pour un député. Par exemple, pour lui, un « dealer » c’est une personne qui « fait du profit sur le dos des gens en faisant du vol » donc « beemotion est un dealer« .

Clémentine Autain est toujours aussi jolie, mais elle ne connaît pas son sujet, elle se laisse endormir pas un Frédéric Lefèbvre qui semble intarissable quand il s’agit de sortir des inepties ou de mentir effrontément. A peine une petite protestation quand Frédéric Lefèbvre l’accuse de défendre le libéralisme sauvage (fallait oser !) … dommage, elle avait un super coup à jouer, mais elle est encore bien trop frêle.

Les journalistes ne sont eux même pas à la hauteur, c’est d’ailleurs fort surprenant, ils nous avaient habitué à bien mieux : incapables de prendre en défaut Frédéric Lefèbvre qui pourtant enchaîne les absurdités. Ils ne sont à aucun moment maître du débat laissant libre court aux divagations de Frédéric Lefèbvre, véritable star du débat.
On se fout par exemple royalement de savoir combien Frédéric Lefèbvre a d’amis sur Facebook… pire ils sont incapables de mettre le doigts sur le fait que les internautes CHOISISSENT d’aller sur Facebook et non de se faire fliquer par une milice agissant sur ordre des majors.

Un débat très décevant qui n’aura donc qu’une seule utilité : alimenter le bêtisier d’un Frédéric Lefèbvre décidément très en verve en ce moment.

Frédéric Lefèbvre, Ségolène et la culotte de Madonna

Suite à la découverte le mois dernier et plus récemment sur PCInpact ou Zataz de l’[email protected]pwal de Frédéric Lefèbvre, ce dernier a été finalement corrigé, les pages sont maintenant en accès interdit … oui mais voilà il en reste un peu et visiblement, Frédéric Lefèbvre a une préférence pour la culotte de Madonna :

Frédéric Lefèbvre aime donc Ségolène Royal et Madonna, on en apprend de belles sur son site 🙂

image-2

Le site web de Frédérique Lefèbvre n’est pas HADOPI Proof

La petite histoire remonte à il y a plus d’un mois, j’avais souhaité signaler ici, des curiosités sur le site web de Frédérique Lefèbvre directement à l’intéressé, via une emission de radio, pour laquelle le Figaro avait lancé un appel aux questions. Mais j’ai eu la déception de me faire censurer à de multiples reprises.
Aujourd’hui c’est au tour de PCInpact ou de Zataz de s’émouvoir des courants d’air numériques de Frédéric Lefèbvre.

Ca fait donc plus d’un mois qu’on était au courant par ici mais ça fait toujours plaisir de savoir qu’on est pas tout seul à en rire 🙂

…. 5 gus dans un garage, valent mieux que deux gus dans une cave 🙂

« J’ai commencé à communiquer sur Internet avant même la création de Wanadoo, parce que mon frère qui vit aux États-Unis en est l’un des pionniers.(…) Il y a plus de dix ans, j’ai passé quelques bouts de nuits à ses côtés dans certaines caves du 18e arrondissement (…)

« L’absence de régulation du Net provoque chaque jour des victimes ! Combien faudra-t-il de jeunes filles violées pour que les autorités réagissent ? Combien faudra-t-il de morts suite à l’absorption de faux médicaments ? Combien faudra-t-il d’adolescents manipulés ? Combien faudra-t-il de bombes artisanales explosant aux quatre coins du monde ? Combien faudra-t-il de créateurs ruinés par le pillage de leurs œuvres ? Il est temps, mes chers collègues, que se réunisse un G20 du Net qui décide de réguler ce mode de communication moderne envahi par toutes les mafias du monde. […] La mafia s’est toujours développée là ou l’État était absent ; de même, les trafiquants d’armes, de médicaments ou d’objets volés et les proxénètes ont trouvé refuge sur Internet, et les psychopathes, les violeurs, les racistes et les voleurs y ont fait leur nid. »

Frederic Lefèbvre

Le Talk Orange Le Figaro avec Frédéric Lefèbvre : alors c’était comment ?

Le portail d’Orange est bien connu pour ne pas aimer autre chose qu’Internet Explorer, le navigateur de Microsoft (au diable les utilisateurs de Linux et d’Apple, ils n’ont qu’à se payer un Windows après tout hein), et bien pour le podcast c’est pareil, il faut un porte-avion, trois hélicoptères et une colonne de chars pour visionner un pauvre podcast. Par delà le manque total de respect pour plus de 30% des internautes français, il y a la question, si chère à monsieur Lefèbvre de la lutte contre le piratage… J’ai donc du « pirater » un Windows (authentique) pour pouvoir visionner ce qui devait s’annoncer comme une pièce d’anthologie … de démagogie, pardon.
Vous allez me dire que c’est ma journée, toutes mes questions ont été censurées sans aucune explication, et voilà que quand je cherche à écouter le podcast, avec Internet Explorer pour écouter l’immonde flux WMV de m#@*$*@[email protected]# … l’inéluctable se produit alors que je dispose de tous les codecs nécessaires etc … voilà ce que ça donne en image

11

2


Petit message aux développeurs d’Orange et du Figaro :

Continuez comme ça, au moins Mr Lefèbvre aura eu beau raconter des bêtises en live, ce qui est cool c’est que personne ne l’aura entendu … médiatiquement parlant, vous ne pouvez pas faire de mal 😀

Dans votre infinie bonté si vous ou l’un des lecteurs de ce blog pouvait poster ce podcast sur un site de gens qui savent les diffuser, genre Youtube ou Dailymotion, je vous en serais fort reconnaissant.

Questions à Frédéric Lefèbvre sur le Talk Orange – Le Figaro

image-11

Frédéric Lefèbvre sera l’invité du Talk Orange – Le Figaro ce soir en direct à 18 heures. Vous pouvez lui poser des questions sur cette page. J’ai moi même posé quelques questions au porte parole de l’UMP, je doute obtenir des réponses sincères, je doute même que mes questions soient publiées dans leur intégralité.
Cependant je vous propose de lire ces questions ci dessous :

Mr le député, votre volonté à vouloir légiférer sur l’Internet inquiète les internautes : une police du net mondiale, un contrôle du CSA, des sites web labélisés, un traitement automatisé des constats d’infractions et délits (Hadopi) sortant du cadre judiciaire et qui renverse la charge de la preuve mais interdit à l’accusé de se défendre … et en plus de ça fondé sur des postulats techniques que chaque internaute sait stupides.

Vous avez dit bien connaître l’Internet … expliquez nous comment vous comptez traquer un Internaute qui usurpera l’ip d’un tiers ou se servira de votre blog pour télécharger ou relayer une attaque ?

cf, au hasard :

http://www.fredericlefebvre.com/adm/ajax/admins/

C’est à votre blog qu’on coupera la connexion ?

Comment réagiriez vous si on coupait votre blog en pleine campagne pour un scrutin alors que vous n’êtes pas vous même le contrevenant ?
Vous dites connaître les moyens de vous protéger mais permettez moi d’en douter, avoir installé des serveurs dans les caves du 18e n’a visiblement pas fait de vous un expert en sécurité informatique à en voir votre blog …

Enfin :

Où sont les rapports d’impact sur l’économie numérique que n’importe quel député sérieux aurait exigé du ministère de la « culture » ? (et oui en France l’économie numérique ca se traite au Ministère de la culture … au passage, vous trouvez ça normal vous ?)

Question annexe :

Comptez vous des industriels du disque parmi les clients de PIC Conseil, votre cabinet de lobbying ?