Catégorie : Digital Warfare

CyberCrime@Octopus (DG1/3021)

La lutte contre la cybercriminalité ne se met pas en place qu’au niveau national avec les différents outils que nous connaissons aujourd’hui ou avec la Loi sur la Programmation Militaire (relative à la cyberdéfense et à la “prévention” des risques). Au niveau européen, ça bouge également. Nous connaissions déjà INDECT visant à mettre en place

Interceptions légales, technologies duales et commerce d’armes électroniques entre amis

Un échange sur Twitter avec Nicolas Caproni ce jour me pousse à écrire ce petit billet. Dans un Tweet un peu moqueur, Nicolas, que je lis par ailleurs, me reprochait, en dehors de ne pas parler “des vraies inquiétudes des français” (désolé Nicolas mais je ne me présente pas aux prochaines municipales), une forme d’angélisme

La #NSA surveillerait #Alcatel, l’un de ses fournisseurs… sans blague ?

Le Monde nous a hier gratifié de nouvelles révélations sur les programmes d’interception et de surveillance des services américains. Ces dernières révélations ont fait du bruit, poussant Laurent Fabius à convoquer dans l’urgence l’ambassadeur des Etats-Unis en France, tout particulièrement pour demander à ce dernier de s’expliquer sur l’espionnage dont serait les cibles deux joyaux

#PRISM : Comment passer d’un #spagrave® au #chuichoquée® en moins de 48h ? (avec du @fleurpellerin dedans)

Nos politiques européens sont de très talentueux comédiens. L’indignation d’Angela Merkel, en soi, c’était déjà risible. En France, exception culturelle oblige, nous ne sommes pas les plus mauvais quand il s’agit de sortir les violons pour endormir les masses. Souffler le chaud et le froid, c’est un art. En la matière, Fleur Pellerin est loin