Deux ans plus tard…

More lolcatz to come…

Après deux années de désertion, deux déménagements, un retour à l’ADSL après deux ans de fibre, un bout de plastique qui en gros me définit “officiellement” comme un journaliste, un nouveau procès à mon encontre, cette fois ci pour full disclosure… et que je vous raconterai, juste histoire de me payer ouvertement la tête du fonctionnaire de police qui a pris mon “témoignage” et d’une justice qui a mis 4 ans à me retrouver (alors que dans le même temps cette même justice me trouvait sans problème pour l’affaire ANSES), pour me condamner sans que je ne puisse me défendre, décision que j’ai fait annuler pour finalement gagner en première instance… je suis accidentellement tombé sur une archive de backup contenant… ce blog. C’est un peu par nostalgie que je l’ai d’abord restauré sur mon desktop, puis j’ai fini par le pousser sur ce serveur, et le voici ouvert, même si il y a encore quelques travaux de peinture prévus.

Mon downgrade de connexion ne me permettant plus d’home’ hoster comme j’en avais pris l’habitude quelques services sur Tor, l’idée de revenir sur le ‘ternet “des gens”, s’est naturellement imposée. Je m’étais également quelque peu publiquement éclipsé, ce pour plein de raisons sur lesquelles je ne m’étendrai pas, disons qu’en gros j’avais piscine, même si j’officiais toujours, mais dans l’ombre… et bien terminé la piscine !

Vous risquez donc de me recroiser sur Reflets comme ici, et si le coeur vous en dit, nous allons encore faire un long bout de route.

  • Un planning ? Oui.
  • Des idées de publications à venir ? Oui, avec en guest star de vieilles connaissances.
  • De gros dossiers ? Oui… des dossiers qui justifient un internet un peu plus lumineux que le l’internet sombre en hoodies avec une lampe frontale.