Tumblr Vs 4Chan

tumblr raid
Raid sur Tumblr

Depuis plusieurs heures maintenant, les sites 4chan et Tumblr se livrent une guerre à coup de dénis de service. Selon le site Urlesque, il semble que la querelle aurait pour origine une pratique des utilisateurs de Tumblr (un réseau social de blogging) qui posteraient des contenus tiers sans en citer la source, en l’occurrence 4chan : “These hipsters constantly steal our memes and claim them as their own,” écrit un utilisateur sur la board.

4chan est une immense board sur laquelle des millions de contenus sont postés, ses utilisateurs sont aussi connus pour être assez chauds quand il s’agit de balancer un raid. Bilan, les deux sites sont indisponibles et se livrent une guéguerre assez musclée. Les 4channers auraient prévu de se créer des comptes sur Tumblr, d’ajouter un maximum de contacts, afin de les inonder d’images de mauvais goût. Des comptes d’utilisateurs assez populaires de Tumblr auraient également été piratés.

Visiblement, tout ceci a très vite tourné au déni de service et à l’heure actuelle les deux sites sont indisponibles. Dans un cas comme dans l’autre tout le monde y perd, et les aficionados de la /b/ et les utilisateurs de Tumblr.

Fibre optique : Numericable persiste à se foutre de la tronche des internautes

pipeau très haut débit
Le pipeau très haut débit by Numéricable

Souvenez vous le plan Numerique 2012 d’Eric Besson, un plan ambitieux dans lequel la France prenait le leadership numérique européen… ah sur le papier ça claquait bien ! Fin 2010 où en sommes nous ?

Et bien il faut noter dans un premier temps que le plan Numérique 2012 a eu à patir de 2 choses qui l’ont sérieusement plombé :

  • La crise économique et financière qui a freiné les investissements des fournisseurs d’accès, même si ces derniers le nient et continuent à raconter des balivernes à la presse…
  • Une Nathalie Kosciusko-Morizet complètement aux fraises sur le déploiement de la fibre optique (tout comme sur les autres dossiers où elle était d’ailleurs attendue : Hadopi, article 4 de la Loppsi, RGI ….)

Pourquoi je suis pas content ?

Et bien mes alertes Google me remontent ce matin une nouvelle communication de Numéricable qui est un superbe pipeautage. Figurez vous qu’à en lire ce billet, Paris serait la capitale européenne de la fibre optique… rien que ça. Je cite :

“Numericable a annoncé avoir raccordé son millionième foyer parisien au Très Haut Débit par la fibre optique, valant à Paris de devenir « la capitale européenne de la fibre optique », a ajouté le câblo-opérateur.”

Bon on arrête tout de suite les idioties

Tous opérateurs confondus, en juin dernier, il y avait en France moins de 80 000 foyers qui bénéficiaient effectivement de la fibre optique. 365 000 comptes Internet pouvaient accéder à des connexions de 100 Mbit/s, ce qui veut dire que seulement 285 000 foyers bénéficiaient du 100 mégas Canada Dry de chez Numéricable.

Encore plus fort, certains fournisseurs d’accès prétendent que c’est le public qui est long à adopter la fibre, comprenez que les gentils opérateurs l’installent et que vous, abonnés Internet, préférez rester sur votre bonne vielle connexion 20 mégas. Mais de qui vous foutez vous là au juste messieurs ?

Les faits c’est que la France n’est pas loin d’être bonne dernière en Europe sur le déploiement de la fibre optique, c’est une véritable HONTE ! Le très sérieux FTTH Council Europe place la France en 15e position du classement des pays européens les plus fibrés… 15e sur 17 ! Soit avant, avant dernier !!

Et vous venez nous parler de leadership européen ?

Numérique 2012 ? Mais quelle blague ! La France est tellement à la traîne qu’elle ne trouve rien de mieux que de proposer dans un rapport parlementaire, de taxer dés 2012 les abonnements à l’Internet fixe… et ceci viendra en plus de la hausse des prix déjà prévue, et qui sait, un jour, en plus d’une licence globale.

Explications :

Quand un opérateur dit qu’il a raccordé un foyer, ceci veut dire 8 fois sur 10 que la fibre ne passe pas loin de l’immeuble, mais en aucun cas que ce même opérateur à entammé son déploiement vertical (installation des prises optiques chez les particuliers et tirage de la fibre dans les fourreaux de l’immeuble).

Certe pour Numéricable, c’est très différent, l’opérateur, avec sa technologie Canada Dry, n’a pas même besoin de rentrer dans les immeubles puisqu’il ne fait pas du FTTH mais du FTTLA (Fiber to the last amplifier) : la fibre arrive quelque part près de chez vous mais pas chez vous, les derniers mètres utilisent le réseau coaxial du câblo opérateur. Il en résulte que Numéricable déploie plus vite que les autres, à moindre coût, mais surtout, au final il propose un service ridicule pour ce qu’on serait en droit d’attendre de la fibre optique : 100 mégas en vitesse descendante, et 5 pauvres petits mégas indignes en envoi de données. Le cuivre ne sait pour l’instant pas faire mieux, du coup on a bien de la puissance fibre en download, mais on aussi et surtout de la puissance cuivre en upload. La technologie utilisée par Numericable ne fait en rien de la France une grande nation du très haut débit, ou alors du “semi très haut débit”.

N’essaye même pas !

Pas la peine de me justifier ce choix technologique par une excuse du style “oui mais les internautes ils downloadent plus qu’ils n’uploadent“, si c’est le cas c’est du au choix historique de l’ADSL, il ne s’agit aucunement d’un usage naturel du Net. Maintenant avec HADOPI qui prohibe le P2P, ils vont même uploader beaucoup moins. Mais il est évidemment préférable pour un opérateur d’avoir plus de débit descendant vers l’utilisateur pour  lui vendre des beaux contenus HD, que de lui laisser de l’upload et que l’abonné finisse par comprendre qu’Internet c’est pas “que” une télévision HD.

La raison du choix de Numericable uniquement guidée par des impératifs économiques, le FAI est détenu par des fonds de pensions américains, et c’est de la rentabilité qu’on lui demande, surement pas d’offrir un accès Internet neutre et de qualité.

La nouvelle stratégie de Microsoft pour Silverlight

Windows Mobile 7
Windows Mobile 7

Récemment, je vous faisais part d’une interview de Bob Muglia, président de Microsoft en charge de la branche serveur et outils, donnée au PDC et relayée entre autres par Gigaom. Il semble qu’il y ait eu de la part de moi comme de la presse un certain empressement à vouloir enterrer la technologie Silverlight. Bob Muglia a donc souhaité apporter des clarifications en revenant sur ces propos et i y dément tout abandon de SIlverlight mais bien un recadrage des objectifs. Bob Muglia assure que  :

  1. Silverlight est très important et stratégique pour Microsoft.
  2. Nous travaillons dur sur la prochaine version de Silverlight, et il continuera d’être multi-navigateur et multi-plateformes, et tourne sous Windows et Mac.
  3. Silverlight est une plateforme d’applications de base de développement pour Windows, et c’est la plate-forme de développement pour Windows Phone.

Il y affirme aussi que le but de Silverlight n’a jamais été de remplacer le HTML, mais plutôt d’apporter les choses que HTML (et d’autres technologies) ne peuvent pas faire, et enfin rendre ceci accessible aux développeurs. Bob Muglia donne également quelques chiffres : Silverlight serait  installé sur les deux tiers des ordinateurs dans le monde, et plus de 600.000 développeurs sont actuellement en train de développer des applications avec Silverlight, confirmant ainsi que Microsoft continuera à investir dans cette technologie.

Contourner HADOPI pour les nuls (partie 19) : le Dead Drop

Photo : Aram Bartholl (cc)

Le projet Dead Drops, initié par des internautes partageurs New-Yorkais consiste à dissimuler des volumes de stockage sous forme de clefs USB dans l’environnement urbain, en des endroits très publics. Libre aux passants de prendre et déposer quelques fichiers quand il passe à proximité de l’un de ces espaces.

A l’instar du Beer to Peer, le Dead Drops est une pratique encore peu commune en France mais qui tend à reproduire ce qu’est Internet dans la vie réelle et transforme un lieu en espace de copie malgré lui. Ainsi, on peut imaginer des lieux assez délirants, comme le métro, tendant ainsi à reproduire un maillage dynamique d’un réseau IP en utilisant le réseau de transport urbain… presque une forme d’art. Coulés dans du béton à même les murs, ce sont 5 espaces de Dead Dropping que la petite équipe à installé. S’il vous venait à avoir envie de partager quelques fichiers du côté de New-York, ils sont à :

Merci à @Bram 😉

Découvrir d’autres approches HADOPIPROOF

Wawa-Mania vs ATILD : Operation Popcorn

Previously, dans notre Internet civilisé

Fin mai dernier, pour avoir donné un coup de pied dans la fourmilière en dénonçant une probable opération de blanchiment d’argent sous couvert de lutte pour le libre accès à la culture et le partage, je découvrais deux personnages assez improbables, Zac et Aurélien. Le premier dans le rôle de la victime des majors, le second dans le rôle du sauveur, qui montait une association dont l’objet officieux (et louable) était de sauver son copain… et l’officiel, de “faire des trucs ». Le duo surprenant était porteur d’un message assez curieux et dur à décrypter dans lequel je ne me reconnaissais pas, je n’étais pas vraiment le seul, mais à l’époque peu osaient encore le dire. Ceci m’avait valu un beau déni de service, mais grâce à l’ATILD, le DDoS s’est arrêté, les menaces physiques aussi, trop sympa.

Une campagne de calomnie entreprise par Aurélien Boch sur moi et mes entreprises s’en suit, “massivement relayée” par une seule personne. Dans ce billet, je mettais bien la ligue Odebi en perspective de cette histoire la pensant sincèrement victime d’une manipulation.. et manipulation il y a eu, la ligue s’est bien faite avoir mais je ne pense pas qu’il faille espérer de communication à ce sujet de sa part. Même si je doute qu’elle mette aujourd’hui tant d’entrain à soutenir les agissements de l’ATILD ou/et de Zac, du moins publiquement…

Opération pieds nickelés

Cette franche camaraderie entre Zac et Aurélien a durée jusqu’en août dernier, où les 11 000 euros ne suffisant pas à éviter la détention provisoire à Zac, et où la somme manquante, soit plus de 8000 euros à 43 centimes près, arrive d’une banque de Port-Louis, un paradis fiscal, sur le compte de l’ATILD. Mes soupçons de blanchiment d’argent se précisent, le mot “délinquant” que je n’avais pas hésité à employer et qui m’avait valu les foudres de certains, prenait tout son sens. En fait, on passe même dans un tout autre registre d’infractions pénales que la justice expliquera surement mieux que moi.

Toujours en août, suite à cette tentative supposée d’opération de blanchiment, comme prévu, Aurélien Boch, annonce qu’il claque la porte de l’ATILD, en assumer la présidence est devenu bien trop lourd et se rendre complice directement ou indirectement n’est pas la meilleure des postures. Aurélien se dit maintenant victime de menaces physiques, le coupable qu’il désigne à demi-mot est Zac. La situation fait couler beaucoup de pixels chez les wareziens qui se sentent floués par Zac et l’ATILD.

Opération Payback

Des rumeurs de reprise, puis reprise avortée. Fin septembre, l’opération Payback qui viserait le site HADOPI.fr est annoncée sur le site de l’Association qu’Aurélien Boch semble vouloir maintenant “bien sous tous rapports”. Un refresh de page plus tard, la page d’accueil du site de l’ATILD est modifiée, et Aurélien lance un appel au calme. Encore un épisode curieux qui semble témoigner de petites frictions en interne.

Aurélien est, fin octobre 2010, toujours le président de l’association, et le site de l’ATILD est piraté, la page d’accueil modifiée affiche quelques obsénités peu inspirées. Un bien sordide spectacle.

Opération popcorn

PHSF 2010 : Plastic Hacker Space Festival 2010

Reprap by Lauren Van Niekerk Mendel

Le weekend prochain, du 29 au 31 Octobre 2010, le /tmp/lab vous convie au Plastic Hacker Space Festival, temple français de la culture DIY où ça cause de tout pour tout fabriquer.

Usinette, Fablab, RepRap, transidentités et transpalettes : l’univers du D.I.Y croise, pour cette nouvelle édition trans-disciplinaire, les univers variés de l’autogestion, de la post-pornographie et des séxualités plurielles, des questions de genre, de l’architecture, de l’environnement,…, et sème le trouble au cœur de nos habitudes en reposant la question de nos désirs.
Plastique, électronique et chair pour fabriquer presque tout : enfin tous les moyens de réaliser ses envies et de construire un monde à son image.
Il n’est plus question de se demander “de quoi demain sera fait?” mais “comment veut-on faire demain?”.
Où ?

phsf

Hackable and pluggable computing

Sheevaplug
Sheevaplug

Je profite de ce premier billet sur mon nouveau hosting chez Bearstech pour vous causer des nouveautés d’Hackable -Devices. Exit la Dedibox qui commençait à tirer la langue, bluetouff.com est donc maintenant hébergé et infogéré par les ours que je remercie pour ce gros coup de patte.

Donc je vous disais, quoi de neuf chez Hackable-Devices ?

  • Le Sheevaplug Dev Kit nouveau est arrivé : un slot SF, un port USB, un miniUSB et un port gigabit, un CPU  Marvell. Encombrement minimal, consommation ultra réduite, bonne connectique et puissance confortable. Personnellement, je le vois bien en petit serveur de nom et serveur mail, mais je me suis laissé dire que certains n’hésitaient pas à s’en servir de serveurs web. Le hardware est convivial pour sa taille et on peut du coup se faire des clusters intéressants.
  • Pas mal de petites nouveautés côté Arduino avec 3 nouvelles boards : la DC-borduino (un clone Arduino pour les plaques d’essais), l’Arduino Mega (carte de prototypage rapide à base d’ATmega1280)  et  l’Arduino Uno (carte de prototypage rapide à base d’ ATmega 328);
  • Nouveaux kits du côté de chez Makerbot Industries, avec : un extrudeur, le plastruder, et le plateau d’automatisation, l’automated Build Plateform, pour upgrader votre anciens MarkerBot et lui donner des fonctionnalités du nouveau Thing’o Matic dont je vous causais ici.

MultideskOS est de retour !

En voila une petite bombinette à geeks qu’elle est trollogène ! 8 ans après sa disparition du Net et après avoir déferlé sur la toile avec son OS révolutionnaire, Jayce the crazy child, aka Michael Gierech est de retour avec MultideskOS. L’information provient d’ici, et elle est vite corroborée par les liens qui y sont diffusés.

Le nouveau site du projet est ici puisque les .com et .org sont squattés par le générateur à citations épiques de Jayce  (une nouvelle citation à chaque rafraichissement de page).

Alors tenez vous bien, MultideskOS est maintenant Open Source !

Si vous n’avez pas connu MultideskOS et les frasques de Jayce, je vous invite à aller consulter le journal de Ploum qui récence quelques liens sur l’oeuvre de Jayce et son OS du 24e siècle qui reste dans la mémoire de nombreux geeks une source intarissable de rigolade… il semble donc qu’on soit bien repartis pour un tour.

Longue vie à MultideskOS, longue vie au troll 🙂

EDIT : comme MultideskOS est maintenant Open Source, je ne résiste pas à l’envie de vous ressortir cette citation de son auteur :

« Vous voulez peut-être le code en open source pour pouvoir mieux
pirater? Avez-vous compris qu'au plus le code est protégé, au plus
ca évite les petits malins de pirater ? »

HADOPI : un reportage de M6 vraiment ridicule

Piratage sur M6
Piratage sur M6

Je viens de prendre un peu en cours 66 Minutes, le reportage de M6 traitait cette semaine du téléchargement illégal de manière plutôt partisane, et je vous assure que c’est un euphémisme. Chiffres sortis du chapeau, amalgames douteux, de la bonne vraie TV poubelle comme j’en avais pas mangé depuis un bail. Au registre des inepties on par exemple ce bon vieux cliché qui assimile un téléchargement à un vol, appuyé par une brève apparition de l’acteur Gérard Darmon. S’en vient ensuite un petit volet sur les premier envois de mails d’HADOPI et là M6 nous apprend que si 12 millions d’internautes savaient installer un client P2P et seeder l’intégrale des bisounours, seuls 3 millions savent “passer à travers les mailles du filet”, c’est à dire faire clic clic sur un lien megaupload et taper 4 lettres qui composent le captcha… là on sent tout de suite l’enquête minutieuse.

Mais il y a encore plus gros, dans un immeuble proche des Champs Elysée nous précise le reporter, des personnes s’affairent à collecter des adresses IP et à les transmettre directement à un magistrat. Oui, vous n’hallucinez pas, l’image nous montre à l’écran 5 gus dans un garage hausmanien sous Windows (c’est limite si on ne les voit pas écrire les adresses ip sur un post-it…). Des agents assermentés ? Même pas ! Ou même plus… des anciens policiers nous précise t-on. On est bien dans le domaine de la petite milice privée qui relève des données pseudo personnelles et surtout franchement pas fiables pour les transmettre au procureur.

Soit M6 a raconté de splendides bêtises, soit il se passe des choses franchement peu  avouables chez les ayants droits qui mandatent n’importe qui pour faire n’importe quoi… En tout cas bravo à M6 pour ce scoop, ça va nous donner matière à creuser un peu les moyens d’investigations de ces officines privées, on sait maintenant que TMG n’est pas la seule sur ce coup, on sait également que les gens qui opèrent sont parfaitement illégitimes dans ce qui devrai relever d’une l’enquête judiciaire, et on apprend enfin que les preuves collectées sont de haut niveau avant d’être transmises au procureur…

M6 m’a TUER !

Edit : L’émission de M6 est maintenant sur M6 Replay (flash)

Wifi Robin est maintenant disponible en France

wifirobin
Wifi Robin disponible en France

Il y a quelques temps, je vous avais parlé de Wifi Robin, un petit boiter magique qui envoi des lutins dans les airs pour capturer des trames et automatiser des attaques sur le protocole de chiffrement sans fil WEP qui comme chacun le sait n’est pas HADOPIProof. Et bien maintenant ça y est, Wifi Robin est disponible à la vente en France, chez Greezbee, pour 139 euros. C’est par ici que ça se passe (et non je n’ai pas d’actions). Tout comme les cartes Alfa (dont je soupçonne être le coeur de la bête, avec son chipset Realtek RTL8187L), ça patate quand même à 1w soit 10 fois la puissance autorisée en France… elle est donc bridée mais facilement débridable, il faut juste prendre soin de ne pas dormir à côté.

Si comme moi vous n’avez pas 139 euros à mettre dans ce gadget mais que la bidouille vous amuse et que vous avez une ou deux foneras qui trainent à la maison, allez donc jeter un oeil sur HostileWRT, un projet du /tmp/lab dont vous trouverez les slide de présentation au Hack.lu ici.

Il va de soi que vous ne jouerez avec que sur votre réseau local et que vous n’utiliserez pas la connexion de votre voisin pour seeder comme un puerco.

Merci à Abysce pour l’info 😉

tmplab HostileWRT 5