Hackable and pluggable computing

Sheevaplug
Sheevaplug

Je profite de ce premier billet sur mon nouveau hosting chez Bearstech pour vous causer des nouveautés d’Hackable -Devices. Exit la Dedibox qui commençait à tirer la langue, bluetouff.com est donc maintenant hébergé et infogéré par les ours que je remercie pour ce gros coup de patte.

Donc je vous disais, quoi de neuf chez Hackable-Devices ?

  • Le Sheevaplug Dev Kit nouveau est arrivé : un slot SF, un port USB, un miniUSB et un port gigabit, un CPU  Marvell. Encombrement minimal, consommation ultra réduite, bonne connectique et puissance confortable. Personnellement, je le vois bien en petit serveur de nom et serveur mail, mais je me suis laissé dire que certains n’hésitaient pas à s’en servir de serveurs web. Le hardware est convivial pour sa taille et on peut du coup se faire des clusters intéressants.
  • Pas mal de petites nouveautés côté Arduino avec 3 nouvelles boards : la DC-borduino (un clone Arduino pour les plaques d’essais), l’Arduino Mega (carte de prototypage rapide à base d’ATmega1280)  et  l’Arduino Uno (carte de prototypage rapide à base d’ ATmega 328);
  • Nouveaux kits du côté de chez Makerbot Industries, avec : un extrudeur, le plastruder, et le plateau d’automatisation, l’automated Build Plateform, pour upgrader votre anciens MarkerBot et lui donner des fonctionnalités du nouveau Thing’o Matic dont je vous causais ici.

15 réponses sur “Hackable and pluggable computing”

  1. J’ai même entendu dire que certains avaient pour ambition d’utiliser le Sheevaplug pour créer un vrai bout d’Internet libre et décentralisé 😉

    Sinon, intéressante cette nouvelle version (du Sheeva), surtout pour l’ajout du port USB, mais le prix est du coup nettement plus élevé. La faute aux frais d’import ?

    1. Faut demander à John mais h:d est le seul importateur pour le moment et je crois que les quantités sont ridicules du coup c’est assez cher oui, ça serait cool que ça se démocratise un peu

      1. À ma connaissance, oui. Ça correspond a peut prêt au prix payé si tu passe par d’autres sites étrangers (avec les taxes).

        En tout cas c’est une très bonne nouvelle 🙂

  2. Pour le shivaolug c’est con qu’il n’y ait aucun modèle avec CPL intégré, ce serait bien plus logique.
    M’enfin, peut pas penser à tout.
    Db

  3. Oui, même Mme Michu peut avoir son site web à la maison pour partager les photos de famille et avoir des nouvelles en temps réel. Ma petite Sheeva tourne depuis 1 mois sur le système d’origine (Ubuntu 9.04) + serveur lamp + vsftpd, et même openjre + Wuala, parce que 80ko/s d’upload c’est un peu limite. Tout ce qui risque de prendre trop de place (/home, /var/cache, /var/log, /var/www, /tmp…) est sur un disque usb de 500Go alimenté en usb. Au total c’est censé pomper environ 10W. En prime, on a une jolie veilleuse avec lumières clignotantes et une petite chaufferette pour les mains (32°, c’est idéal).
    Je pense à un truc: pourquoi ne pas proposer des sheevaplugs déjà configurées aux gens qui veulent pas passer des semaines à essayer de comprendre les tutos ?

  4. Cela fait un peu plus d’un an que mon petit site perso tourne sur ce matériel.
    L’alimentation a cramé en aout dernier et je l’ai remplacée par sa dernière révision.

    Il tourne donc avec SSH, lighttp et PivotX (pas envie d’une BDD pour un tout petit site).

    Vraiment un bon petit serveur qu’on oublie dans un coin.

      1. Oui, c’est un défaut de la première série.
        Et quand je me suis aperçu de l’arrêt du serveur je me suis douté que la PSU était morte.
        J’ai fouillé sur le net et rapidement j’ai découvert un forum avec photo des dégâts (identique aux miens) et un fournisseur en Angleterre pour la pièce de rechange.

        Au pire il y a la solution de brancher une alimentation externe car rien d’autre n’a subit de dégât.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.