Ubuntu : configuration NVIDIA GT 220 aux petits oignons

Ubuntu est un OS que j’utilise très volontiers sur un mon desktop. Sa simplicité d’utilisation et d’installation en font un système que l’on peut recommander à n’importe quelle personne voulant s’adonner à la découverte de GNU/Linux. Cependant, il arrive, comme pour tout système d’exploitation, que certaines choses fonctionnent plus ou moins bien. J’ai expérimenté quelques petites galères ce soir, rien de bien grave, mais je me suis dit que faire un petit billet là dessus pourrait peut être aider quelques personnes qui se retrouveraient dans la même panade.

Ma carte graphique, une NVIDIA GT220, suite à je ne sais trop quelle manipulation stupide de ma part, ne voulait plus rien entendre, impossible d’avoir mon Compiz fonctionnel sur mes deux écrans. Après quelques désinstallations / réinstallations via les packages et quelques reconfigurations de Xorg, je me suis résigné à tout virer pour partir du binaire tout propriétaire et sale de NVIDIA. La manipulation n’est franchement pas complexe :

1° On commence par récupérer notre binaire ici (si votre architecture est en 32bits, prenez soin de ne pas télécharger celui ci mais celui qui correspond à votre architecture), il s’agit de la version 190.53 au moment où j’écris ces lignes. Une fois le pilot téléchargé, il va falloir le rendre exécutable. Pour ce faire, faites un clic droit sur le binaire, cliquez sur l’onglet permissions, et vers le bas de la fenêtre, à la ligne exécution, cochez “autoriser l’exécution du fichier comme un programme.”

2° On installe les kernel headers de notre noyau (installez les sources pour votre version de kernel en prenant soin de vérifier avec la commande uname, il est probable que nous n’ayons pas le même noyau) :

$ uname -a
Linux hysteria 2.6.32-24-server #43-Ubuntu SMP Thu Sep 16 16:05:42 UTC 2010 x86_64 GNU/Linux
$ sudo apt-get install linux-headers-2.6.32-24-server

3° On passe maintenant à l’installation du driver. On commence par fermer son X :

$ sudo /etc/init.d/gdm stop

Puis on lance l’installation :

$ cd Bureau
$ sudo ./NVIDIA-Linux-x86_64-190.53-pkg2.run

… laissez vous guider, tout devrait se passer en douceur. A l’issue de l’installation, redémarrez votre X :

$ sudo /etc/init.d/gdm start

Et vous voilà avec une build toute fraîche qui devrait vous permettre de profiter de l’accélération graphique de votre carte. Ici en mode multi screen :

BPhone : Pourquoi je vais jeter mon iPhone à la poubelle ?

J’en bave encore sur mon clavier. J’attendais ça depuis 4 ans, le voici ! Enfin un digne successeur du Zaurus et qui en plus téléphone ! Ecran rotatif, système d’exploitation propre, le Bphone, sur le papier, c’est une tuerie. Ce device semble tout frais, je ne saurais donc vous dire ce qu’il vaut réellement mais voilà les specs :

  • Operating system – ARM Linux 2.6
  • CPU – Marvell PXA310(624MHz)
  • Memory – 256MB NAND Flash, 128MB SDRAM
  • FM Radio – Pick up your favorite FM radio stations wherever you are.
  • Bluetooth – High speed wireless technology.
  • Touch Screen – Easy-to-use and responsive touch screen function for smooth navigating.
  • Full Screen View – Crystal clear viewing with our cinematic full-screen mode.
  • Fully Unlocked – Works on all four main GSM frequency bands for great reception world wide.
  • Java Enabled – Get the latest cool Apps on your phone with Java technology!
  • Flip Function – More compact and more stylish.
  • Built-In GPS – Never get lost with an accurate GPS system built in.
  • WiFi – Check emails, connect online, or surf the Web with advanced WiFi technology.
  • QWERTY Keypad – Full QWERTY keypad for ease of use.

Il semble tout savoir faire (quadriband 3g ready) une interface qui claque comme un compiz ben configuré, le tout semble en plus relativement fluide. D’origine hong-kongaise il est l’oeuvre de Sojeng (attention les sites web c’est pas trop leur truc en revanche), le cofondateur semble être un français). Le prix annoncé est de 569$, et disponible via le site Chinagrabber… Bon dis donc les ours ? Il est quand dispos sur Hackable:Devices celui ci ?

Troll de magnitude 8 sur l’échelle de Riester : Microsoft contribue au noyau Linux

Quand on cause d’interopérabilité, mon référent préféré c’est l’échelle de Riester, le rapporteur d’HADOPI qui expliquait que le logiciel de “sécurisation” (le mouchard en français dans le texte), ne saurait être intéropérable ni même gratuit parce que c’est “trop contraignant” pour ces pauvres éditeurs logiciels comme Symantec, Kaspersky, F-secure et consorts …

De là est née la fameuse échelle Riester qui a provoqué tant de secousses telluriques sur les bancs de l’hémicycle.

Et comme on cause bien d’interopérabilité, figurez vous que Microsoft va nous présenter ses contributions au kernel Linux à l’occasion du salon Solution Linux qui se tiendra à la Porte de Versailles du 16 au 18 mars prochain. Voici l’intitulé exact de la conférence :

Incroyable mais vrai : Microsoft contribue au code du noyau Linux : quoi, pourquoi, comment…

Le 16/03/2010 de 10H30 à 10H50 Salle EMERAUDE

Depuis ses premiers pas dans l’environnement Linux en 2006, Microsoft a multiplié les démarches afin de favoriser l’interopérabilité entre l’Open Source et l’ensemble de sa plate-forme. Centré sur les activités Linux, cette keynote décrira les différentes actions envers Linux. Des actions commerciales à la livraison de code au noyau en Juillet 2009 en GPL, Microsoft fait bel et bien partie du paysage Linux. Une excellente occasion de bien comprendre la stratégie, encore surprenante pour certains, de l’éditeur dans l’Open Source. Cet exposé sera mené par Alfonso CASTRO, Directeur de la stratégie Interopérabilité de Microsoft France.

Intervenants :
Alfonso CASTRO, Directeur de la stratégie Interopérabilité , Microsoft France
Tom HANRAHAN, Responsable de l’Open Source Technology Center, Microsoft.

Outre l’aspect fortement trollogène gradué à 8 sur l’échelle de Riester, il est intéressant de constater que Microsoft commence à construire une stratégie autour de l’Open Source, peut être un jour fera t-il du logiciel libre 😉

Allez magnéto Serge  (n’hésitez pas à monter le son, c’est vraiment ENORME) :

Installation de KDE 4 sur Debian Lenny

J’ai voulu tester le nouveau KDE4, il me semblait qu’il était passé en version par défaut dans Lenny, mais ce n’est pas encore le cas, un apt-get install kde vous installera un 3.5. Si vous souhaitez migrer vers KDE4, il faudra le faire un peu plus manuellement, rien là de bien sorcier encore une fois.

On ouvre donc son sources.list et on ajoute le dépot de KDE4 pour Lenny :
$ sudo emacs /etc/apt/sources.list

On y ajoute la ligne suivante :
deb http://kde4.debian.net/ lenny main

On update
$ apt-get update

Et enfin on lance l’install de KDE4
$ sudo apt-get install kde4 kde-l10n-fr

Installation du driver Nvidia sur Debian Lenny

L’installation des pilotes graphique Nvidia au moment où je me suis penché dessus posait quelques problèmes puisque les dépôts stables ne proposaient pas d’image kernel Nvidia valide rien de bien grave, j’ai simplement utilisé l’image proposé en sid.

On commence donc par éditer le sourcelist
$ sudo emacs /etc/apt/sources.list

On y ajoute les 3 lignes suivantes temporairement
deb ftp://ftp.us.debian.org/debian/ sid main contrib non-free
deb ftp://ftp.us.debian.org/debian/ testing main contrib non-free
deb ftp://ftp.us.debian.org/debian/ stable main contrib non-free

On lance un petit update
$ apt-get update

On passe en root et on installe le nécessaire
$ su
# apt-get install nvidia-kernel-source module-assistant nvidia-settings nvidia-xconf
ig

On construit le driver proprement
# m-a prepare && m-a a-i nvidia
# grep -q ^nvidia /etc/modules || echo nvidia >> /etc/modules
# apt-get install nvidia-glx
# rmmod nvidia

# modprobe nvidia

On édite le xorg.conf pour indiquer qu’on veut utiliser le nouveau driver
# emacs /etc/X11/xorg.conf

et on indique à la section device la ligne suivante :
Driver "nvidia"

Vous pouvez maintenant redémarer au prochain lancement du gdm vous devriez loader le nouveau driver Nvidia

Enfin, pensez à virer les dépots de sid et contrib que nous avions ajouter en rééditant le sourcelist
$ sudo emacs /etc/apt/sources.list

Et en supprimant ces 3 lignes :

deb ftp://ftp.us.debian.org/debian/ sid main contrib non-free
deb ftp://ftp.us.debian.org/debian/ testing main contrib non-free
deb ftp://ftp.us.debian.org/debian/ stable main contrib non-free

On lance encore un update
$ apt-get update

Et voilà c’est finit.

Installation iwlwifi-3945 et iwlwifi-4965 sous debian lenny

Voici une procédure simple et rapide pour faire fonctionner votre carte wifi Intel sur une Debian Lenny

On commence par verifier son matériel :
$ lspci
06:00.0 Network controller: Intel Corporation PRO/Wireless 4965 AG or AGN [Kedron] Network Connection (rev 61

Puis son kernel :
$ uname -a
Linux blackice 2.6.26-1-686 #1 SMP Sat Jan 10 18:29:31 UTC 2009 i686 GNU/Linux

On installe les sources et les header correspondant à notre version de kernel (à adapter en fonction de la version de kernel que vous retourne le uname -a
$ sudo apt-get install linux-source-2.6.26 linux-headers-2.6.22-1-686

On édite le sourcelist pour ajouter des dépôts non-free
$ sudo emacs /etc/apt/sources.list

On ajoute à la suite des dépôts déjà présents les deux suivants :
deb http://ftp.de.debian.org/debian lenny main non-free
deb-src http://ftp.de.debian.org/debian lenny main non-free

On recherche le package contenant le firmware iwlwifi :
$ apt-cache search iwlwifi
firmware-iwlwifi - Binary firmware for Intel Wireless 3945 and 4965

Puis on l’installe
$ sudo apt-get install firmware-iwlwifi

Et enfin, on active la carte wifi
$ sudo ifconfig wlan0 up

Linux fait régresser nos enfants !

helios-blogUn petit troll bien ficelé sur lequel je suis tombé la nuit dernière et qui a provoqué une avalanche de commentaires pour certains hilarants, jusqu’à des salariés de Microsoft qui se proposent d’aller installer Linux dans les écoles … Nous vivons une époque extraordinaire. Mais contrairement à Shelley the republican, le courrier adressé au blogger semble tout ce qu’il y a de plus réel, c’est d’autant plus consternant que cette femme est sensée éduquer des enfants. Enfin de notre côté, rions en 🙂

Note, il s’agit là d’une traduction faite un peu à l’arrache, les anglophones retrouveront le billet original et l’incroyable fil de commentaires associé ici : http://linuxlock.blogspot.com/2008/12/linux-stop-holding-our-kids-back.html

Je me suis donc permis de traduire ce mail d’une “institutrice” (pauvres gosses), envoyé au responsable du blog dont le crime est d’encourager à l’utilisation des logiciels libres dans l’enseignement et de distribuer des ordinateurs aux enfants défavorisés.

“... j’ai surpris un de mes étudiants avec un groupe d’autres enfants attroupés autour d’un ordinateur portable. En regardant son ordinateur, j’ai vu qu’il faisait une démonstration à ses camarades. L’étudiant montrait les capacités de sa machine et distribuait des CD de Linux. Après confiscation des ces CD j’ai convoqué l’étudiant et c’est ainsi que j’ai appris l’existence de votre organisation.
M. Starks, je suis sûre que vous croyez fortement dans ce que vous faites mais je ne peux pas soutenir vos efforts et laisser ceci se répendre dans ma salle de classe. Je ne suis même pas sûre que ce que vous faites est légal. Aucun logiciel n’est gratuit et répendre ce genre d’idées fausses est nuisible. Ces enfants ont besoin de conseils adultes et de discipline.
Je conduirais mes investigations si le temps me le permet et je puis vous assurer que si je découvre que ce que vous faites est illégal, je vous poursuivrais en justice autant que la loi m’y autorise.
M. Starks, j’ai essayé Linux avec d’autres professeurs et je puis vous assurer que vos affirmations sont extrêmement exagérées et reposent sur des bases mensongères.
J’admire votre initatie pour fournir des ordinateurs aux enfants défavorisés mais fournir ces machines avec Linux pré-installé fait régresser nos enfants.
Nous vivons dans un monde dans lequel Windows est installé sur presque tous les ordinateurs et ce n’est pas en mettant un systèmes d’exploitation clownesque sur leur machines que vous aiderez ces enfants. Je suis persuadée que si vous étiez entrés en contact avec Microsoft, ils auraient été ravis de vous fournir d’anciennes versions de Windows, ainsi les ordinateurs que vous distribuez seraient utiles à ceux qui les reçoivent

En une nuit, ce sont plus de 400 commentaires qui sont venus agrémenter ce post. La lettre ridicule de cette enseignante ne fait que confirmer les manques de formation de ces professeurs à ce qu’est l’informatiques de nos jours. Si nous semblons, en France, être préservés de ce genre d’idioties, c’est peut être que les enseignants sont globalement plus curieux des technologies libres qu’aux USA, et c’est tant mieux 🙂

Linux : On a gagnéééééé !!

Rarement des insultes m’auront fait tant plaisir, je ne résiste pas à l’envie de vous recopier ici le commentaire de Gargamel2008, suite à un article de 01net sur la prochaine Ubuntu party.

Amis Linuxiens, nous sommes en passe de venir à bout du monde propriétaire et des brevets logiciels à en lire ce commentaire emprunt de lucidité et de poésie 🙂

Utilisateur de “Linux” = couillon

Posté le 29/11/2008 20:09:48 par Gargamel2008
Bande de merdes, vous ne comprendrez jamais pourquoi je vous méprise à ce point. Connards amers.

J’ai perdu mon job par votre faute, couillons. Vous tuez la créativité et l’innovation dans la technologie. Les développeurs de logiciels propriétaires, n’ont plus les moyens de se nourrir, ou même de se loger. J’en suis l’exemple même.

Le logiciel libre est le cancer de l’informatique, je le dis haut et fort, une fois pour toutes.

En 2008, ZDNet confond toujours Freeware et logiciels libres :(

Il y a des choses qui agacent comme ça … En me baladant sur ZDNet, je suis tombé sur l’immanquable téléchargement d’une distribution que j’apprécie particulièrement : Debian GNU/Linux 4.0 rev5 , un bref coup d’oeil sur la fiche me donne alors froid dans le dos. La ligne “Licence” affiche Debian dans la catégorie “Freeware”. Comment un site comme ZDNet peut en 2008 commettre ce genre de bourdes ? Qualifier le projet  Debian de Freeware est une insulte à l’open source, une insulte au GNU. On parle soit de Free Software, soit de logiciel libre, soit de logiciel open source, mais sûrement pas de Freeware messieurs (avec ce genre de raisonnement on pourrait presque reléguer la NetInstall à un shareware !)

Ubuntu 8.10 Intrepid Ibex : le bug du network manager en wifi

Je vous en parlais lors de mon précédent post, deux petits désagréments gâchent un peu la fête de la sortie de la nouvelle version d’Ubuntu GNU Linux, la distribution desktop préférée des linuxiens.

Vous trouverez dans ce thread le moyen de fixer le problème flash, en revanche, je n’ai pas encore d’explication concernant le bug du network manager. Vu le nombre d’utilisateurs croisés aujourd’hui sur irc qui ont ce même problème, un correctif ne devrait pas tarder à voir le jour 😉

J’ai cependant posté un petit screencast qui montre plus en détail le problème, vous pouvez la télécharger ici.

A noter également , le bundle d’installation de KDE4 est lui aussi pour l’instant cassé (le dist upgrade m’a carrément supprimé l’installation de KDE4).