Une association de victimes de pédocriminels s’élève contre le blocage des sites

Supprimez, ne bloquez pas! — Agissez, ne fermez pas les yeux!

Ce slogan est celui de MOGiS e.V. une association allemande de victimes d’abus sexuels sur mineurs, créée en Avril 2009. MOGIS e.V., courageusement, sélève contre le blocage des sites avec des arguments limpides. Les constat est très sévère sur cette politique de blocage de sites. Faits et chiffres à l’appuie, MOGIS e.V. réagit très vivement à  la fuite récente de la proposition du Conseil des ministres de l’Union européenne. Dénonçant cette politique hypocrite qu’est le blocage des sites, son porte parole, Christian Bahls nous rappelle que  :

En jetant un œil aux statistiques de la police allemande, on constate qu’un enfant sur cent qui ont été sexuellement abusés (la plupart du temps par des membres de la famille ou des proches) l’a été devant une caméra ou un appareil photo (98 sur 15098 victimes d’abus en 2008).

et que

Sur Internet, l’un des canaux de redistribution est le Web. Les autres, beaucoup plus importants, sont le P2P et le courrier électronique. En 2008, « Internetbeschwerdestelle », le contact allemand de INHOPE a enregistré 2562 plaintes, Sur ces 2562 plaintes, seulement 449 étaient des contenus se trouvant sur le Web.

mettant ainsi le doigt sur l’hypocrisie et l’inefficacité de la démarche.

A lire de toute urgence et à diffuser le plus largement possible (le document est traduit en 9 langues, je suis, avec l’aide de fo0, le contributeur qui vous propose ce texte en français et je soutiens évidemment largement cette initiative et les pistes de lutte contre la pédocriminalité que MOGIS défend… et vous ?

ACTA : une version de travail du traité publiée par la Quadrature du Net

acta suxLa Quadrature du Net a publié une version de travail du traité international anti contrefaçon négocié secrètement depuis 2007 entre les USA et différents états. Il y est question de repression des téléchargement illégaux et les USA plaident pour une HADOPI mondiale se passant de juge alors que de nombreux pays s’inquiètent de la mise en place d’une riposte graduée à la française. Un article y est d’ailleurs consacré sur Le Monde.

Le document fait une cinquantaine de pages et ne reflète peut être pas ce que sera l’accord final, il donne cependant les orientations des pays qui participent aux discussions. Le document est assez édifiant sur la position des USA qui en appelle même à la résurection des DRM que l’on pensait abandonnés pour toujours (c’est déjà le cas pour les industriels). Une répression accrue des auteurs de logiciels ou matériels permettant de contourner des mesures de sécurité est aussi au programme, et toujours ce spectre qui plane au dessus des fournisseurs d’accès Internet à qui les USA voudraient confier le rôle de police du monde en les responsabilisant sur les contenus qui transitent sur leur réseau.

ACTA va sensiblement impacter Internet, la neutralité du Net va en prendre un coup, c’est désormais une certitude, il faudra jouer de trésors de patience et de pédagogie pour expliquer à nos députés européens que ce qui se joue n’est ni plus ni moins l’établissement d’un cyber nouvel ordre mondial guidé par l’ultra protectionnisme américain.

LOPPSI et filtrage du Net : il faut sauver le soldat Freyssinet

Peut-être avez-vous remarqué, quelque part sur le net, genre ici ou  … une certaine polémique opposant Fabrice Epelboin, éditeur de ReadWriteWeb France et Eric Freyssinet. Fabrice Epelboin a récemment publié une étude ahurissante sur le business de la pédo-pornographie. Le document est bien renseigné et s’appuie sur un travail de fonds effectué auprès des services de police en charge de la cybercriminalité dans  plusieurs pays, et entre autres, sur le témoignage d’un directeur technique de réseau pédophile dont la version originale a été publiée sur wikileaks (le document est assez insoutenable tant les positions de ce type sont abjectes).

Rendre à Cesar machin tout ça …

Eric Freyssinet est connu pour être un gendarme émérite, très versé dans les nouvelles technologies et la sécurité informatique, il en a fait au sein de son corps d’armée sa spécialité. En dehors des affinités que je peux avoir avec lui sur certains points concernant le domaine de la sécurité, il ne faut pas perdre de vue qu’il est avant tout un gendarme, avec un devoir de réserve, qui ne lui est pas opposable. Dans cette optique, il convient de dissocier les écrits publics de son blog de ses convictions profondes. Car oui, au risque de passer pour le naïf de service, je suis convaincu, à le lire, qu’il a les fesses entre deux chaises. Je comprends donc plus facilement les positions de monsieur Freyssinet sur le blocage que NKM qui nous explique qu’elle soutient le filtrage parce que ce n’est pas une perquisition… Aussi, je trouve remarquable qu’un gendarme tienne un blog en y autorisant les commentaires, même si certaines réponses sont convenues, on ne lui reprochera pas.

Alors tu bloques ou tu filtres ?

Il y a déjà cette histoire de sur-blocage des sites qu’il ne peut ignorer, il y a ensuite sa parfaite connaissance de la criminalité numérique et des techniques utilisées (comme ces botnets qui arrosent de spam des millions d’adresses email pour générer du trafic sur des sites pédophiles ou des liens cachés dans des vidéos). Notez que je parle bien ici de blocage de ces sites, et non de filtrage … il s’agit bien de deux actions différentes qui emploient des techniques différentes, mais là n’est pas le débat. Même si comme le fait remarquer Benjamin, un blocage sélectif entend qu’un petit lutin attrape le paquet, jette un coup d’oeil dedans et décide ou non d’aller le livrer au prochain routeur … ou pas … et ça, c’est du filtrage. Notons au passage que notre petit lutin jouit d’une commission rogatoire permanente … comme un douanier … trop fort ce lutin.

Bad santa host

Concentrons nous dans un premier temps sur les diffuseurs de contenus illégaux. Eric Freyssinet fait le choix de présenter le problème sous l’angle des “hébergeur illégaux” pour signifier que le blocage de ces sites n’aura pour effet que de bloquer d’autres sites de vente de médicaments ou autres produits illégaux, c’est bien tenté … mais en pratique l’argument ne tient pas… ce pour une raison toute conne, qu’Eric Freyssinet ne peut ignorer. Quand on balance 10 millions de spams qui pointent sur un seul et même site, il est assez rare que ce site soit hébergé sur un serveur mutualisé qui partagerait la même IP avec d’autres sites qui emploieraient les mêmes méthodes… avec un taux de clic de 1% (hypothèse ultra basse ne reflétant à mon sens pas la réalité), on arrive quand même à la bagatelle de 100 000 visiteurs, sur un site sensé contenir des médias lourds (photos et vidéos) … Et même quand on est un virtuose de Squid ou de Memcached, cela implique qu’on administre son serveur comme un grand, avec un shell et non un Cpanel ou un Plesk.

Qui surveille qui ?

Passons maintenant au coeur du sujet, peut être avez vous noté que je n’ai pas relayé l’idée que le blocage de sites pédo-pornographiques profiterait aux réseaux pédophiles. Non pas que je sois gendarme et que je tombe moi aussi sous le coup d’un devoir de réserve, mais je n’ai simplement pas de visibilité pour l’affirmer. En outre, je connais un peu le fonctionnement de certains réseaux undergrounds et je sais que des techniques utilisées pour la diffusion de contenus pédo-pornographiques le sont également pour des vers et des bombes logiques destinés à mener des attaques ciblées et de grande ampleur, j’ai même eu l’occasion d’en observer un après analyse d’une machine zombifiée qui crachait du .bin en faisant pleurer tous les SMTP de France et de Navarre. Usuellement vous me direz que les supputations ne me gênent pas … et c’est vrai je suppute beaucoup, et en parlant de supputations, je suppute haut et fort que mettre à disposition des outils de blocage, qui entraineront inéluctablement la mise en place de solutions hybrides à coup de DPI donnera des idées au pouvoir en place, avec ou sans Nicolas Sarkozy à sa tête. Et pour le coup, quand Eric Freyssinet fait remarquer à l’un des protagonistes du troll … fil de discussion, qu’il confond le dispositif envisagé par la France au filtrage politique à la Thaïlandaise … je me demande lequel de nous deux est le plus naïf… comme quoi, on est tous plus ou moins des bisounours hémiplégiques.

Faisons un peu de Low Psy (et ouai c’est un terme copyleft que je viens tout juste d’inventer et qui désigne de la psychologie de comptoir) : parlons un peu de l’approche d’Eric Freyssinet sur le travail de Fabrice. On  sent bien qu’il est piqué au vif, et en humain, il réagit, avec toute la mesure liée à sa fonction. C’est normal… même si à mon sens monsieur Freyssinet prend pour lui des reproches qui ne lui sont pas adressés … en clair messieurs, vous êtes tout à fait d’accord, c’est juste que vous ne parlez pas de la même chose. C’est d’autant plus évident que quand Fabrice stigmatise un manque de moyens des services, et que 2500 suppressions de postes de gendarmes sont planifiées dans les mois à venir, il apparait naturel de demander des comptes aux politiques, non aux gendarmes… chose que Fabrice fait parfaitement, jamais je ne l’ai vu ni entendu critiquer négativement le travail de la gendarmerie sur ces questions, bien au contraire. Oui il s’agit bien d’un problème politique clairement identifié et monté sur talonnettes. Aussi bien Fabrice, Jérémie, Jean-Michel, Benjamin, moi ou des milliers d’autres, nous avons un débat militant et nous gardons parfaitement à l’esprit que le pouvoir judiciaire, en France, est dissocié du pouvoir législatif… mais chaque cause à ses conséquences. Ce débat militant n’est que la conséquence de multiples dénis démocratiques sur les questions d’Internet du pouvoir politique en place (vous verriez la tronche d’un américain, d’un allemand ou d’un slovaque quand on lui explique que c’est le ministère de la culture qui a travaillé sur HADOPI et que le secrétariat d’Etat à l’économie Numérique a tout juste le droit de se la fermer docilement …),

Y’a pas que le fric dans la vie … et là, y’a des enfants

Concernant les 3 milliards de chiffre d’affaire supposé de la pédo-pornographie, je ne rentrerai pas dans la querelle des chiffres, l’économie de l’abjecte ne m’intéresse pas plus que ça, sinon ça fait un bail que je serais millionnaire. En revanche, j’ai un dentier complet contre le législateur qui n’est pas fichu d’appliquer des mesures de rétortion ciblées et qui par défaut les applique à l’ensemble de la population … j’appelle ça prendre les gens pour des cons, les dé-responsabiliser et j’affirme que miser sur un dispositif technologique qui bloque du virtuel n’empêchera pas ces drames qui ne se passent pas dans le LCD de madame Michu, mais au sein de la cellule familiale dans la majorité des cas. Evidemment, il est bien moins spectaculaire d’un point de vue populo-electroraliste de mener des actions ciblées, fruit d’un travail judiciaire en amont, que d’employer la méthode DILM (Do It Like Myard), avec des “supers gros ordinateurs … puisque la Chine l’a bien fait”. Quand Eric Besson lance son portail sur l’Identité Nationale et qu’il se retrouve obligé de sous-traiter la modération de la plate-forme à 3 gus dans un garage de Madagascar, allez savoir pourquoi, je me dis que ce gouvernement est capable de faire la même chose avec son nouveau jouet à filtrer ou de penser que ce seront les FAI qui remplaceront les effectifs dont il se sera débarrassé.

  • Je refuse que l’on me prenne pour un con au point de tenter de me faire gober que filtrer Internet va faire diminuer le nombre d’enfants abusés sexuellement dans le monde
  • Je ne comprends pas qu’on investisse dans ce genre de dispositif qui met en péril la démocratie, qui met en péril Internet et dont l’efficacité est si douteuse que l’Allemagne a abandonné un projet identique.

sudo ./usr/bin/laden

Eric Freyssinet comprend parfaitement qu’un citoyen n’aime pas être pris pour un terroriste. En ce qui me concerne, j’ai du sang corse, libyen, tchadien et basque … et en plus je suis un internaute. En toute logique, je suis un terroriste, c’est inscrit dans mon patrimoine génétique autant que sur mon disque dur… oui, ce raisonnement est très bête … et pourtant, il est tenu par les mêmes personnes qui entendent lutter contre la pornographie infantile en filtrant des sites web. Ils pourraient tout aussi bien manger des bananes pour militer contre les tests de rouge à lèvre sur les anus de chimpanzés … l’effet serait exactement le même. Si le filtrage et les écoutes empêchaient les actes de terrorisme, avec Echelon, on aurait pas des barbus qui tentent de faire péter leurs godasses dans des 747.

En conclusion, Monsieur Freyssinet, si vous nous reprochez de stigmatiser un travail parlementaire ni fait ni à faire qui impacte votre profession et donc, notre sécurité, il va falloir nous apporter des arguments sérieux … du genre “oui les machines sont plus efficaces que les gendarmes, et si on leur met des roulettes et un tazer à la place du lecteur DVD elles sont capables de faire le même travail“… sinon c’est que nous sommes tous parfaitement d’accord sur fond et que nous avons encore beaucoup à faire sur la forme. Quoi qu’il en soit, ce flame entre Fabrice et vous n’a pas lieu d’être. Vos désaccords portent, en définitive, sur peu de questions de fond, et les interrogations de Benjamin sont là pour nous rappeler que si elles n’ont pas de réponse, c’est peut-être qu’elles méritent une réflexion plus poussée que la fausse solution du filtrage qui sera l’extension naturelle du blocage.

Souvenez vous du capitaine Guézou et de son expérience des écoutes Elyséennes … demandez vous ce qu’il penserait aujourd’hui de mettre ce genre d’outil entre les mains du pouvoir politique, les dérives sont inéluctables et ce sont ces dérives qui ont mené à son “suicide”.

PS : A tous, merci pour ce thread de commentaires suite aux billet d’Eric Freyssinet et de Fabrice, vos réactions bien que vives et passionnées étaient sur le fonds bien plus intéressantes que les affligeants bons mots de nos députés.

LOPPSI : Un amendement pour filtrer les contenus sado maso

no kangourou net filteringDepuis le temps qu’on vous dit que donner des outils de filtrage à des politiques, c’est comme donner l’arme nucléaire à une colonie de fourmies rouges iraniennes… il fallait s’y attendre. Voici ce qu’il convient de considérer comme tentative dérive d’extension du filtrage en France qui devait se cantonner à la pédo pornographie aux contenus sado maso ! Ce petit chef d’œuvre est disponible ici. On y parle bien d’une extension de l’article 4 …

Pour la petite histoire, souvenons nous que Nathalie Kosciusko-Morizet soutenait un filtrage exclusivement à l’encontre des contenus pédo-pornographiques mais que l’Elysée, dans ses voeux au ministère de la culture laissait clairement entendre qu’il souhaitait l’étendre aux contenus “pirates” … il va falloir vous mettre d’accord … le tout sur fond d’ACTA. Sérieusement vous devenez flippants là !

Le spectre australien commence à  planer autour de la LOPPSI

… en clair, ça sent le kangourou !

LOPPSI : une loi martiale pour Internet

La loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI) va finalement être discutée _en urgence_ à partir du 27 janvier… ou comment s’entêter dans la stratégie de l’échec. Il faut reconnaitre une certaine opiniâtreté à Nicolas Sarkozy… notre président a le don de faire des boulettes, et de les faire vite … c’est un don inné chez lui. LOPPSI dans de telles conditions entérine définitivement l’idée que le Gouvernement déclare la guerre à nos libertés fondamentales.

Il y a bien évidemment derrière cet empressement une stratégie politique d’asphyxie du débat parlementaire. Échaudé par l’échec cuisant d’HADOPI 1, le gouvernement a donc fait le choix de prendre les parlementaires pour des cons de vitesse en leur laissant un délai très sensiblement réduit pour déposer des amendements, la limite de dépôt est donc fixée au samedi 23 janvier. Rarement un gouvernement aura fait voter des lois d’un tel impact avec si peu de démocratie, c’est une véritable honte, une insulte à ceux qui sont morts pour nos libertés, une insulte à la République et à la démocratie. Le constat est terrible car ce genre de pratiques totalitaristes appliquées à un sujet aussi grave que le filtrage, qui est rappelons le un flicage dans les règles de toute la population, sont les prémices d’une dictature qui ne se voile même plus la face.

Si vous pensez que j’exagère, je vais vous expliquer ce que prévoit LOPPSI avec des mots très simples :

  • Imaginez qu’à chaque fois que vous décrochez votre téléphone, votre conversation soit écoutée .. juste comme ça, juste parce que tout le monde est présumé coupable ;
  • Imaginez que la Poste ouvre SYSTÉMATIQUEMENT le courrier pour s’assurer que ce que contient l’enveloppe ne comporte rien d’illégal … et bientôt de subversif …
  • Imaginez qu’à chaque fois que vous prenez votre véhicule, un GPS affiche votre position en temps réel, votre vitesse (…) au ministère des transports … juste comme ça, pour votre “sécurité”…

Vous ne rêvez plus, souriez, voici la LOPPSI !

Lors de la présentation de Tweest la semaine dernière à la Cantine, Nathalie Kosciusko-Morizet, très fière de son bon mot a lâché une bombe que personne ne semble avoir relevé… une énormité justifiant son soutien pour les mesures de filtrage ! Je cite : « le filtrage permet des cybers écoutes et non cybers perquisitions ». Rarement une tentative de justification de l’injustifiable n’est apparue à mes yeux aussi ridicule… j’en avais rêvé, NKM l’a fait…

Dans cette petite perle, je sais pas pour vous, mais moi ce qui me choque, c’est que :

1° Une perquisition est quelque chose de très encadré, nécessitant l’intervention d’un juge et l’obtention d’une commission rogatoire. En toute logique, une perquisition se justifie donc par un besoin réel de l’autorité judiciaire de contrôle d’une personne sur laquelle sont portés des soupçons légitimes, fruits d’une enquête judiciaire.

2° Une cyber écoute généralisée est issue de la volonté des politiques de restreindre les libertés de tous les citoyens (j’ai beau chercher, je ne trouve AUCUNE autre justification). Le filtrage, comme le défend maintenant très ouvertement Nathalie Kosciusko-Morizet, c’est bien une cyber écoute généralisée… prenez le dans tous les sens, vous arriverez aux mêmes conclusions que les miennes. Ce simple état de fait ne peut être toléré dans une démocratie, si le Conseil Constitutionnel laisse passer un tel affront, c’est qu’il y a bien quelque chose de pourri dans notre “démocratie”.

Ainsi, il convient de dénoncer cette nouvelle urgence que s’est subitement découvert le gouvernement godillot de Nicolas Sarkozy après ses quelques tentatives d’enfumage, d’ici sur l’identité nationale, de là sur la taxe Google qui nous a fait passer pour des crétins dans le monde entier…

Il va falloir AGIR contre LOPPSI, et agir :

Vous l’aurez compris, l’heure est grave, c’est le moment de se remuer. Enfin, j’ai beau n’être pas grand chose sur cette toile, j’appelle de toutes mes forces les internautes, les journalistes, les députés de droite comme de gauche, les artistes, vous simples citoyens,  à ouvrir les yeux sur ce qui est en train de se passer, nous avons tous un rôle un jouer, et c’est tout de suite !

Filtrage du Net : petit Sarkozy peut-il devenir un grand Berlusconi ?

censure en italieLes bras m’en tombent, l’Italie  vient de voter la loi la plus débile de l’histoire de l’Internet européen (encore un domaine ou la France n’arrive pas à innover, et c’est pas faute d’essayer). Un décret impose à compter du 27 janvier 2010 une autorisation du ministère italien des communications pour pouvoir publier des vidéos sur le Net ! C’est l’une des plus fantastiques entraves à la Neutralité du Net qu’il nous est donnée de voir pour le moment près de chez nous… c’est vraiment tout près là, à tel point que ça risque de donner des idées à certains… d’ailleurs Copé l’a bien annoncé : “Il faudra qu’un jour ou l’autre on assume un débat public sur internet et la liberté”. “Cet immense espace qu’est internet, dans lequel on peut finalement diffuser n’importe quelle image, la tronquer dans tous les sens…” dormez tranquilles internautes français, les politiques s’occupent de tout, c’est pour vous protéger on vous dit.

DADVSI, HADOPI, LOPPSI … faut dire que ça sonne bien rital tout ça !

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle :

  • La bonne : la France n’a pas le monopole de la cyber connerie.
  • La mauvaise : on pourrait très bien être les prochains.

Explication dans le texte :

Attention vous allez voir ça commence à se préciser, le gouvernement italien appuie son décret sur la directive européenne 2007/65/CE qui pourrait bien donner des idées  par chez nous. Pour parfaire le tableau, rappelons que Silvio Berlusconi est le propriétaire du plus grand groupe média italien, Mediaset, et qu’il réussit là un coup double : museler l’opposition sur autorisation mnistérielle et se débarasser de la concurrence “déloyale” que représente Internet. Permettez moi d’y voir un lien assez inquiétant avec cette déclaration de Nicolas Sarkozy “ Le problème d’Internet est considérable parce que comment voulez-vous que les gens achètent leur journal en kiosque s’il est gratuit sur Internet ? ” … pourquoi ne pas interdire les blogs pour sauver la presse après tout ?

Et maintenant la très bonne nouvelle :

Avec HADOPI 1, le gouvernement français a pris une énorme claque sur le coin du nez avec la décision du Conseil Constitutionnel qui consacre Internet comme un outil indispensable à l’exercice d’un droit fondamental : la liberté d’expression. Oh ceci n’arrêtera pas Nicolas Sarkozy dans son oeuvre de filtrage et trouvera surement quelques subterfuges  pour passer outre l’avis du Conseil des Sages avec une ou deux pirouettes (comme les ordonnances pénales) ou en nous trouvant un lien de filiation entre Ossama Bin Laden et Google… mais ce sera beaucoup plus compliqué qu’en Italie !

Mais n’oublions pas :

“Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas communiste.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas juif.
Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas catholique.
Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait personne pour protester.”

Martin Niemöller

Le filtrage “ça marche” … le problème est toujours situé entre la chaise et le clavier

filtrageOn apprend aujourd’hui que la Turquie bloque plus de  3700 sites web … ah ils doivent avoir des supers “gros ordinateurs” comme dirait le député Myard … il doivent aussi avoir de sacrés gros boulets entre la chaise et le clavier de ces mêmes ordinateurs… ou les “encore plus boulets” qui les gouvernent. Pour une fois, il ne s’agit pas d’un filtrage accidentel .. pas comme les anglais “j’me suis trompé d’bouton, désolé, tenez je vous remets wikipedia”  … pas comme les australiens “bon ok au début c’était la pédo pornographie mais le jeux n’est il pas un pêcher capital” ? … non non … là c’est bien un filtrage politique, à la chinoise. Ah mais la Turquie c’est loin, c’est même pas l’Europe .. alors la Chine pensez vous ma petite dame … et là c’est assez près ? … comme c’est étrange, un pays ou le pouvoir et les médias entretiennent une certaine collusion … un peu comme chez nous …

Y’a pas à dire, le filtrage “ça marche”, ça marche fort même… tant qu’il y aura des dictateurs.

ils l’ont bien fait en Chine“… Allez Camarade Nicolas … plus qu’un petite loi en “i” et on sera tous turcs, tous chinois, tous pédophiles, tous terroristes … tous filtrés. Le vrai terrorisme en France, c’est celui du politique qui s’accroche à sa parcelle de pouvoir et qui est prêt à s’attaquer à des droits fondamentaux inscrits dans la Constitution pour garder sa part de galette. C’est le terrorisme de celui qui se sert au lieu de servir.

Le camarade Nicolas nous a promis que le filtrage ça sera pour les pirates, NKM jure par tous les grands dieux que ce ne sera que pour les sites pédophiles, … demain c’est quoi ? Copé qui va nous dire que finalement on va aussi l’appliquer à mon blog parce que je trouve que vous êtes une belle bande menteurs ? Si la Turquie n’a pas sa place dans l’Union Européenne, pourquoi la France aurait elle sa place au rang des nations qui pratiquent la dictature et le terrorisme culturel  ? Qui peut croire un politique qui vous dit qu’il va dresser une liste secrète qui ne contiendra que des sites x ou y  alors qu’il peut filtrer ce qu’il veut .. juste comme ça … parce que c’est facile … parce qu’il en a le pouvoir … tous les pays dotés de ces outils ont succombé à la tentation … c’est quoi qui différencie la France de ces pays ? L’intégrité de nos politiques ? Leur brillante capacité à confier à un taulard une mission ministérielle sur les prisons et leur l’incapacité à écouter les internautes parler d’Internet en confiant au ministère de la Culture le pouvoir de légiférer sur un truc auquel il est totalement étranger ? Mais comment voulez vous que l’on vous prenne au sérieux ? Give a monkey a brain and he’ll swear he’s the center of the universe, give a politician net filtering and he’ll swear he’s chinese …

Le problème est toujours entre la chaise et le clavier … toujours. Heureusement dans tous les filtres .. y’a plein de petits trous, ça évite le moisit.

Filtrage : ne nous faisons pas plus cons que les e-gnares

net neutrality nowDepuis quelques jours, le filtrage par DPI (Deep Paquet Inspection) est très en vogue dans les blogs de France et de Navarre. Il convient cependant d’en causer avec des pincettes pour plusieurs raisons.

Premier point : on y est pas encore ! Si Nicolas Sarkozy appelle “sans délai” à des expérimentations de filtrage, peut être n’est-ce après tout que pour parfaire sa culture personnelle sur un sujet qu’il maîtrise comme nous le savons tous parfaitement.

Second point : on ne parle pas de filtrer le marc de café, mais des communications électroniques. Contrairement à ce qu’à pu nous raconter le député Myard dans ses errements aux relents totalitaires, il ne suffit pas d’avoir de “très gros ordinateurs”. S’il suffisait d’avoir de très gros ordinateurs … les barbus n’essaieraient pas de faire péter leurs godasses dans les avions.

Troisième point : filtrer, c’est bien mais on filtre quoi ? Là, croyez moi, on va rigoler. J’étais hier à la présentation de Tweest, celle où NKM, pressée par les questions sur lesquelles tout le Net attend des réponses depuis un an, a finalement lâché le morceau. Elle s’est déclarée en faveur du filtrage des sites pédo-pornographiques, et UNIQUEMENT de ces sites, suite dénonciation sur le portail gouvernemental dédié à cet effet … Ce côté “bisounours hémiplégique” qui hémiplégie de l’autre hémisphère que Benjamin Bayart a quelque chose de sympathique, de naif et de touchant. Attention séquence émotion, voici le workflow d’un filtrage pour NKM.

  • Mr Dupont reçoit un email lui indiquant qu’il a gagné 100 millions de dollars à la loterie Microsoft, il n’a jamais joué à ça, d’ailleurs il ne savait pas que Microsoft donnait dans le PMU … mais c’est pas grave … il clique … et là c’est le drame.
  • Il s’empresse d’aller signaler, comme 15 000 personnes l’ont fait cette année, ce site web aux autorités compétentes, via le site web  dédié.
  • Loic Le Meur est alerté, et paff il passe un coup de fil à Google
  • .. clap clap finit les pédo nazis, Mr Dupont est un héro.

… je ne vais pas vous en dire plus pour le moment, mais croyez moi, on va en reparler dans peu de temps …

Écartons nous un instant des considérations techniques et revenons à ce qui est dit, maintenant, par notre président qui appelle au filtrage “sans délai”. Dans ses vœux au ministère de la Culture, après une chouette opération d’enfumage avec sa taxe Google, Nicolas Sarkozy a quand même réussit l’exploit de rentrer en contradiction avec NKM pourtant docile sur la question … Nicolas lui les pédophiles c’est une chose, mais il faut aussi filtrer les sites qui permettent l’échange de fichier … les contenus “pirates”… et là du coup je m’interroge …

  • Qu’est ce qu’un site qui permet l’échange de fichiers ? … réponse conne à la question con … tous.
  • Le workflow reposant sur la dénonciation s’appliquera t-il aussi à ces sites ?
  • Quel est le rôle du juge ? On se fait un p’tit coup d’ordonnance pénales histoire de ne pas laisser moisir le corpus législatif d’HADOPI ?
  • Est ce que les blogs de politiques qui violent la GPL et les Creative Commons en virant la mention du footer des auteurs sur les thèmes graphiques qu’ils utilisent seront eux aussi filtrés sur simple dénonciation ? (croyez moi y’en a un paquet).

… Ben ouai, le “sans délai” c’est bien mais faut pas oublier son neurone en route.

Rappelons nous enfin que ces vociférations du président ne sont pas sans rapport avec la démagogie ambiante qui précède chaque élection, là encore, nous sommes face à un phénomène d’une affligeante banalité… faut bien rentrer dans le lard de quelque chose quand on a rien à dire, et pour ça, les pirates, c’est un bon client … pour les présidentielles, vous allez voir qu’on en reviendra à nos bons vieux hackers chinois, une valeur sûre !

Ensuite … et seulement après s’être posé ces quelques questions, on peut décider (ou pas) de théoriser sur l’application éventuelle d’un filtrage qui portera la griffe de notre exception culturelle : il sera hybride, coûteux et inefficace.

“Dis papa c’est quoi le DPI ?”

– Ça fiston, c’est un truc super cool qui permet à papa de faire la traque aux virus pour protégéer les neuneux qui cliquent partout comme Monsieur Dupont. C’est un bidule uber puissant qui est capable de reconnaitre un choux d’une carotte dans un caddie de supermarché et de ne placer que les carottes dans le panier du lapin.

“Mais comment il fait le lapin s’il a envie de manger un choux ?”

– Ben il ne décide pas, et puis les choux c’est pas bon pour le lapin, ça lui donne des gaz.

“Et s’il veut manger un navet il fait comment ?”

– Là encore il ne décide pas, son docteur, le bienveillant Nicolas décide pour lui et papa applique l’ordonnance du docteur.

“C’est pas super sympa pour le lapin qui aime le chocolat …”

– Mais si c’est super sympa, parce qu’à chaque fois qu’il revient au supermarché, le lapin est maintenant automatiquement guidé au rayon des carottes, on peut lui envoyer des tickets de promotions sur tous les modèles de carottes qu’on a en supermarché, c’est ça le DPI, un outil qui permet de cibler les carottes qui conviendront le mieux au lapin et donc de faire en sorte qu’il passe le moins de temps à chercher dans les rayons du supermarché… c’est pour son bien !

“Et que se passe t-il si le lapin change de magasin ?”

– Ah … ben là le DPI de papa il marche plus, pour que ça marche il faut que le lapin vienne dans le même magasin, avec le même caddie, avec la même voiture, prenne la même route, qu’il aille tout le temps dans le même rayon et paye à la même caisse … sinon ça fout en l’air tous les supers algos de papa …

“Ben c’est nul ton truc si tu peux pas empêcher le lapin de changer de supermarché”

– c’est pour ça que papa a un autre jouet … il s’appelle BGP… avec ça papa il peut empêcher l’accès à tous les autres supermarchés. DPI n’est pas fait pour interdire au lapin d’aller chez les concurrents, par contre avec BGP je peux détruire l’autoroute qui mène à la ville voisine où se trouvent les autres supermarchés.

“Et ça coute cher tes jouets papa ?”

– oui très, et en plus ça marche pas toujours

“Ah bon ?”

– il arrive des fois que le lapin change de voiture, ou pire … qu’il change de route ! … et dans ce cas là, impossible de le reconnaitre, c’est pour ça que le mieux, ça reste quand même de détruire les routes et de faire un dôme au dessus de notre ville pour être sur que notre lapin n’aille pas à la concurrence.

“Mais comment ils font tout ceux qui ne sont pas lapins et qui mangent pas de carottes”

– Là tu fais chier avec tes questions !

Comment Nicolas Sarkozy a-til réussi à endormir la presse avec sa taxe Google ?

filtrageAh le moins que l’on puisse dire c’est que ça buzz …La taxe Google de Nicolas fait les choux gras de la presse, elle fait un carton niveau discussion de comptoir. C’est vrai que c’est drôle, ridicule même comme le souligne le Kosciusco Morizet qui a le droit de l’ouvrir. C’est même tellement énorme qu’on se demande si c’est une bêtise sortie en toute conscience et destinée à faire passer ce sur quoi tout le monde semble faire l’impasse :

Nicolas Sarkozy a appelé au FILTRAGE DU NET ! … et ça étrangement, dans la presse c’est loin derrière …

La taxe Google n’est pas prête de voir le jour, rien qu’en cela, elle ne mérite pas que l’on s’y intéresse réellement, même si le gouvernement avait l’indécence de faire perdre du temps aux parlementaires avec cette ânerie, elle serait de fait caduque car inapplicable et provoquerait surement des mesures de rétorsion économique de la part des américains. Pire, l’effet sur le tissu économique du Net (ouh ouh NKM vous êtes là ?) serait catastrophique, seul Dailymotion  dont le président n’est autre que Martin Rogard, fils de Pascal Rogard qui dirige la SACD et l’un des principaux artisans d’HADOPI, serait disposé à payer cette taxe. Dailymotion est l’une des rares entreprises dans le monde qui met plus d’entrain à censurer un extrait de quelques secondes des débats de l’Assemblée Nationale (des débats publics dont le tournage est financé avec de l’argent public) pour viol de droits d’auteur (et oui c’est une honte mais sachez que ces contenus sont soumis à droit d’auteur…) que les neo nazis qui appellent à la haine raciale sur son réseau.Tous les autres gros acteurs du Net (principalement les américains, quitteraient la France physiquement et continueraient à proposer des leurs services, qu’ils payent ou non cette nouvelle cyber dîme à Mon Seigneur Sarkozy. Et c’est là qu’on rigolerait, car j’attends le jour où l’Etat menacera de filtrer Google, Hotmail ou Yahoo … -90% de trafic mail, des entreprises au chômage technique … je crois que quelques terrabits de trafic convergeraient vers le site de l’Elysée pour une petite cyber manif (distribuée). La France n’a aucun moyen technique d’appliquer cette taxe… elle ne mérite donc pas de faire les choux gras de la presse … à moins que … ce ne soit qu’une diversion.

Revenons maintenant au nerfs de la guerre : le FILTRAGE… et bien Nicolas a réussit son coup, il passe quasiment comme une lettre à la poste, notez que depuis le retard parlementaire de Loppsi, le filtrage qui devait être appliqué comme une mesure anti-terroriste est maintenant appliqué aux sites de jeux en ligne grâce à l’ARJEL (passé là encore comme une lettre à la poste), et tend à être appliqué au téléchargement de biens culturels… une bien étrange digression qui nous amène on ne sait trop comment, en moins d’un an, d’une mesure anti-pédophiles et anti-terroristes à un champs d’application élargi à l’ensemble de la population et des contenus sur le Net…Je sais pas pour vous mais si je devais définir ce qu’est un état terroriste, je dirais que c’est un état qui use de la peur pour restreindre les libertés individuelles… exactement ce que propose actuellement la France.

Voici une splendide technique en matière de communication : sortir une énormité inoffensive pour masquer une autre énormité bien plus dangereuse. Le délire autocratique de Nicolas Sarkozy appelant au filtrage alors que le conseil Constitutionnel a promis de l’encadrer de manière drastique est un exemple supplémentaire de politique de forcing du président et de son jemenfoutisme à l’égard du concept de séparation des pouvoirs … Le roi a décrété que, sans délai, on allait faire du filtrage ! … gonflé le bonhomme.

Et à y réfléchir, j’imagine bien comment l’entourage du président lui explique comme c’est “simple de filtrer” en lui balançant des choses du style :

– filtrer c’est simple il suffit d’avoir des ordinateurs très puissants … ils l’ont bien fait en Chine (la Myard Touch).

– grâce au Deep Packet Inspection, on sait filtrer du contenu (c’est partiellement vrai, partiellement faux car ça nécessite une centralisation … mais aussi super dangereux et ça laisse la porte ouverte à de nombreux débordements naturels).

Mais croyez vous, qu’après HADOPI, de laquelle les artistes sortent grand perdants, que Nicolas par amour pour ces derniers, est capable de mettre plusieurs dizaines, voir centaines de millions d’euros sur la table pour couper l’accès à un site web qui propose des liens torrents ? Le croyez vous assez agité du bocal pour mettre en place un jouet onéreux au seul profit de la défense de la Culture Française alors que ce dernier pourrait aussi bien servir à des fins de distorsion concurrentielles et servir des intérêts plus “sensibles”.

Sans verser dans la parano extrême qui tend à dire que l’État cherche à tout contrôler sur Internet (il va vraiment falloir que l’on cause de Pericles ici un de ces quatres), il y a quand même des signes inquiétants. Il faut cependant relativiser ces signes en leur opposant la profonde méconnaissance de ces outils par les politiques à qui il faudrait plusieurs mois avant de comprendre ce qu’est une route statique et comment BGP fonctionne. L’explication est à mon sens plus simple :  le gouvernement Sarkozy est en campagne permanente, il est à la recherche de mesures bling bling, si personne n’y comprend rien peu importe, c’est même encore mieux car comme ça personne ne comprendra ce que ce gouvernement a détruit en prétendant protéger les “artistes”. le commun des électeurs comprendra juste que “Nicolas Sarkozy a sauvé la culture des pédo nazis d’Internet”, c’est là le seul objectif recherché par ce gouvernement. C’est d’une inconscience et d’une bêtise rare car un outil de filtrage, c’est très compliqué, très puissant et … With great power comes great responsibility … une responsabilité dont Nicolas Sarkozy n’a manifestement pas conscience.

…  Je sens que nous allons très vite reparler du filtrage, d’ailleurs les pieds nickelés ont  promis d’y travailler et dans l’interview accordée par Jean Berbinau (HADOPI), on se rend compte de la méconnaissance que les membres de l’HADOPi ont du modèle australien et de ses nombreux ratés et des débordements qui ont conduit le gouvernement à filtrer de très nombreux sites qui n’ont rien à voir avec ce pour quoi le dispositif a été originellement mis en place (le filtrage des sites pédophiles). On apprend cependant que la HADOPI “négocie avec les FAI” .. et qu’ils ont un peu de mal … j’imagine parfaitement un Jacques Toubon causer configuration de Cisco Catalyst … pas vous ?

Pour conclure je vous confierais simplement que je trouve la demande du Président de la République scandaleuse, elle outrepasse sa fonction et fait fi du principe de séparation des pouvoirs. Le ton sur lequel a été lancée cette idée laisse entrevoir une tentative à peine voilée de créer une diversion réussie en annonçant une mesure irréaliste pour mieux faire passer de manière unilatérale une mesure bien plus réaliste et plus dangereuse que le Conseil Constitutionnel souhaite sous la stricte houlette du juge … et non de la Présidence. Les pays ou ce n’est pas le cas, étrangement, ce ne sont pas des démocraties mais des dictatures, ce simple fait mérite que nous méditions tous sur les “exigences” de notre présipaute.

A quoi sert Nathalie Kosciusko-Morizet ?

C’est avec une certaine amertume que j’écris ce billet. Quand Nathalie Kosciusko-Morizet a été nommée à la place de Besson au secrétariat d’État à l’Économie Numérique il y aura de ça un an le 15 janvier prochain, je dois vous avouer que j’attendais beaucoup d’elle, j’ai même accueilli avec bienveillance sa nomination, sachant la personne intelligente et à peu prêt compétente sur le sujet … manque de bol, ce n’est pas le courage politique qui l’étouffe, dressons un bilan de son année sur les 3 dossiers les plus chauds du Net avec du numérique et de l’économie dedans…. vous allez voir, c’est pas spécialement glorieux.

Déploiement de la fibre optique

La fibre optique est le grand chantier des des 5 prochaines années claironne t-on depuis 2005, le plan Numérique 2012 nous en a mis plein les mirettes en annonçant un nombre d’abonnés au très haut débit de plusieurs millions en 2010. Voici le vrai bilan :

  • Orange a stoppé ses déploiements depuis plus d’un an et refuse de poser du multifibre dans les immeubles (l’opérateur préfère poser une seule fibre qu’il louera aux autres opérateurs recréant ainsi son monopole sur les non dégroupés ADSL). L’ARCEP a beau taper du poing sur la table, Orange ne veut rien entendre et souhaite ne rien faire tant que le législateur ne se sera pas prononcé sur la question (et vu le calendrier parlementaire c’est pas avant 2011).
  • Actuellement la France est le 12e pays européen en nombre d’abonnés très haut débit, loin derrière des pays comme la Lettonie et même l’Italie…. une honte, un tiers monde numérique.

Nathalie Kosciusko-Morizet n’est jamais intervenue sur cette question alors que le très haut débit est un enjeu majeur pour les professionnels comme pour les particuliers, un nouveau pan de l’économie numérique qui promet de nombreuses applications, de nombreux services d’une nouvelle génération.

HADOPI / HADOPI 2

Le dossier sur lequel tout le monde attendait NKM, c’était HADOPI. En dehors d’une déclaration où elle avoue savoir contourner les mesures que la Haute Autorité va mettre en place et avoir déclarer se positionner dans “l’après HADOPI”, NKM ne s’est jamais exprimée sur ce dossier, il s’agit d’un ordre de la présidence. NKM s’est donc docilement exécutée, pas une bribe de réflexion de sa part sur le sujet… consternant. HADOPI, nous le voyons encore aujourd’hui avec les vœux de Nicolas Sarkozy où le Président appelle au filtrage du Net ou à la taxation des revenus publicitaires des acteurs du Net. Pas un mot, pas une préconisation, rien … le H de Hawai. Et pour cause, ce dossier a été confié au ministère de la Culture (et oui c’est très logique, Nicolas Sarkozy appelle toujours le  Macdonald du coin quand il veut commander des sushis) alors qu’il menace directement l’économie numérique dans son intégralité. La consigne de Nicolas Sarkozy à NKM sur le dossier HADOPI est claire comme de l’eau de roche et peut se résumer à ça : “si tu l’ouvres tu gicles”.

LOPPSI et Filtrage du Net

Après HADOPI et l’ARJEL, LOPPSI sera le prétexte à rendre le filtrage des contenus et des sites web obligatoire avec toutes les conséquences que celà peut avoir d’un point de vu dommages collatéraux (on sait que le filtrage BGP a tendance à faire un peu trop de zèle et à filtrer des sites parfaitement légaux sous prétexte qu’ils sont hébergés sur le même serveur que l’un des sites que l’on souhaite filtrer). Là encore, sur le filtrage, pas une seule étude d’impact n’a été demandée et NKM ne s’est jamais exprimée, elle n’a jamais donné son avis, n’a même surement jamais cherché à freiner les délires de ses petits camarades … NKM est bien dans le secret des dieux, elle sait que tout ceci n’est pas du tout destiné à faire la chasse aux pédophiles… ça n’a pas l’air de la perturber plus que ça.

Mais que fait exactement NKM ?

  • NKM Tweete et superpoke ses friends Facebook,
  • NKM se balade à San Francisco,
  • NKM nous bassine avec son serious gaming dont tout le monde se cogne.

Le secrétariat d’État de NKM ressemble à s’y méprendre à un emploi fictif. Si NKM a été placée ici pour faire la potiche, la moindre des délicatesses pour le contribuable serait qu’elle donne sa démission.