LOPPSI : Un amendement pour filtrer les contenus sado maso

no kangourou net filteringDepuis le temps qu’on vous dit que donner des outils de filtrage à des politiques, c’est comme donner l’arme nucléaire à une colonie de fourmies rouges iraniennes… il fallait s’y attendre. Voici ce qu’il convient de considérer comme tentative dérive d’extension du filtrage en France qui devait se cantonner à la pédo pornographie aux contenus sado maso ! Ce petit chef d’œuvre est disponible ici. On y parle bien d’une extension de l’article 4 …

Pour la petite histoire, souvenons nous que Nathalie Kosciusko-Morizet soutenait un filtrage exclusivement à l’encontre des contenus pédo-pornographiques mais que l’Elysée, dans ses voeux au ministère de la culture laissait clairement entendre qu’il souhaitait l’étendre aux contenus « pirates » … il va falloir vous mettre d’accord … le tout sur fond d’ACTA. Sérieusement vous devenez flippants là !

Le spectre australien commence à  planer autour de la LOPPSI

… en clair, ça sent le kangourou !

4 réponses sur “LOPPSI : Un amendement pour filtrer les contenus sado maso”

  1. Je pense qu'il faudrait filtrer me tout contenu pornographique dégradant pour l'image de la femme et choquant moralement. Quand au contenu pornographique homosexuel, ajoutons une nouvelle peine car contraire aux bonnes meurs et déstabilisant pour l'épanouissement de l'enfant dans la voie du Seigneur.
    Ceux qui s'opposent aux filtrages sont pour la proliférations de ces mafias criminelles, vaste réseaux de prostitutions, ayant des filiales dans la pédopornographie, finançant des vastes réseaux terroristes.
    Tous ceux qui s'opposent donc au filtrage du web devraient être condamné pour complicité criminelle.

    J'ai plus qu'à attendre un appel du Président pour me proposer un poste dans son futur gouvernement :p Pas sûr qu'il comprenne l'ironie de mon propos huuhu

  2. Salut,

    Le gouvernement est en plein délire sécuritaire.

    Notre pays s'éloigne de plus en plus d'une démocratie respectueuse des libertés individuelles et des libertés publiques. C'est édifiant.

    On fait de tous les citoyens des suspects en puissance au nom de la lutte contre les contenus illégaux et offensants sur Internet. Non mais sérieusement quand vont-ils arrêter de jouer à se faire peur et de nous faire peur ? D'instrumentaliser nos peurs pour mieux nous contrôler ?

    De qui se moque-t-on ? Quand cela va-t-il cesser ?

    Parce que filtrer les contenus illégaux et offensants sur Internet c’est ne pas les voir mais certainement pas lutter contre. Le gouvernement veut vraiment lutter contre la pédophilie/pédopornographie alors qu’il renforce les moyens d’investigation des autorités compétentes pour identifier, rechercher, surveiller, trou­ver les contenus et zones où prolifèrent ces prédateurs d’enfants et les neutraliser.

    Enfin c’est en aidant les parents avec leurs enfants à appréhender Internet que l’on pourra vraiment lutter efficacement contre les contenus illégaux et offensants sur Internet.

    Depuis une semaine, je proteste contre ces mesures de restrictions auprès des députés. Il faut se mobiliser et agir. Plus tard sera trop tard.

    1. De toute façon, apparemment ce n'est pas dans l'intérêt du gouvernement de lutter contre la pédophilie, quelques exemples :
      – le gouvernement qui soutient polanski
      – frédéric mitterand qui a écrit un bouquin pour dire qu'il était fier de s'être tapé de "jeunes garçons" en Thaïlande
      – cohn bendit aussi a dit qu'il était fier d'avoir caressé de très jeunes enfants

      Donc c'est bien beau de vouloir "lutter contre la pédophilie" (enfin, bloquer l'accès à des sites pédopornographique, c'est pas ça qui va faire grand chose), mais si déjà on enfermait ceux qui sont reconnus coupables, ça serait bien.

  3. Ce billet pourrais être adressé à Mr Christophe Grébert. C’est l’exemple parfait des conséquences du filtrage.
    On filtre « un peu », d’abord, la pédopornographie, puis comme on en trouve(ra) pas, on passe au sites sadomaso, puis aux sites pornos tout court et puis on finira par filtrer Fluide Glacial, parcque les auteurs dessinent des bites et des couilles dans les marges, et puis ensuite ce sera Siné Hébdo, le Canard Enchainé, Fakir, CQFD, le journal de la décroissance, puis le Monde Diplomatique, et pour s’arreter ou ?

    QUI fixe les règles de filtrage ? Comment ? Selon quels critères ?

    Selon mes critères ? (Le SM ne me dérange pas, vu que ce sont des adultes libre de leur corps) ou selon les critères de « bon gout » fixé par l’Église et le Parti ?

    Vous voyez, Mr Grebert, c’est compliqué, parcque le « Bon » gout, est variable selon chaque individu ! N’importe quel étudiant en fac de psycho sait ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.