Étiquette : microsoft

CyberCrime@Octopus (DG1/3021)

La lutte contre la cybercriminalité ne se met pas en place qu’au niveau national avec les différents outils que nous connaissons aujourd’hui ou avec la Loi sur la Programmation Militaire (relative à la cyberdéfense et à la “prévention” des risques). Au niveau européen, ça bouge également. Nous connaissions déjà INDECT visant à mettre en place

Microsoft abandonne (pas encore) Silverlight au bénéfice d’HTML5

Est-ce un signe des temps ? Microsoft a longtemps été fustigé pour ses implémentations ésotériques de certains  standards avec son navigateur Internet Explorer. Le navigateur web de Microsoft reste encore à ce jour la bête noire de tous les intégrateurs graphiques qui essayent de travailler proprement…  Et voila qu’on apprend que Microsoft serait sur le point

La petite barre de rire du soir : Poet.py

Aborder des sujets un peu légers des fois, ça détend les zygomatiques. Ça faisait un petit moment que je n’avais pas autant ri d’une vulnérabilité… bon ok pas si longtemps que ça en fait… Tout a commencé en scrutant ma timeline sur Twitter quand je tombe sur un tweet de @Sidd4rtha indiquant qu’un blog officiel de

Troll de magnitude 8 sur l’échelle de Riester : Microsoft contribue au noyau Linux

Quand on cause d’interopérabilité, mon référent préféré c’est l’échelle de Riester, le rapporteur d’HADOPI qui expliquait que le logiciel de “sécurisation” (le mouchard en français dans le texte), ne saurait être intéropérable ni même gratuit parce que c’est “trop contraignant” pour ces pauvres éditeurs logiciels comme Symantec, Kaspersky, F-secure et consorts … De là est née la

MsWord violerait un brevet : Microsoft condamné !

Microsoft, normalement très disposé à poser des brevets abracadabrants dont il n’est pas l’inventeur ou qui ne souffrent aucune invention digne de ce nom (comme sur le double-clic, ou plus récemment le concept de sudo), a été condamné, en appel, à retirer Word 97 et la suite Office 2007 auqel il est intégré. Microsoft aurait violé le

COFEE devient encombrant pour Microsoft

COFEE (Computer Online Forensic Evidence Extractor) est une suite logicielle compilée (peut être même réalisée, qui sait)  par Microsoft et destinée aux services judiciaires de 187 pays membres de l’organisation internationale des polices criminelles. Ce tout petit bidule d’une quinzaine de méga se présentant sur une clef USB. C’est ce que l’on appelle dans le

RGI et François Fillon : c’est en faisant n’importe quoi … qu’on fait n’importe quoi

Après deux années de bataille acharnée et de multiples rebondissements autour du RGI (Référentiel Général d’interopérabilité), François Fillon a finit par lever définitivement le voile sur ce que le gouvernement entend par “Interopérabilité”, à savoir  un truc qui n’existe même pas encore, payant, propriétaire, fermé et détenu par une petite PME américaine qu’il convient évidemment

Microsoft cherche t-il à décapiter l’Open source ?

Selon une news parue sur CNET, Microsoft pourrait débaucher dans les prochains jours Sam Ruby, un guru de l’Open Source, actuellement en poste chez IBM. Ces dernières années, nous avons assisté à un curieux revirement de situation de Microsoft qui nous a d’abord servi du “shared source” et qui semble enfin aujourd’hui souhaiter s’orienter vers