Questions à Frédéric Lefèbvre sur le Talk Orange – Le Figaro

image-11

Frédéric Lefèbvre sera l’invité du Talk Orange – Le Figaro ce soir en direct à 18 heures. Vous pouvez lui poser des questions sur cette page. J’ai moi même posé quelques questions au porte parole de l’UMP, je doute obtenir des réponses sincères, je doute même que mes questions soient publiées dans leur intégralité.
Cependant je vous propose de lire ces questions ci dessous :

Mr le député, votre volonté à vouloir légiférer sur l’Internet inquiète les internautes : une police du net mondiale, un contrôle du CSA, des sites web labélisés, un traitement automatisé des constats d’infractions et délits (Hadopi) sortant du cadre judiciaire et qui renverse la charge de la preuve mais interdit à l’accusé de se défendre … et en plus de ça fondé sur des postulats techniques que chaque internaute sait stupides.

Vous avez dit bien connaître l’Internet … expliquez nous comment vous comptez traquer un Internaute qui usurpera l’ip d’un tiers ou se servira de votre blog pour télécharger ou relayer une attaque ?

cf, au hasard :

http://www.fredericlefebvre.com/adm/ajax/admins/

C’est à votre blog qu’on coupera la connexion ?

Comment réagiriez vous si on coupait votre blog en pleine campagne pour un scrutin alors que vous n’êtes pas vous même le contrevenant ?
Vous dites connaître les moyens de vous protéger mais permettez moi d’en douter, avoir installé des serveurs dans les caves du 18e n’a visiblement pas fait de vous un expert en sécurité informatique à en voir votre blog …

Enfin :

Où sont les rapports d’impact sur l’économie numérique que n’importe quel député sérieux aurait exigé du ministère de la “culture” ? (et oui en France l’économie numérique ca se traite au Ministère de la culture … au passage, vous trouvez ça normal vous ?)

Question annexe :

Comptez vous des industriels du disque parmi les clients de PIC Conseil, votre cabinet de lobbying ?

19 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.