Questions à Frédéric Lefèbvre sur le Talk Orange – Le Figaro

image-11

Frédéric Lefèbvre sera l’invité du Talk Orange – Le Figaro ce soir en direct à 18 heures. Vous pouvez lui poser des questions sur cette page. J’ai moi même posé quelques questions au porte parole de l’UMP, je doute obtenir des réponses sincères, je doute même que mes questions soient publiées dans leur intégralité.
Cependant je vous propose de lire ces questions ci dessous :

Mr le député, votre volonté à vouloir légiférer sur l’Internet inquiète les internautes : une police du net mondiale, un contrôle du CSA, des sites web labélisés, un traitement automatisé des constats d’infractions et délits (Hadopi) sortant du cadre judiciaire et qui renverse la charge de la preuve mais interdit à l’accusé de se défendre … et en plus de ça fondé sur des postulats techniques que chaque internaute sait stupides.

Vous avez dit bien connaître l’Internet … expliquez nous comment vous comptez traquer un Internaute qui usurpera l’ip d’un tiers ou se servira de votre blog pour télécharger ou relayer une attaque ?

cf, au hasard :

http://www.fredericlefebvre.com/adm/ajax/admins/

C’est à votre blog qu’on coupera la connexion ?

Comment réagiriez vous si on coupait votre blog en pleine campagne pour un scrutin alors que vous n’êtes pas vous même le contrevenant ?
Vous dites connaître les moyens de vous protéger mais permettez moi d’en douter, avoir installé des serveurs dans les caves du 18e n’a visiblement pas fait de vous un expert en sécurité informatique à en voir votre blog …

Enfin :

Où sont les rapports d’impact sur l’économie numérique que n’importe quel député sérieux aurait exigé du ministère de la “culture” ? (et oui en France l’économie numérique ca se traite au Ministère de la culture … au passage, vous trouvez ça normal vous ?)

Question annexe :

Comptez vous des industriels du disque parmi les clients de PIC Conseil, votre cabinet de lobbying ?

19 réponses sur “Questions à Frédéric Lefèbvre sur le Talk Orange – Le Figaro”

  1. A lire les nouvelles questions posées, il paraît évident que traiter Mr Lefèvre de Bouffon et autre noms d’oiseaux, dérange moins le Figaro que de lui poser des questions de fonds comme par exemple ses relations avec les industriels du disques…

    Voici donc non pas mon second mais mon 3e commentaire posté:

    “Je m’étonne de ne pas voir figurer ici mes questions aux cotés de certaines insultantes… pouvez vous m’expliquer les raisons de la censure que vous y avez poser svp ?

    Je la re-re-pose ici, elle s’adresse à Monsieur Lefèbvre et concerne les relations entre son cabinet Pic Consulting et ses relations avec (s’il y a lieu) avec l’industrie du disque :

    Monsieur le député, comptez vous parmi les clients de votre cabinet, Pic Consulting, des industriels du disque ? “

  2. Et une de plus censurée…

    la presomption d’innocence est un droit fondamental en France aujourd’hui mais si la fameuse loi “creation et internet” est votée, des entreprises privés (les majors) viendront taper sur l internaute qui si il ne fournit pas de preuves de son innocence se verra privé de sa connexion ou autres derives (acces au mail uniquement etc etc)

    nous voila donc arrive a la presomption de culpabilité?

  3. Ping : www.fuzz.fr
  4. Tout à fait solidaire avec toi sur les questions posées car elles sont particulièrement pertinentes et d’évidence pour les internautes à poser prioritairement à Mr Lefèvre.
    Je serais effectivement curieux de connaitre les raisons qui ont conduit Le Figaro à ne pas les retenir…

  5. Vu que Laure Daussy, auteur de cet article me prend pour un crétin, je vais publier le courrier que je lui ai fais parvenir via son facebook et auquel elle fait la sourde oreille 🙂

  6. Oui je sens qu’il va crier au piratage dans pas longtemps, mais on peut faire confiance à ses talents d’admin des caves du 18e, d’ailleurs avec le prochain texte qu’il proposera, plus personne n’aura besoin de firewall, les trojans gouvernementaux qui loggueront toutes les activités des internautes apporteront la sécurité et la morale dont le Net à tellement besoin… Le GIAW (Groupement d’intervention Anti Warez) ira exécuter tous les auteurs de logiciels libres (ces communistes qui veulent la peau de notre industrie logicielle française et qui diffusent des programmes “pirates” de peer to peer… et … merde .. ils équipent aussi les machines des députés à l’assemblée nationale)…

    D’ailleurs, il parait que Frédéric Lefèbvre est actuellement en train de réécrire WPA/TKIP pour rendre le wifi incrackable.

    Qu’est ce qu’on se marre 🙂

Répondre à crashdump Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.