Zataz le héro du Net compare la Quadrature du Net à Frédéric Lefèbvre

image-15Il y a des choses qui ne passent pas, et Zataz avec ses articles est devenu en quelques années l’idole d’une génération de gens qui s’intéressent à une certaines forme de sécurité sur le web. Bien plus habile pour taper sur les gens de manière souvent limite que pour citer ses sources, je ne vais pas laisser passer l’article qu’il vient de publier sur la Quadrature du Net (et non il n’y a pas de lien sur son article à deux balles)… dans lequel il compare le collectif à Frédéric Lefèbvre qu’il se targue, encore une fois, d’avoir épinglé … Oui sauf que Zataz n’a rien épinglé du tout, l’information provenait de ce petit blog, voir ce billet qui commence à faire date, pas du tout versé dans le Hacking, mais dans la simple utilisation d’un navigateur. Le scoop de Zataz a donc été publié plus d’un mois après publication sur ce blog… bravo les champions de l’investigation.

Je n’ai rien contre le fait que Zataz ne cite pas ses sources et je n’irai pas pleurer pour avoir un lien entrant depuis son site, loin de là (surtout qu’ici toutes les infos sont en copyleft), mais très franchement ce genre de parallèle douteux entre la Quadrature du Net et Frédéric Lefèbvre est une insulte aux internautes. C’est très maladroit, surtout dans ce contexte.
A chacun son taff Zataz c’est la sécurité, la Quadrature c’est la défense de nos libertés … et Frédéric Lefèbvre lui, il défend ses clients… évitons donc le mélange des genres.

Carton rouge de cyber pipot et d’amalgames douteux pour Zataz.

5 réponses sur “Zataz le héro du Net compare la Quadrature du Net à Frédéric Lefèbvre”

  1. Merci pour tes encouragements 🙂

    Effectivement il y a eu une erreur lors de l’envoi du denier communiqué de La Quadrature : au lieu du contenu du communiqué, c’est la liste des destinataires qui a été envoyée. Nous regrettons évidemment cette erreur.

    Ce que ne dit pas le billet sur zataz, c’est tout d’abord que c’est une erreur humaine. Ce sont des choses qui arrivent, surtout lorsque l’on vient de passer une période de travail intensif. Mais surtout l’énorme différence entre cette erreur et celle de Frédéric Lefebvre, c’est que la première est dûe à un gus dans un garage qui travaille bénévolement pour la Quadrature, pire : qui envoie nos communiqués de presse sur son temps de travail et en mettant à la disposition de La Quadrature son infrastructure informatique. Alors que Frédéric Lefebvre est porte-parole de l’UMP, c’est-à-dire qu’il est payé pour faire la com’ de son parti et en cela, l’erreur qu’il a faite en laissant fuiter des données d’un blog aurait méritée d’être punie.

    La Quadrature a bien entendu pris ses dispositions envers son membre fautif : il a été décidé de suspendre son salaire pendant les trois prochains mois ! Nous aurions pu monter jusqu’à douze mois, mais lors d’une procédure de transaction, nous avons enjoint le coupable à prendre toutes les mesures nécessaires pour que le manquement ne se reproduise plus. Ainsi la durée de suspension de son salaire de bénévole a été réduite à 3 mois, temps jugé nécessaire pour que la riposte graduée “à la française” soit définitivement mise en échec. Bien entendu, durant cette période, le fautif continuera à contribuer à ce résultat.

    Il faut donc exiger de Zataz de pousser cette comparaison à son terme et les enjoindre (si quelqu’un a un compte, je n’ai pas trop envie de m’y inscrire juste pour ça) à demander à ce que Frédéric Lefebvre soit également sanctionné par son employeur présidentiel omnipotent. La retenue sur salaire ne nous semble pas une mesure appropriée, étant donné le risque qui pèse déjà sur les émoluments de celui qui est surnommé à l’Assemblée nationale “l’intermittent de la séance” s’il est décidé de sanctionner de la sorte les députés absents de l’hémicycle. Nous proposons plutôt que Frédéric Lefebvre soit condamné à adopter la coupe de cheveux d’Olivier Henrard, conseiller ministériel à la culture et architecte de la riposte graduée qui s’effondre.

  2. +1 pour la permanente à la Olivier Henrard pour Frédéric Lefèbvre.
    Concernant les salaires des députés dilettantes les menace de Nicolas Sarkozy ne sont peut être pas du bluff … enfin on peut toujours rêver.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.