Du troll velu à la vraie Gallaire

copyleft
Free as Free speech... not Free Beer

Le troll enfle, ça prend des proportions démesurées et pour tout vous dire, moi aussi ça commence à m’agacer, ça en cause partout sur les forums, même à la télévision aujourd’hui sur BFM entre autres… A l’origine de ce troll, Florent Gallaire, un jeune homme aux opinion politiques bien tranchées, qui, s’emparant d’une cause qu’il ne maîtrise visiblement pas tant que ça (la culture libre), est en train de porter sérieusement préjudice aux partisans du logiciel et de la culture libre en général.

Florent Gallaire, juriste spécialisé en droit du numérique, a unilatéralement décidé de diffuser sur son blog le dernier prix Goncourt “La carte du territoire” de Michel Houellbecq sous prétexte que ce dernier utiliserait des passages tirés de Wikipedia et donc sous licence Creative Commons. Son argumentaire est développé sur son blog, mais voilà, il y a comme un hic. Florent, qui n’a aucune légitimité ni sur l’oeuvre, ni sur les contenus libres de Wikipedia (il n’en est pas l’auteur et encore moins le conseil juridique des auteurs) a décidé de s’investir de droits de libre redifusion selon les termes de la Creative Commons by SA, arguant que l’oeuvre de Michel Houellebecq est de fait une oeuvre composite. Comme cette oeuvre contient des passages sous licence Copyleft, il en déduit que l’oeuvre de Michel Houellebecq est également Copyleft… un bien hasardeux raccourci. Je ne vais pas me lancer dans une explication sur la viralité des licences libres, le débat n’est même pas là, mais vous trouverez d’intéressants commentaires sur le beau, le grand, l’unique… j’ai nommé LinuxFR, qui, comme la tradition du vendredi l’y oblige, a abondamment commenté le troll servi sur un plateau d’argent par Florent Gallaire. Linux FR n’étant pas le dernier endroit en France ou les défenseurs du libre échangent, j’invite Florent à lire ces commentaire avec la plus grande attention, ou encore à se rapprocher de Benjamin Jean, de Veni Vidi Libri ou des excellents Antoine Moreau et  Mathieu des non moins excellents Artlibre et In Libro Veritas.

Bilan, Flammarion, l’éditeur,  va porter plainte et nous devrions assister à une issue qui me déplaît fortement, tant pour Florent qui me semble vraiment être dans l’erreur, que pour le libre qui aurait mérité une bien meilleure cause pour faire valoir sa légitimité devant les tribunaux français. Florent a à mon sens cherché une certaine visibilité pour sa propre pomme, sinon, il aurait simplement contacté les auteurs des textes de Wikipedia en question pour faire en sorte que ces derniers fassent, légitimement cette fois, valoir leurs droits.

Aujourd’hui c’est le site SurLeRing qui termine de m’achever en exhumant une vidéo de Florent Gallaire, vous allez voir, il va droit au but, atteignant son point Godwin en moins d’une minute, et pas qu’une fois, c’est un superbe combo. Je ne commente pas plus et  je vous laisse découvrir qui risque d’être le premier à tenter de faire valoir le libre pour autre chose que des logiciels devant la justice française, je ne saurai plus exprimer ma consternation… J’espère juste que Flammarion et  Michel Houellbecq n’assimileront pas la culture libre à ce débordement, et qui sait, que Flammarion, un jour, éditera une oeuvre dont l’auteur aura choisi délibérément une licence copyleft.


L’appel des Cordeliers
envoyé par Doumenge_Mistral. – Gag, sketch et parodie humouristique en video.

18 Comments

Laisser un commentaire