LOPPSI en seconde lecture : ouverture du bal

internet downgrade
LOPPSI downgrade ton Internet et tes libertés

C’est aujourd’hui que la loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI), arrive en seconde lecture à l’Assemblée nationale. Sur les questions qui touchent à Internet, le contexte est particulièrement favorable aux partisans de la ligne la plus sécuritaire. Une politique sécuritaire rime rarement avec le respect des droits fondamentaux. Elles sont, l’histoire nous le montre, surtout prétexte à des restrictions majeures des libertés. En trame de fond, l’affaire Wikileaks qui agite autant la presse que les ambassades et les ministère du monde entier devrait s’inviter dans l’hémicycle plus ou moins directement quand les questions relatives au blocage des sites web (article 4), seront débattues.

A l’instant, c’est Brice Hortefeux qui a ouvert les débats en expliquant grosso modo qu’il va sécuriser plus avec moins d’effectifs policiers, d’ailleurs certaines municipalités comme Nice qui s’adonnent aux joies de la cyber prune ont montré l’exemple, il suffit de mettre des caméras partout, de croiser toutes les bases de données… d’agréger le feed rss d’Echelon, de bien secouer, de faire passer le tout dans le gros ordinateur de Jacques Myard et hop le tour est joué… rien de bien sorcier ni de bien intrusif nous assure le ministre, c’est une loi pragmatique, nous voilà donc rassurés.

Le ministre défend ensuite son bilan en sortant une batterie de chiffres dont l’absence de contexte ne permet pas un jugement critique. Brice Hortefeux veut se donner des moyens législatifs et financier, en virant quelques effectifs et en les remplaçant par des cameras, des bracelets électroniques qui tweetent le commissariat du coin et en installant 2/3 firewall open office, le “Package Loppsi” est budgété pour la modique somme de 345 millions d’euros.

Globalement, il est question selon le ministre de “renforcer l’efficacité de la chaîne pénale ». Pour lutter contre la délinquance Brice Hortefeux défend son texte qui est axé sur les points suivants :

  • d’avantages d’outils opérationnels comme la vidéo-surveillance et autres outils favorisant la “vigilance active“): le ministre évoque un accroissement du parc de 37 000 cameras. Dans ces outils, on trouve pêle-mêle : les logiciels de croisement judiciaire, le blocage des téléphones mobiles volés ou encore la saisie des biens des délinquants.
  • le renforcement de la police administrative ;
  • la lutte contre le hooliganisme ;
  • la lutte contre la délinquance dans les transports ;
  • l’immobilisation en cas de délits routiers graves ;
  • le renforcement de la capacité d’action sur Internet avec la mesure qui risque de faire couler beaucoup d’encre : le blocage des sites pédo-pornographiques, mesure déjà abandonnée en Allemagne et sur le point de l’être en Australie, … bref pas de doute, nous sommes bien les pionniers en matière d’Internet civilisé… enfin on est les pionniers français parce qu’ailleurs tout le monde en est revenu.

Sur ce dernier point, Brice Hortefeux lâche un superbe “on ne peut pas faire comme si rien ne se passait” pour défendre le blocage des sites. Cette phrase est assez révélatrice de la perception de l’action chez le ministre : en bloquant l’accès à des sites web illégaux, c’est pourtant bien ce que propose Brice Hortefeux : fermer les yeux. La lutte contre la pédo pornographie se gagne sur le terrain, des associations dans d’autres pays comme en France le soulignent : Le blocage des sites ne sert à rien, en revanche une coopération judiciaire internationale visant à supprimer ses contenus et interpeller les auteurs serait bien plus utile. Le slogan de Mogis, est pourtant clair :

Supprimez, ne bloquez pas!
Agissez, ne fermez pas les yeux!

11 réponses sur “LOPPSI en seconde lecture : ouverture du bal”

  1. Salut,

    Faut pas oublier le fait que l’état a posé un amendement qui leur permet de revendre les informations concernant les cartes grises des véhicules…

    On parlait de dictature… de contrôles…

    On y est en plein 🙁

    1. Oui.
      Ce gouvernement est fantastique. Pour lui, le peuple est réellement de la merde, de la “chair à business”.
      Et cette chair doit fermer sa gueule, naturellement.
      Il y a des jours, comme ça, où j’ai envie de saisir un fusil….

      “L’Etat peut vendre les fichiers personnels de carte grise
      Une loi permet à l’Etat de céder au privé les informations personnelles liées aux demandes de cartes grises”
      http://www.leparisien.fr/faits-divers/l-etat-peut-vendre-les-fichiers-personnels-de-carte-grise-14-12-2010-1190546.php

  2. Une question m’interpèle…

    Nous sommes au courant de tout ça car le web est touché de plein fouet par tout ce genre de décisions.
    Mais, réellement, combien de personnes sont informées de ce qui se passe ? La réponse pourrait être encore plus forte ?

    Personnellement, je n’ai pas de télé chez moi (J’ai pas envi d’être dépressif en voyant les informations).
    Est ce que les sujets sont abordés sur les grandes chaînes ?
    Je veux dire aussi que ce contrôle va être (a déjà été!?) étendu au journalisme au même titre que le contrôle des blogs.
    En réalité, j’avais écris “fermeture des blogs”, c’est peut être un lapsus, en tout cas je pense qu’on se dirige dangereusement vers un extrémisme qui a déjà couté cher auparavant. Le système veut que pour être en équilibre, un extrémisme opposé réponde à celui qui est en place actuellement.
    Ceci brouille ma vision des choses, comme Maître Yoda a dit un truc du genre: “le côté obscur de la force a brouillé notre vision”.

    1. Effectivement, l’information n’arrive pas vers ceux qui ne la cherchent pas. Et comme il n’y a que peu de bruits “inquiétants” vis à vis du grand public, ben…

      D’ailleurs, même avec un minimum d’information, même parmi les plus inquiétantes, je ne remarque pas beaucoup de réactions chez la plupart des gens avec qui j’ai pu discuter 🙁

    2. Faut bien comprendre que dans ce combat, nous sommes seuls, et si nous voulons que ca se sache, c’est encore a nous de passer pour des illuminés auprès de nos amis et nos familles…C’est encore une fois illuminés vs illuminatis ^^…Mais la France se réveillera le jour ou l’€ tombera, en attendant, faites des réserves, mais dépechez vous sinon vous vous battrai avec vos voisins a Inter au rayon gateaux secs…

  3. Les gens qui écoutent les infos sur la TV ou sur radio n’en sont pas informés.

    Au 13h de France Inter, on parlait juste de la Loppsi pour “améliorer la sécurité routière”.
    Mon c** oui.

  4. Juste une petite précision concernant les bracelets electroniques, ils ne renvoient pas leurs infos aux commissariats comme tu dis mais aux différentes prison. De plus ces peines de prisons aménagées possèdent également certains désavantages comme l’obligation de souscrire à une ligne France Télécom.

    Sur un autre plan ces bracelets sont placés par des simples surveillants de prison (pas des officiers ou autres personnes pouvant avoir des compétences juridiques/judiciaires). Ces personnes sont envoyés SEULES chez les gens (quid de la protection du personnel de l’État?), je vous laisse le plaisir d’imaginer l’État d’esprit de ces personnes lorsqu’elles doivent allez executé une décision de justice dans des zones où la Police elle même n’ose pas allez seule (je ne parle pas uniquement des “banlieues”).

    Après pour en revenir à LOPPSI cela me parait évident que cette loi amène juste en douceur une censure légale et une hyper-surveillance. A quand des scanners du type de ceux qu’utilise la TSA au USA?

  5. Ce gouvernement a érigé le pot de peinture en emblème : mieux vaut cacher que traiter !
    Autre exemple : la Santé.
    On ne cherche plus à prévenir (le tabagisme, le cancer, maladies infectieuses) : on traite avant tout. Ben oui, ça fait marcher les labos pharma alors que la prévention ça coute à vide !
    Autre exemple : les stations essence, la neige. Puisqu’on vous dit qu’il n’a a PAS de souci, pas de pénurie et aucun automobiliste bloqué !
    Pot de peinture !

    Tout se délite derrière ? Pas grave, on remet une couche !

    Db

  6. Rien n’est jamais foutu, tant que nous sommes en vie 😉

    Je suis présentement juste triste de voir le drapeau en berne chez bluetouff depuis plusieurs jours, via sa page d’accueil. Merde, Bluetouff, on a besoin de toi pour poursuivre ce combat ! Ne nous abandonne pas, ton blog est salutaire pour bon nombre d’entre nous.

    Tant que l’état ne nous aura pas intimés de “rendre l’antenne”, ne leur faisons pas le plaisir de leur dire “A vous Cognac Jay”.

    J’attends le retour de ta prose très prochainement, camarade d’infortune 😉

Répondre à stanlog Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.