5 euros par mois et par foyer : le coût d’un caprice présidentiel

PCInpact se fait l’écho d’un sévère retour de boomerang qui devrait nous tomber dessus d’ici peu. On se souvient, il y a quelques mois de ça, nageant à contre-courant de l’Union Européenne, la France instaurait une taxe de 0,9% sur le chiffre d’affaire des opérateurs télécom pour financer la suppression de la publicité sur les chaines du service public.

La Commission Européenne a aussitôt engagé une procédure d’infraction contre la France car elle constitue en fait “une charge administrative incompatible avec le droit européen”. Vivianne Reding, commissaire européenne s’en explique :

« Non seulement cette nouvelle taxation des opérateurs ne semble pas compatible avec les règles européennes, mais elle vient frapper un secteur qui est aujourd’hui l’un des principaux moteurs de la croissance économique » notait ainsi la fameuse commissaire européenne Viviane Reding.
« De plus, le risque est grand que la taxe soit répercutée vers les clients, alors que nous cherchons précisément à faire baisser la facture des consommateurs, à travers la réduction des prix de terminaison d’appel ou la diminution des coûts des appels téléphoniques mobiles, des transferts de données ou des envois de textos en itinérance. »

Xavier Niel avait déjà menacé d’une hausse de 5 euros sur les abonnements Internet haut débit. Si l’Union Européenne contraint la France à supprimer cette taxe, c’est sur la redevance TV que se porterait l’imposition. En clair, nous allons financer de notre poche un caprice présidentiel … une fois de plus… comme pour HADOPI, comme pour LOPPSI …

4 réponses sur “5 euros par mois et par foyer : le coût d’un caprice présidentiel”

  1. Ce serait intéressant de calculer si ces 5€ de plus sont réellement représentatif ce cette taxation de 0.9%, ou si c’est encore juste une excuse à la c. pour s’en mettre plein les fouilles.

    1. C'est surtout EXACTEMENT le montant de la licence globale dont on cause depuis des années.
      A part que là, on va en plus se manger une amende de la communauté européenne 🙁

      1. Et même à 10 €, je suis sûr que cette license globale passerait sans problèmes. Mais vraiment globale, pas que la musique…

  2. Comme tout cela est triste, se savoir gouvernés par des "prêcheurs" issus de la société du XIXème siècle… La révolution industrielle est loin derrière nous, il serait temps de s'en rendre compte et de l'accepter. Que le financement de nos vies, de notre culture, de nos échanges soit encore régi par la pub (la "réclame" devrais-je dire), est affligeant, et contre-productif (cet avis n'engage que moi), mais qu'en plus on nous oblige encore et toujours à être, bien malgré nous, les complices de ce système, je trouve que c'est navrant, et absolument déplacé. Quid des financements alternatifs, et "modernes" (je veux dire par là adaptés à une nouvelle ère, à de nouveaux usages, à de nouvelles croyances peut-être) ? La pub est un système de financement central de beaucoup trop de choses encore aujourd'hui, et c'est un frein certain à notre évolution, tant les méthodes et finalités de ces "marchands de lessive" sont éculées, obsolètes, et tellement loin de la réalité, de "nos" réalités… Merci aux "dissidents" qui se battent pour nous, et ne baissent pas les bras.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.