Intel Xeon Donnington : 6cores et 16MB de cache L3

Intel Xeon DonningtonIntel confirme jour après jour son avance technologique sur AMD. Le nouveau Xeon Donnington, basé sur l’architecture Penryn, équipera principalement des serveurs. La mode est à la multiplication des cores, on ne monte pas spécialement en fréquences, mais ça suffit pour afficher des performances impressionantes sur certaines applications qui nécessitent de lourds calculs comme le rendu de textures 3d ou pour l’usage de serveurs applicatifs.

Quelques caractéristiques :

  • 6 cores
  • gravure 45nm
  • 16MB de cache L3 et 3MB de cache L2 par paires de core
  • nouveau jeux d’instructions SSE4

Voir l’article sur DailyTech

Ultra Haut débit : Le Japon lance Kizuna, un satellite expérimental pour l’accès à Internet

kizunaL’idée est de couvrir les zones non desservies par la fibre optique et l’ADSL, qui nécessitent une forte densité de population pour être rentables. Le japon n’a pas fait les choses à moitié et vient de lancer un satellite expérimental qui devrait permettre des transmissions à 1,2 gigabits secondes, en crête, 12 fois plus rapide que du FTTH. C’est une première mondiale, Kizuna (entre autres le nom d’un manga) sera à l’essai pour une durée de 5 ans avant de voir sa version commerciale envisagée (en pratique on peut tabler sur beaucoup moins tant ce projet revêt d’une importance stratégique particulière).

Technnologiquement c’est génial, mais en terme de business, le Japon est tout simplement sur le point de dégrouper le monde … c’est un peu ça oui ! Cette connexion très haut débit via un satellite permet surtout pour un fournisseur d’accès de se passer d’infrastructures terrestres pour déployer ses services. Économiquement l’impact est énorme puisque un opérateur japonais sera maintenant capable d’être présent dans le monde entier, même si le client final habite dans des contrées très reculées, peu importe, il bénéficiera du même débit que les les autres abonnés au service ! Ca prête un peu à sourire jaune quand on voit que ça fait bientôt 18mois que Free, mon FAI m’a annoncé la fibre optique pour l’année dernière … j’ai aussi une pensée émue pour les non dégroupés adsl 😉

A terme on imagine aussi facilement que les fournisseurs d’accès offriront par ce biais des services de téléphonie SIP, le marché semble énorme, et les premiers sont les japonais. Le coût de ce satellite est de 342 millions de dollars, on se cotise pour envoyer le nôtre ?

Voir la news sur Engadget(us)

Mhackinchiottes : Comment changer un disque dur de Mac Mini et s’offrir des chiottes de Geek ultime

mhackintosh : les MacinchiottesMon père a récemment maltraité un Mac Mini, bilan un HD qui a disparu, paix à son âme, il est mort, il va donc falloir mettre les mains dedans, j’en avais déjà ouvert un il y a 2 ans pour la même opération et un excellent tutoriel que vous trouverez ici m’avait bien aidé, me guidant pas à pas dans cette opération qui revêt un caractère particulièrement délicat si on se réfère à la taille miniature du Mac Mini et à ce qu’il embarque.

Evidemment je ne me souvenais plus des spécifications exactes de ce Mac Mini mais manque de bol, ce n’est manifestement pas la même version que celui du tutoriel évoqué plus haut… peu importe, j’aime bien mettre les mains dedans, lâchons nous. Il vous faudra des tournevis de tout petit calibre pour certaines vis, assurez vous bien d’avoir votre parfaite panoplies de Mac Gyver

Attention, ceci n’est vraiment à faire que si vous êtes surs de ce que vous faites, si vous n’avez pas l’expérience de ce genre de bricolages ne vous lancez surtout pas dans l’aventure, laissez faire un professionnel, vous risquez vraiment d’endommager le matériel. Si votre mac a moins d’un an il est sous garantie alors ne vous prenez surtout pas la tête, peut être même avez vous l’Apple Care dans quelle cas votre matériel est garanti 3ans… donc pas de bricole et ça sert à rien de me maudire je vous aurais prévenu.

On commence donc par la première étape, démonter le capot qui masque la bête avec une spatule… bon j’ai été un peu bourin mais j’ai réussi à ne rien casser en faisant ca avec deux couteaux à tête ronde et relativement plats. J’avais le souvenir d’avoir bien plus galéré avec le modèle que j’avais démonté auparavant, là c’est vraiment plus facile … étrange. une fois démonté, ça nous donne ça

Sous le capot du Mac Mini

Première constatation, les vis qui solidarisent le bloc dvd/hd/ventilo ne se trouvent plus exactement au même endroit, elles sont toujours bien nichées dans des tubes de protection en plastique, celle se trouvant en bas à gauche est un peu plus longue et on a juste la place pour passer un tournevis ultra fin. La ram n’est pas visible, on a donc de la ram de laptop quelque part sous ce gros bloc.On admire au passage le petit haut parleur tout rikiki en haut à gauche sous le bidule orange.

mhackintosh tout est sous le capot

Attention maintenant à toutes les connectiques : alimentation, antennes wifi, bluetooth … qu’il va falloir délicatement enlever et replacer au remontage j’en ai compté 4 à différents endroits. Un tout petit tournevis à tête plate peut vous être utile pour éviter de tout arracher; en voici deux ici :

mhackintosh conectique à débrancher

En voici une bien visible ici que nous venons de déconnecter

mhackintosh la connectique a débrancher

Une fois le bloc démonté on peut distinguer les vis qui fixent le hd à la carcasse en plastique. Les deux vis latérales sont facilement enlevables mais pour extraire le disque dur en le faisant coulisser un peu sèchement. Attention de ne pas endommager la connectique plate ne tirez pas comme un bourin dessus. Je n’ai personnellement pas cherché à désolidariser complètement les deux blocs j’ai laissé la connectique plate en place. Voici ce que ça donne quand on décolle le tout :

mhackintosh sous le hd et le lecteur dvd

En enlevant le disque dur, il fallait s’en douter, on tombe sur un 2.5 en SATA, opération réussie, il ne reste plus qu’a remplacer ce hd et tout revisser, on voit cependant le grand soin apporté par Apple et on voit nettement la différence de finissions sur ce modèle par rapport à l’ancien modèle (celui de ce tutoriel), un gros bout de mousse recouvre une partie du hd (oui ça se décole on va pouvoir le poser sur le nouveau disque).

Mhackingchiottes

 

Et voilà, en attendant d’aller récuperer un nouveau disque dur SATA, j’ai recyclé le capot du Mac Mini en m’offrant un rouleau de PQ 2.0 signé Mhackinchiotte … la grande classe quoi.

mhackintosh : les Macinchiottes

Wikia ouvre en version beta le 7 janvier 2008 : un Google 3.0 ?

wikia logoWikia est l’initiative de l’un des co-fondateurs de Wikipedia, Jimmy Wales. Le concept de Wikia est parait il innovant, il s’agirait d’un “moteur de recherche” d’une nouvelle génération qui se baserait sur des tris d’origine “humaine” … c’est à dire pas des bots… Oui enfin jusque là on appelait ça un annuaire en fait !

Mais non là il paraît que SAYNOUVO, on va donc attendre patiemment jusqu’à lundi prochain, le 7 janvier 2008 pour tester la version béta que l’on nous annonce, en attendant, ça buzz.

Une PME doit elle opter pour un abonnement internet professionnel ou 2 connexions grand public ?

Bonding Si vous gérez le réseau d’une PME, ou si vos connaissances n’excèdent pas le strict stade de la bureautique et que vous ne vous êtes même pas posé la question, ce post peut vous intéresser. Je m’interroge régulièrement depuis plus de trois ans maintenant, qu’y a t’il de plus fiable : une connexion professionnelle chez un opérateur compétent (comme Nerim ou Orange Pro) ? Ou bien deux connexions grand public sans garantie de fonctionnement ? J’ai personnellement opté pour le second choix. Je dispose d’une connexion Free dégroupée et d’une connexion Noos 30meg. J’ai en outre la chance d’habiter à moins de 1000m de mon DSLAM, ce qui fait de ma connexion Free une connexion plus performante et plus fiable.

Voici les avantages de ce choix :

  • En choisissant une connexion câble en plus d’une connexion DSL, on diminue les risques liées à la techno elle même : si le Noeud de Raccordement Abonnés (NRA) se prend un Airbus, une connexion câble fonctionne toujours car elle ne passe pas pas les paires de cuivre du téléphone et donc pas non plus par le NRA.
  • On bénéficie de deux adresses IP externes (IPV4) et si on est chez Free on bénéficie depuis peux de l’IPV6 permettant d’assigner des IP propres sur chaque bécanes… la classe.
  • Au lieu d’avoir une ligne spécialisée onéreuse avec peu de débit on en a 2 avec des débits confortables.
  • Et dernier argument … on peut faire copuler ces deux connexions !

Euh … montre moi ton gros tuyaux

Partant du constat simple que n’importe quel geek ferait aux périodes de noel, quand la pression du travail se fait moindre et qu’il faut beaucoup geeker pour supporter Tino Rossi à la TV :

24+30 = 54mb en download et 1+1 = 2MB d’upload… pas besoin d’être une brute en math jusque là.

Oui sauf que quand je suis sur une connexion, je ne suis pas sur l’autre donc c’est soit 24 soit 30 … ah moins que … à moins qu’en s’amusant un peu avec ces paquets magiques, je ne les fasse rentrer dans la banquise (une vieille bécane sous mélénusque réhabilitée pour l’occasion).

“Un seul pour les gouverner tous” : Melenusque r0x0r <3 #[email protected]!#[email protected]!#[email protected]

On rentre un peu plus dans le vif du sujet : comment agréger 2 connexions pour bénéficier d’un gros tuyaux au lieu de 2 petits et qu’en cas de défaillance d’une des deux connexions, mon réseau soit assez “intelligent” pour continuer à assurer le service avec une seule de ces deux connexions. Cette pratique (non BDSM) se nomme le bonding, c’est super bien documenté de tous les côtés. Je vais donc vous épargner un fastidieux tutoriel sur ce blog mais si ça vous intéresse je vous pose ma configuration sur un wiki ou quelque chose de plus approprié que ce blog.Cette petite bidouille a pour vocation de rendre transparent un soucis de connexion sur un réseau local et d’en améliorer les performances brutes. Je pense que de nombreuses PME devraient se pencher sur cette solution avant d’investir des sommes considérables dans une ligne spécialisée … donc voilà 2 connexions qui copulent en faisant du bonding non BDSM.Seule contrepartie en dehors des deux heures de bidouilles et de saines lectures nécessaires, si vous avez une connexion Free, il va soit falloir abandonner l’idée de l’IPV6 si la connexion de l’autre FAI ne le supporte pas ou bien il vous faudra router le trafic IPV4 et IPV6 chacun de leur cotés (ce qui n’est pas forcement ce que l’on souhaite).

Vous ne pourrez pas passer a côté de cet excellent tuto pour Debian sur Developpez.com

OpenPGP dans SeaMonkey la suite d’applications internet opensource

Depuis plus d’un an maintenant, je n’en finis plus de chanter les louanges de SeaMonkey, le navigateur “tout en un” de Mozilla. Client mail, éditeur html wysiwyg, carnet d’adresses, client IRC et surtout excellent navigateur web. Travaillant beaucoup sur OSx j’ai vite cherché une alternative open source à Safari. J’ai naturellement commencé avec Firefox mais sur un g4 il s’avérait complètement inutilisable montrant de grosses lenteurs sur des pages un peu chargées en javascript / ajax. Je me suis donc vite penché sur SeaMonkey dont les performances m’ont bluffé alors qu’elles étaient sensées être moindres si on se réfère aux nombreuses fonctionnalités supplémentaires qu’offre nativement SeaMonkey par rapport à Firefox qui se borne à être un simple navigateur.

Seul regret, les plugins sont sûrement moins fournis que pour Firefox. Et c’est justement ces plugins qui m’amènent à ce post puisque SeaMonkey propose une extension Enigmail qui permet de tirer partie d’OpenPGP pour chiffrer et signer vos emails… pil poil ce que je voulais.

J’ai donc configuré tout ce petit monde et encore une fois j’ suis sur le cul de voir la qualité du travail fourni par les développeurs de SeaMonkey et de ses plugins en 3 minutes chrono tout était au poil.

Voici comment faire sous OSX :

Commencez par récupérer SeaMonkey et installez le ;

Il vous faut ensuite installer GnuPG ;

Et il nous reste maintenant à installer le bon plugin SeaMonkey Enigmail ;

Et voilà vous relancez votre seamonkey vous configurez un compte mail si vous ne l’avez pas fait entre temps. A la première utilisation vous allez devoir générer votre jeux de clefs et votre certificat de révocation, le tout est parfaitement et simplement interfacé graphiquement ça se fait vraiment en quelques clics. Par défaut les clés générées le sont en 2048 bits ce qui est considéré comme un chiffrement tout à fait satisfaisant.

Encore une fois bravo aux développeurs ce navigateur est à mon sens définitivement le meilleur actuellement sous OsX comme sous Linux (sous Windows désolé j’ai pas pu me résigner à essayer). Les nombreuse extensions professionnelles qu’il propose m’ont vraiment séduit et le client mail, proprement configuré me fait oublier le confort de Mail.app sur OsX qui du coup se montre franchement plus limité.

10 000 Gnous morts : un génocide signé Microsoft ?

Selon le National Geographic, ce sont 10 000 Gnous que l’on a retrouvé morts au Kenya en Afrique. Les experts de la faune africaine pensent à un suicide de masse …

Hécatombe de Gnous

mais les geeks soupçonnent fortement que ce massacre ne soit le résultat d’un généocide dont le responsable ne serait autre qu’un dictateur connu sous le nom de Steeve Balmer (le CEO de Microsoft).

Steve Ballmer

L’Open Source est en deuil et appelle au renversement du dictateur

Les hackers chinois ont bon dos !

Ah ils ont bon dos les hackers chinois ! Selon 01Net, l’administration française aurait été la cible “d’attaques d’envergure” … en fait il s’agirait tout simplement d’un pauvre cheval de troie infectant un document Word : et voilà notre administration française 0wned par MsWord … avec tout ce qu’on claque en licence antivirus, bravo, ça fait désordre.

On est quand même en droit de se demander si c’est les chinois qu’il faut fustiger ou les choix crétins de notre administration qui n’arrive toujours pas à fonctionner comme une entreprise du 21e siècle et qui utilise encore un OS de merde (Windows), des formats pourris (MsWord) et des méthodes archaïques (word est un outil à peine bon à rédiger des cv alors qu’un simple outil de gestion de contenu en ligne open source et gratuit offrirait un degré de sécurité bien plus satisfaisant des vraies fonctionnalités collaboratives).

Effectivement, un truc gratuit comme Linux, sur les postes des fonctionnaires, c’est pas assez troué, donc du coup on met du Windows et on va pleurer que des vilains hackers chinois ont déclaré une guerre cybernétique à l’Etat Français. Permettez moi de sourire, je trouve ça ridicule et affligeant. Messieurs, vous avez décidé de confier des systèmes sensibles à un OS tout juste bon à jouer au solitaire ou à la dame de pique .. alors ne venez pas pleurer quand un intrus qui se fait passer pour un chinois et qui est peut être votre voisin de palier met nos systèmes en échec.

Et quand Francis Delon, le secrétaire général de la défense nationale confie au quotidien le Monde “On peut parler d’affaire sérieuse”, on se re-bidonne un bon coup en se demandant comment un fichier Word a pu faire tant de dégâts pour qu’une personne comme ce monsieur en soit amené à faire de telles déclarations à la presse…

Release Open Source iUnlock permettant de de-simlocker un iPhone

Engadget a annoncé la publication d’un code sous licence libre permettant de contourner la sécurité de l’iPhone pour le débloquer et être en mesure de l’utiliser avec l’opérateur de votre choix. iUnlock est la première release de code open source pour débloquer un iPhone.

Quelques liens sur iUnlock

La prodédure

Terminal session for iUnlock

-sh-3.2# cd /usr/bin
-sh-3.2# chmod +x iUnlock
-sh-3.2# chmod +x minicom
-sh-3.2# launchctl unload -w /System/Library/LaunchDaemons/com.apple.CommCenter.plist
-sh-3.2# iUnlock ICE03.14.08_G.fls nor
iUnlock v42.PROPER -- Copyright 2007 The dev team

Credits: Daeken, Darkmen, guest184, gray, iZsh, pytey, roxfan, Sam, uns, Zappaz, Zf

* Leet Hax not for commercial uses
Punishment: Monkeys coming out of your ass Bruce Almighty style.

Sending Begin Secpack command
Sending Erase command
Waiting For Erase Completion…
Sending Write command
00%
05%
10%
15%
.
.
.
95%
Sending End Secpack command
Validating the write command
FW are equal!
Completed.
Enjoy!

-sh-3.2# pwd
/usr/bin
-sh-3.2# bbupdater -v
Resetting target…
pinging the baseband…
issuing +xgendata…
firmware: DEV_ICE_MODEM_03.14.08_G
eep version: EEP_VERSION:207
eep revision: EEP_REVISION:7
bootloader: BOOTLOADER_VERSION:3.9_M3S2
Done

-sh-3.2# minicom
“”, line 2331, terminal ‘hpansi’: exit_am_mode but no enter_am_mode
“”, line 2385, terminal ‘iris-ansi’: save_cursor but no restore_cursor
“”, line 2403, terminal ‘iris-ansi-ap’: save_cursor but no restore_cursor
“”, line 4359, terminal ‘vi603’: enter_insert_mode but no exit_insert_mode
“”, line 8138, terminal ‘dg+ccc’: set_color_pair but no initialize_pair
“”, line 8508, terminal ‘d430c-dg-ccc’: set_color_pair but no initialize_pair
“”, line 9587, terminal ‘hp+color’: set_color_pair but no initialize_pair
“”, line 9595, terminal ‘hp2397a’: set_color_pair but no initialize_pair

Welcome to minicom 2.2

OPTIONS:
Compiled on Jul 21 2007, 05:09:51.
Port /dev/tty.baseband

Press CTRL-A Z for help on special keys

AT S7=45 S0=0 L1 V1 X4 &c1 E1 Q0
OK
AT
OK
AT+CLCK=”PN”,0,”00000000″
OK
AT+CLCK=”PN”,2
+CLCK: 0

OK

launchctl load -w /System/Library/LaunchDaemons/com.apple.CommCenter.plist

=END=

iPhone : alors on met quoi dedans ?

Avec tout ce bruit médiatique autour du hardware et un micro buzz pour initiés de l’OS de l’iPhone … il semble que l’on soit tous passés à côté de l’essentiel : se demander ce que l’on va faire avec en dehors de téléphoner et écouter iTune.

Ok vous allez me dire que pour l’instant c’est un peu geek ? Bien non, pas du tout. Si la majorité des utilisateurs prendront un peu de temps à comprendre que ce qu’ils ont dans les mains est bien plus qu’un téléphone… ce ne sera pas le cas de tous le monde : ici vous trouverez par exemple comment installer ssh sur votre iPhone.

On note par exemple que l’excellent client irc opensource Colloquy a été porté sur iPhone, le rêve du geek : l’irc dans la poche.

L’iPhone, en plus d’offrir l’accès à toutes les applications du web va bénéficier d’un engouement de certaines communautés open source qui donnera sûrement naissance à des portages de logiciels incontournables sur iPhone… Pour l’instant, pas la pein de s’emballer, le manque d’information à la disposition des codeurs retarde un peu cette marée open source qui va déferler sur l’iPhone … car oui ça arrivera !

Si je devais remonter une SS2L, là, tout de suite, je m’orienterais dans les applications pour iPhone en mode ASP pour les entreprises, du widget professionnel… ou un framework open source axé sur la mobilité.

En attendant :

 

 

IPHONE HAKKA