Musique : Google Lab India vous offre le catalogue Hindi

Google India Music Search

S’il y a bien une entreprise qui se contrefiche de la labellisation de l’offre légale de l’HADOPI et qui doit doucement rigoler en observant l’industrie du disque se débattre pour continuer à essayer de vendre des galettes en plastique, c’est bien Google. Au hasard d’un surf et comme il m’arrive d’apprécier la musique Hindi, je suis tombé sur quelque chose qui devrait faire frémir nos moines copistes de CD franchouillards, et je dois vous avouer que ça me fait beaucoup rire.

Le Google Lab India ne vous offre pas moins que l’intégralité du catalogue hindi en srtreaming, c’est juste énorme pour tous les amateurs de Bollywood, de pop Hindi et de musique Tamoule ou indienne traditionnelle. Alors qu’en France tout le monde a les yeux rivés sur Apple et l’iTune Store, Google, en partenariat avec les sites in.com, Saavn et Saregama, ouvre le catalogue culturel d’une population d’1,2 miliard d’habitants… Voilà ce qu’il est possible de faire quand on est un minimum cortiqué et qu’on a pas en face de nous des dinosaures qui tentent bêtement de s’accrocher à leur rente au lieu de faire leur métier :  découvrir de nouveaux talents.

Et moi de mon côté je suis heureux de pouvoir réécouter légalement des ragas de Nikhil Banerjee que j’ai encore en cassettes achetées à La Chapelle, à côté de la Gare du Nord à Paris, il y a plus de 20 ans et que je pensais ne plus jamais pouvoir entendre vu que j’ai plus rien pour les lire.

Pas besoin de carte musique jeune en Inde, même si Google spécifie sur son site que pour le moment, seul le catalogue Hindi est disponible… à bon entendeur. On imagine aisément ce modèle se décliner sur d’autres pays, en Amérique du sud ou en Afrique, à tel point qu’un jour ou l’autre le catalogue à la René la Taupe matraqué à la TV risque de paraître bien fadasse aux internautes.

J’en connais qui vont pas la voir venir, qui vont la sentir passer, et qui vont encore pleurer dans pas longtemps.

MultideskOS est de retour !

En voila une petite bombinette à geeks qu’elle est trollogène ! 8 ans après sa disparition du Net et après avoir déferlé sur la toile avec son OS révolutionnaire, Jayce the crazy child, aka Michael Gierech est de retour avec MultideskOS. L’information provient d’ici, et elle est vite corroborée par les liens qui y sont diffusés.

Le nouveau site du projet est ici puisque les .com et .org sont squattés par le générateur à citations épiques de Jayce  (une nouvelle citation à chaque rafraichissement de page).

Alors tenez vous bien, MultideskOS est maintenant Open Source !

Si vous n’avez pas connu MultideskOS et les frasques de Jayce, je vous invite à aller consulter le journal de Ploum qui récence quelques liens sur l’oeuvre de Jayce et son OS du 24e siècle qui reste dans la mémoire de nombreux geeks une source intarissable de rigolade… il semble donc qu’on soit bien repartis pour un tour.

Longue vie à MultideskOS, longue vie au troll 🙂

EDIT : comme MultideskOS est maintenant Open Source, je ne résiste pas à l’envie de vous ressortir cette citation de son auteur :

« Vous voulez peut-être le code en open source pour pouvoir mieux
pirater? Avez-vous compris qu'au plus le code est protégé, au plus
ca évite les petits malins de pirater ? »

HADOPI : Le Firewall OpenOffice est maintenant une réalité

C’est fait, le premier firewall Openoffice est maintenant une réalité, il a vu le jour hier soir. Son géniteur, Pollux, nous a procuré un moment de bonheur intense avec ce chef d’oeuvre d’humour et d’ingéniosité.

Inutile de revenir sur les origines de ce firewall, vous les connaissez sans doute, pour ceux qui étaient sur une autre planète pendant les débats parlementaires sur HADOPI, vous avez droit à une piqure de rappel :

Mieux, l’oeuvre de Pollux n’est pas une vaporware … il fonctionne bel et bien. Son architecture est clairement spécifiée sur son blog. Codé en Python, utilisant PythonUno, Nfqueue, une feuille de calcul OpenOffice comme interface graphique, et surtout Netfilter, ce qui ne devait être qu’une blague pour geek filtre bel et bien des paquets !

Vous pouvez le télécharger ici,

Merci Pollux, tu r0x !

Un serveur web pour 5 patates : le prochain Kimsuffi d’OVH ?

Un serveur web “patate powered”, fallait y penser, il est capable de servir 0,2 pages par seconde avec une source énergétique 100% naturelle : 5 bonnes pommes de terre !

Avec un cageot entier, il serait possible de faire tourner Xorg si on se réfère à ce tutoriel. Avec un processeur PIC16F876 cadencé à 76.8 KHz pour 1.5V on obtient un équilibre puissance / consommation suffisant pour faire tourner un micro serveur web … une petite prouesse technique à partager au bureau entre geeks donc. Cette bidouille date déjà de 2000, vive le potatoe embeded 🙂

Pwnagetool 2.0 a été releasé cette nuit : jailbreakons nos iphone 3G et le firmware 2.0

C’est très tôt ce dimanche (vers une heure et demie du matin) que la devTeam a finalisé et choisi de releasé Pwnagetool 2.0 qui doit nous permettre de faire à peut prêt ce que nous voulons avec nos iPhone 3g ou pas !

En quelques heures, ce sont prêt de 2000 commentaires et remerciements qui dont venus orner le fil de commentaire de ce post que tout le monde attendais

Telecharger pwnagetools 2.0 et ici aussi

It’s gonna be a hacky sunday, je finis mon café, je m’y mets tout de suite et je vous raconte tout ça 😉

allez ok j'upgrade mon itune :)
allez ok j'upgrade mon itune 🙂

Déblocage et jailbreak du firmware 2.0 de l’iPhone

Moins de 24h après son lancement officiel plusieurs videos diffusées sur Youtube font état de desimlockage et de jailbreak sur le firmware 2.0. Cependant, il n’existe pas encore d’outil graphique permettant de réaliser toutes les étapes simplement.. enfin il existe mais il n’est pas encore releasé et les étapes restent encore assez nombreuses comme vous allez le voir sur la vidéo qui suit. La DevTeam est évidemment encore une fois de la partie, et je vous invite donc à suivre de très près leur wiki dans l’attente d’une nouvelle version de Pwnage par exemple 🙂

Voici en image ce que ça nous donne :

Petit guide d’installation du firmware 2.0 de l’iPhone, et restauration en 1.1.4

Des efforts sur la sécurité : d’importantes failles (notamment celles de Safari) ont été corrigées, cette mise à jour est donc de ce point fort utile. Sachez que pour l’instant si votre iphone est jailbreaké et que surtout vous n’êtes pas chez Orange, cet upgrade est une très mauvaise idée car il n’existe pas encore de manière propre et sécurisante de downgrader. Il va falloir flasher le bootloader ou patienter pour avoir un outil graphique le permettant, mais pendant ce temps, vous n’aurez plus de téléphone.

Passer l’iPhone en firmware 2.0 : La mise à jour d’iTune est nécessaire, veuillez donc procéder à la mise à niveau vers la version 7.7 Branchez votre iPod ou votre iPhone une fois la mise à jour effectuée, vous devriez voir apparaître une notification de mise à jour pour votre périphérique.

Détection de l\'iPod

Pour un ipod, la mise à jour vers le firmware 2.0 est payante.

Mise à jour payante pour le firmware 2.0 sur un ipod

Pour un iPhone, vous pouvez y accéder gratuitement

lancement mise a jour
Commencez par accepter la licence d’utilisation d’Apple

Acceptation de la licence Apple pour le firmware 2.0 de l\'iPhone

Vous pouvez ensuite télécharger le firmware seulement ou le télécharger puis l’installe

téléchargement du firmware2.0 de l\'iPhone

Une fois downloadé, le firmware s’extrait et on peut passer à la restauration

La première restauration restauration

Suivra une étape de vérification du firmware

Puis encore une étape de restauration du programme interne

La restauration du programme interne pendant la mise à jour vers le firmware 2.0

Un avertissement vous indique que votre iPhone va redémarrer

redémarrage après la mise à jour vers le firmware 2.0 de l\'iPhone

Une fois le redémarrage effectué, nous entrons dans le vif du sujet, si vous êtes chez Orange, tant mieux pour vous, c’est sensé fonctionner 🙂 . Mais si vous n’êtes pas chez Orange ou un opérateur “compatible” selon les termes d’Apple, comprenez compatible pour leur porte-feuille 🙂

Il va donc nous falloir desimlocker notre iPhone, un petit tour sur le blog de ZiPhone nous permet de déduire que l’auteur est assez blasé de la pression qu’on lui met, il a bien raison. On peut tout de même espérer de sa part une prochaine release qui permettra le desimlockage. Nous voilà donc avec un iPhone inutilisable, il va falloir … downgrader et attendre patiemment une solution plus viable

Repassage au firmware 1.1.14

Tout d’abord, voici les liens vers les firmwares antérieurs, ça peut toujours servir … la preuve.

On relance donc encore une fois l’iPhone en mode restauration puis, en maintenant la touche Alt sur un mac ou shift sur windows on clique sur restaurer afin de choisir le firmware que nous venons de downloader

Iphone restoration from the local filesystem

En tentant de restaurer le 1.1.4, ma première tentative se solde par une erreur

Je retente avec les firmwares 1.1.3 et 1.1.4,, rien à faire. En fait, j’ai l’impression d’être en DFU Mode mais l’iPhone ne se comporte pas normalement, il y a donc autre chose, donc on va tout simplement downgrader iTune vers la version 7.5, celle qui était valide à l’époque du firmware 1.1.4. Le voici pour OSX et aussi pour Windows. Attention de bien desinstaller la version précedente d’iTune (pensez bien a supprimer les fichiers iTune Library et iTune Music Library.xml).

Attention tout se joue maintenant, il va falloir repasser en DFU, voici la manipulation trouvée ici (j’aurais sûrement bien moins galéré si j’avais trouvé ce tuto avant):

  • vous fermez iTune,
  • vous maintenez les touches home et power de l’iPhone pressées pendant exactement 10 secondes puis vous relâchez le POWER (le bouton d’en haut) en maintenant toujours le home (celui du bas) pressé.
  • Attention en mode DFU l’écran est doit rester noir comme si votre iPhone était éteint, ceci est normal, en revanche iTune, lui s’est lancé.

restoration en 1

Il prépare l’iPhone pour la restauration, à ce moment, l’iPhone s’allume, …génial j’obtiens toujours une erreur mais pas la même, cette fois c’est une 1015 … c’est bien ce que nous voulions donc pas de problème. Il faut donc maintenant sortir du DFU mode, pour ce faire j’ai utilisé iLiberty. Pensant que l’ancien bootloader pourrait m’être utile j’ai sélectionné dans iLiberty cette option avant de lancer le Jailbreak. J’ai installé ensuite bootneuter toujours via iLiberty. pendant les opérations de ce dernier, il semble que le unlock n’ai pas fonctionné : ma carte sim bouygues n’est pas reconnue. J’installe anysim : c’était sensé fonctionner en 1.1.3, sachez que ce n’est pas le cas avec le 1.1.4, l’opération se solde par un “cannot flash firmware”. D’ailleur Bootneuter ui non plus n’arrive plus à repasser sur le bootloader 4.6. Le Neuter et le unlock ne fonctionnent pas.

Je décide donc de tenter une autre méthode. Jusque là je voulais éviter ZiPhone puisque j’avais une erreur : USBMuxListenerCreate: Permission denied quand je tentais le unlock. Je décide donc pour la énième fois de réinstaller un firmware 1.1.4. Je vais tenter de ne pas toucher le bootloader et d’utiliser directement Ziphone3

On va donc lancer notre dévolu sur un autre outil : PwnageTool, l’excellent outil de la DevTeam qui depuis quelques heures nous permet de désinguer du 2.0 … cool, on va tenter cette méthode. Je réupgrade iTune à la dernière version et je réinstalle le firmware 2.0… A la fin de l’upgrade j’ai le message d’erreur me signalant qu’il manque la sim ou qu’elle est bloquée.

Je vais donc, encore une fois downgrader mon iTune en 7.5 cette fois cis je prends soin de penser à désinstaller le mobileDevice Framework :

bash-3.2# rm -r /System/Library/PrivateFrameworks/MobileDevice.framework

et encore ceci :

bash-3.2# rm -r /Library/Receipts/iTunesX.pkg
bash-3.2# rm ~/Library/Preferences/com.apple.iTunes*

J’installe donc mon iTune7.5, une fois ok, je branche mon iPhone, j’obtiens ce sympathique message qui m’invite a upgrader à la nouvelle version d’itune, mais ce n’est pas trop ce que je cherche

iphone wants itune 7.7

Je vais donc devoir rebooter l’iPhone en DFU comme expliqué précédemment. Ecran noir sur l’iPhone qui est en DFU iTune lui détecte l’iPhone en mode récupération et la je lance une restauration du firmware 1.1.4 que j’avais précédemment téléchargé. Cool j’obtiens l’erreur 1015, alors que sur cette machine (un mac) j’avais une 1604 qui m’avait obligé à faire l’opération sur un iTune 7.6.2 sur un windows.

Je downloade donc ceci, mais encore une fois, je me retrouve le bec dans l’eau,

iPwner failed

je relance iPwner encore une fois comme j’avais eu des avertissements a cause d’iTune, et la miracle … enfin un truc qui fonctionne !!

iPwner ok

Je vais donc maintenant m’assurer que j’ai bien le baseband attendu, pour ceci il y a une petite astuce :

allez dans le emergency call et taper ceci : *3001#12345#* validez l’appel, et du coup vous arrivez sur une page nomées Field Test qui vous donne quelques infos, dont le champs qui nous intéresse : Version :

j’ai une version : 04.05.04_G

je passe maintenant sur un windows avec iLiberty : je lance le jailbreak et l’install de cyndia pour installer des packages et applique également l’activation.

L’iPhone est maintenant complètement restauré, en revanche la carte sim reste verrouillée, une fois déverouillées, toujours pas de téléphone. Je lance donc ZiPhone, puis sur l’onglet advanced je sélectionne “unlock phone for any carrier”, puis je valide avec le bouton du dessous “start advanced Process” … je reste bloqué la dessus :

ziphone planté

rien ne se passe, je le kill.

Je repasse sur iLiberty et je lance l’installation de Bootneuter, mais quand je tente de flasher avec l’option Neuter en 3.9, je me prends une erreur 5.

Ce post sur Hackint0sh va m’être utile vu que je soupçonne que ma version de baseband ne convient pas, j’ai une 04.05.04_G alors que je devrais avoir une 04.04.xx pour que ça se passe bien. Pour ce faire on va utiliser une version patchée de ZiPhone que l’on trouve ici. Le baseband 04.04.xx devrait fonctionner avec les deux bootloader.

Je lance donc le downgrade de baseband

l’iPhone semble réagir comme voulu, on aperçoit même un “patching unlock” sur l’écran de l’iPhone pendant l’application de la procédure. Cette fois ça y est le baseband qui était sûrement la cause de mes malheurs est maintenant downgradé, vérification dans le emergency call en tapant ceci : *3001#12345#* et sur le Field Test j’ai maintenant une version 04_03_13_G 🙂

Instant de vérité maintenant, je vais tenté de relancer bootneuter. je choisis neuter et unlock… et PAN encore une erreur5, je reboot tout simplement l’iPhone.

Et devinez quoi ? mais cette fois c’est gagné, le réseau bouygues apparaît au moment ou rentre mon code pin 🙂

Me revoilà en 1.1.4 avec un vieux bootloade, jailbreaké, le téléphone refonctionne, mais ça aura été chaud.

Webware100 2008 : votez pour vos applications web 2.0 favorites

I Voted Webware100 2008 !Le Webware 100 édition 2008 c’est l'”occasion pour vous d’exprimer, à travers un vote, votre soutien à certains projets web que vous utilisez et appréciez, c’est ussi l’occasion de découvrir une floppée de services web plus ou moins nouveaux.

Cette année a été particulièrement marquée par la prolifération des réseaux sociaux en tous genres. Si vous l’utilisez et que vous l’appréciez sachez que WordPress est par exemple présent dans la liste des nomminés catégorie publishing & photo. Sachez aussi que Drupal est présent dans cette même catégotrie et que j’ai personnellement trouvé curieux de ne pas trouver une catégorie “web content management’ un peu plus explicite avec surtout plus de systèmes de gestion de contenu qui enterrent littéralement Drupal ou WordPress … que cette catégorie “publishing & photo qui veut un peu tout et rien dire et dans laquelle on trouve logiquement à boire et à manger …

Votez pour vos applications préférées

Mettez vous à Python et gagnez en tranquillité dans votre voisinage

Et il est le louki ? hein … il est où ?Python c’est un langage de programmation de l33tz, ça impose toujours le respect, si tu codes, utilises Python, parce que c’est beau, parce que c’est puissant, parce que c’est libre et surtout …

parce que depuis que je me suis mis à python, le chihuahua de ma voisine se la ramène beaucoup moins … alors devinez, il est où le louki ? Il est où le cul cul elle est où la tétête ?

AFPY : safe python coding for anyone except …

 

Plus sérieusement, ce Python vient tout juste d’avaler un chihuahua, voir la news sur Cyberpress