Wifi et Linux : ces fabricants qui sont pas foutus d’indiquer des informations de bases sur leurs produits

WG311TChoisir une carte wifi a toujours été un véritable cauchemar pour moi. J’ai écumé de nombreuses fois les boutiques de la rue Montgallet à la recherche de la perle rare… un chipset compatible linux et supportant le monitor mode correctement. Comme j’ai la chance d’en avoir essayé énormément, j’ai pu me faire une idée assez précise sur la question :

  • Oublier complètement d’acheter ce type de carte dans une boutique
  • Ecumer les forums, les sites qui recensent les modèles compatibles
  • Se méfiier de ce qui se dit sur les forums et les blogs: une carte compatible à un instant T1 ne le sera plus à un instant T2 puisque le constructeur aura changé le chipset sans prendre la peine de le signaler de quelque manière que ce soit
  • Regarder les plages de MacAdress qui indiquent la période et la version exacte de la carte
  • Commander en ligne
  • Commander de préférence dans des boutiques spécialisées ou via Ebay

En dehors des chipsets Ralink, Prism et Atheros il n’existe pas grand chose … c’est bien de le savoir mais voilà, ça ne suffit pas car c’est pas en vous pointant dans un magasin en demandant une carte à chipset x ou y que vous arriverez facilement à la trouver, les vendeurs ne pourront que très difficilement vous renseigner, à moins de tomber sur un “pratiquant”, j’entends par là une personne assez versée dans la cryptographie et calée en wifi pour vous aiguiller sur la bonne carte. Je ne saurais trop vous recommander d’acheter votre carte wifi en ligne après vous être assuré de la version du modèle pour être certain qu’il s’agisse bien du chip que vous convoitez.

Ma dernière carte en date est une WG311T de Netgear … j’ai déjà lu pas mal de choses dessus et quand je suis tombé sur cette carte à moins de 20 euros chez Amazon, je me suis dit qu’après tout ça valait le coup de risquer un achat sans avoir la garantie de ne pas tomber sur une v3

Ce matin, je recois une V1 H4 … hum je n’avais pas prévu cette éventualité (je ne sais pas à quoi correspond ce h4) et encore moins de voir un WG311v3 sur le circuit imprimé : la v3 est équipée d’un chipset Marvell, autant dire que pour moi elle est carrément inutilisable, hors de question d’installer un truc aussi pourri (bien qu’utile) que NDISwrapper. Pire, quand je regarde les photos sur le net des cartes wg311t à chip Atheros; elles n’ont vraiment pas la même tête que celle que j’ai reçu :\

A deux doigt d’aller crier ma haine sur les forums de Netgear en traitant le constructeurs de pas mal de noms d’oiseaux, je me dis que maintenant qu’elle est ouverte, je vais quand même l’installer sur ma machine pour m’assurer que je me suis planté …

Oh bonheur ! La carte est aussitot détectée et un ifconfig laisse apparaître une interface wifi0 et surtout une interface ath0 : c’est bien une Atheros ! Un patch sur le driver et un load de modules kernels plus tard, aireplay fonctionne à fonds les ballons. Je dois même avouer avoir été complètement bluffé par la patate de ce chipset et surtout de l’efficacité de Aircrack-ptw. Une fois HostAP installé on nage en plein bonheur, multissid, authentification renforcée à coup de leap … une vraie claque !

Oui mais voilà, les fabricants : Netgear, Dlink, Lynksys (…) sont quand même une sacrée bande de sacrés escrocs pas capables d’indiquer clairement sur leur boite la nature du chipset de la carte et encore moins de changer le nom de la carte quand ils en changent le chipset (combien de fois je me suis retrouvé avec un chipset Realtek ou TexasInstrument à la place d’un Prism, d’un Atheros ou d’un Ralink !). Quand ces crétins comprendront-ils que l’utilisation de leur produit se fait de manière différente en fonction de l’os que l’on utilise et de ce à quoi on la pré-destine : essayez de vous monter un point d’accès sérieux avec un chipset Marvell sous Gnu Linux et vous comprendrez vite de quoi je parle. La moindre des choses est de respecter ses utilisateurs en donnant des informations basiques mais cruciales pour les gens qui achètent des cartes… je n’évoque même pas le problèmes des specs matérielles que les constructeurs se gardent bien de donner à la communauté pour que cette dernière se charge du portage des pilotes. Heureusement que les développeurs d’OpenBSD ne les attendent pas et qu’ils sont là pour nous offrir des drivers de très grande qualité, souvent portés par la suite sur Linux.

Plus ça va et plus j’ai envie d’adopter la même attitude avec des gens qui n’utilisent pas du Linux/Unix … de les envoyer chier dés qu’ils me posent une question, après tout s’ils ne font pas d’effort, pourquoi j’en ferais ?

4 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.