20 Minutes n’a pas tout compris à HADOPI

@ManuDwarf a relevé une pépite dans l’édition papier de 20 Minutes. La brève est incompréhensible, car la bourde est de taille. Décryptons ensemble ce petit bout de désinformation. Voici ce que nous reporte le journal :

La loi HADOPI ne frappe pas uniquement les Internautes privés. Elle concerne aussi les Fournisseurs d’accès (FAI), comme Free ou Numéricâcle, qui doivent mettre en place des procédures pour traquer le téléchargement illégal. Et la facture est salée : 2,5 millions d’euros, a dévoilé hier lexpress.fr

20 Minutes à visiblement du mal à assimiler que ce ne sont pas les FAI qui traquent les Internautes, mais les ayants droit, via une petite bande de grands comiques basés à Nantes, TMG.

Les fournisseurs d’accès Internet, on ne leur demande qu’une chose, c’est de mettre un nom sur un numéro (une adresse IP). C’est le coût de cette identification dont on parle ici pour les 2,5 millions d’euros… un coût sur lequel Christine Albanel expliquait en son temps qu’il serait anecdotique.

L’anecdote à 2,5 millions d’euros pour financer une industrie de vautours capables de ça, je ne vais pas vous faire un dessin et je vais m’arrêter là avant de devenir grossier.

 

6 réponses sur “20 Minutes n’a pas tout compris à HADOPI”

  1. Depuis quand Hadopi s’occupe du téléchargement illégal ?
    Hadopi s’occupe de la non sécurisation de l’accès à internet. Tout le monde sais ça. Non ?

  2. Effectivement, du gros gros n’importe quoi cet article.
    Comme disait Coluche à propos des journalistes, “quand tu n’en sais pas plus que ça, t’as le droit de fermer ta gueule !”

  3. Priceless
    Sinon y a personne que ça choque “Les opérateurs Web” ? (c’est moi qu’est l’esprit tordu où ils sont bien en train de parler des FAI ?…)

  4. En prime les frais liés à ces dispositifs sont cencés être remboursés par l’Etat, après passage devant une commission d'”experts”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.