Musique : Google Lab India vous offre le catalogue Hindi

Google India Music Search

S’il y a bien une entreprise qui se contrefiche de la labellisation de l’offre légale de l’HADOPI et qui doit doucement rigoler en observant l’industrie du disque se débattre pour continuer à essayer de vendre des galettes en plastique, c’est bien Google. Au hasard d’un surf et comme il m’arrive d’apprécier la musique Hindi, je suis tombé sur quelque chose qui devrait faire frémir nos moines copistes de CD franchouillards, et je dois vous avouer que ça me fait beaucoup rire.

Le Google Lab India ne vous offre pas moins que l’intégralité du catalogue hindi en srtreaming, c’est juste énorme pour tous les amateurs de Bollywood, de pop Hindi et de musique Tamoule ou indienne traditionnelle. Alors qu’en France tout le monde a les yeux rivés sur Apple et l’iTune Store, Google, en partenariat avec les sites in.com, Saavn et Saregama, ouvre le catalogue culturel d’une population d’1,2 miliard d’habitants… Voilà ce qu’il est possible de faire quand on est un minimum cortiqué et qu’on a pas en face de nous des dinosaures qui tentent bêtement de s’accrocher à leur rente au lieu de faire leur métier :  découvrir de nouveaux talents.

Et moi de mon côté je suis heureux de pouvoir réécouter légalement des ragas de Nikhil Banerjee que j’ai encore en cassettes achetées à La Chapelle, à côté de la Gare du Nord à Paris, il y a plus de 20 ans et que je pensais ne plus jamais pouvoir entendre vu que j’ai plus rien pour les lire.

Pas besoin de carte musique jeune en Inde, même si Google spécifie sur son site que pour le moment, seul le catalogue Hindi est disponible… à bon entendeur. On imagine aisément ce modèle se décliner sur d’autres pays, en Amérique du sud ou en Afrique, à tel point qu’un jour ou l’autre le catalogue à la René la Taupe matraqué à la TV risque de paraître bien fadasse aux internautes.

J’en connais qui vont pas la voir venir, qui vont la sentir passer, et qui vont encore pleurer dans pas longtemps.

13 réponses sur “Musique : Google Lab India vous offre le catalogue Hindi”

  1. Salut tout le monde.

    “J’en connais qui vont pas la voir venir, qui vont la sentir passer, et qui vont encore pleurer dans pas longtemps.”

    Perso, j’attends que ça, puis ça ne m’étonnera pas que Google fasse quelques achats dans le domaine de la culture et balance ça gratos sur le net. Enfin, gratos, pas vraiment car google a d’autres moyens pour générer de l’argent que de vendre des CD…
    Google a déjà fait le coup d’acheter des softs payants à la base et de les lâcher dans la e-nature après.

    Merci pour le lien, j’avais du mal à trouver de la musique orientale de qualité, voilà qui est fait :D.

  2. Je le dis depuis bien longtemps maintenant, un des gros AVANTAGES de l’Hadopi aura été d’orienter les auditeurs (les con-sommateurs) vers d’autres sources. D’autres sources dans plusieurs domaines, notamment la musique.
    Et on découvre à cette occasion des tas de choses, et beaucoup sont de qualité. Et – en plus – ça “déformate” l’oreille. Et on y prend goût.
    Un jour, les internautes remercierons (peut-être) Hadopi pour cet aspect-là. Et le star-system établi, lui, pourra effectivement pleurer.

  3. Je me rends compte une fois de plus que je ne poste généralement que pour critiquer… en effet, la réaction négative est toujours plus immédiate/instinctive/réactive et facile que la positive… qui elle se contente souvent d’un sourire, ou d’un acquiescement…

    Enfin bon, ce commentaire blafard et sans intérêt juste pour dire que… ce post me plait, comme *tous* les autres posts que j’ai lu sur ce blog sans que je ne me donne la peine de les mentionner comme tels (honte à moi)

    Je vais continuer à être feignant, et à ne pas aplaudir en public systématiquement à tous les posts de ce blog (et d’autres) qui me plaisent, mais bon, en résumé: un grand merci à toi, pour ton travail.

    1. Parfaitement en phase avec le commentaire de Liane, je pense en tout points pareil.
      * J’adore l’humour caustique de Bluetouff
      * Je regrette que certains e-gnares ne prennent pas le temps de lire ce blog plus souvent, ils y appendraient des choses à défaut de s’amuser.

  4. “cassettes achetées à La Chapelle, à côté de la Gare du Nord à Paris, il y a plus de 20 ans et que je pensais ne plus jamais pouvoir entendre vu que j’ai plus rien pour les lire”

    C’est vraiment pas possible d’acheter une platine cassette d’occasion à 20 euros ?!?

  5. “Pas besoin de carte musique jeune en Inde” Ahaha ! En tout cas, sacré trouvaille… c’est pas étonnant que Google ne promeuve pas plus que ça ce type de services…

  6. Si je peux me permettre l’offre musique de google existe deja depuis pas mal de temps en china via http://music.google.cn.

    Le repertoire est tout aussi enorme et il est legal (contrairement a baidu qui offre pareil mais pas vraiment legalement). On peut ecouter en streaming, composer ses playlist et telecharger (et si on est en chine le mp3 prend 1 ou 2 secondes a telecharger).

    Reste plus qu’a google de faire la meme en europe en rachetant EMI par exemple

  7. Salutations,
    juste une bricole.
    Après une recherche dans google avec “google music”
    je tombe sur ça
    http://www.google.com/landing/music/
    ok
    si d’aventure l’on utilise la boîte de dialogue de recherche, l’on tombe systématiquement sur des résultats “Lady Gaga” … partenariat marketing ?
    (recherche le 25.11 à 10h35)

Répondre à laura Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.