La carte à 25 patates par an… jeunes les patates

cleanternet
cleanternet

EDIT : Respectueux des mentions légales du site officiel présentant la carte musique jeune, j’ai retiré le lien pointant vers celui-ci, je n’ai pas demandé, ni donc obtenu d’autorisation du Ministère de la Culture pour avoir l’outrecuidance de lui envoyer quelques modestes gus jeunes de mon garage… pfffttt kkrkrk mouahahah.. ou des gus geeks qui voudraient s’offrir des apps iPhone.

Ils l’ont fait, la voici (cherchez la dans Google, on a pas le droit de mettre un lien). La carte musique jeunes ou un nouveau cadeau fait à l’industrie du disque. Grâce à cette carte, toi, jeune, tu vas pouvoir acheter ce que tu téléchargeais gratuitement avant que “grâce à Nicolas Sarkozy, la France ne devienne pionnière de l’Internet civilisé qui ne partage plus ». Tu es content hein ? Tu vas pouvoir te taper de la pub, galérer pour savoir quel distributeur a une exclu sur ton groupe fétiche, passer par un caddie virtuel, lutter avec iTune ou Windows Media Player, te rendre compte que sur ton autoradio “samarchpa»… et tout ça ne coûte que 25 millions par an à l’Etat… si on arrive pas à sauver la culture avec ça ! Bon c’est pas qu’en France on achète moins de musique numérique qu’ailleurs, c’est juste qu’il faut civiliser notre jeunesse pas civilisée qui tue des artistes, c’est un budget pédagogie en fait.

Grâce à cette carte musique jeunes, fini les dizaines de millions d’utilisateurs non civilisés avec lesquels tu partageais de manière non civilisée, maintenant tu as accès à 14 distributeurs tout bien civilisés (toi aussi tu cherchais l’offre Frank Zappa… tu t’es cru sur Napster ou quoi… jeune ?). Tout ça pour “50 % de mise, 100 % kiff », ne cherche pas jeune, c’est un paradigme marketing, retiens juste que tu vas kiffer grave ! Tu vas pouvoir, de manière civilisée, te prendre la tête à choisir l’offre en fonction de ton distributeur, ou te payer 14 cartes différentes si tu es un de ces emmerdeurs un peu trop éclectiques. Alors que tu sois jeune, ou moins jeune à en lire Numérama qui relève aussi qu’aucune vérification de l’âge n’est faite quand on commande la carte…

N’oubliez pas que Dogmazic propose toujours la carte Royal au Bar pour 0 euro et que Jamendo propose la Diamond Djeunz , toujours pour 0 euro.

100% kiff non ?

28 réponses sur “La carte à 25 patates par an… jeunes les patates”

  1. Attention, dans les mentions légales il est bien précisé que tu n’as pas le droit de faire un lien vers le site web de la carte musique jeune, sauf si tu as l’autorisation écrite du Ministère de la culture 😮

    A noter aussi que ça permet de sauver la culture (Eddy Mitchell, Michel Sardou, Renan Luce, Lady Gaga), mais aussi les applications iPhone. Oui jeune, le gouvernement finance aussi si tu veux acheter Angry Bird sur l’App Store.

  2. Ton billet peut être totalement dans le vrai (voir limite gentillet) ou totalement à côté de la plaque selon le site que tu choisis : de Orange à cd1d.

    Mais on est d’accord sur un point, ça me semble totalement inutile et je préfère l’idée de Jamendo, bien plus dans l’air du temps.

    1. Non seulement inutile mais la mise en oeuvre est toujours la pour nous rappeler que même entre eux ils sont pas foutus de se mettre d’accord pour qu’on puisse faire des recherches dans un catalogue unifié.
      Même ça ils sont pas foutus de le faire, et on les récompense à coup de millions, c’est une belle morale.

  3. Plus d’argent public pour financer les lobbies que pour la CNIL censée contrôler leurs abus d’espionnages et de flicages des internautes. Elle est pas belle la France du petit Nicolas?

  4. Salut,
    Je suis un jeune, je télécharge de la musique… mais uniquement sur Dogmazic et Jamendo. suis-je un criminel?

  5. « Composez votre Carte Musique en effectuant votre choix parmi les offres des plateformes ci-dessous. »

    Putin, y’a pas P2P -.-”. Ça leurs fait de la pub gratuite.

    Il aurait fallu mettre les 50% que paye l’État dans de la musique libre.
    Comme ça, l’utilisateur ne paye pas & est libre de partager.
    L’artiste sera content car il gagne plus qu’avec un major alors qu’à la base il ne demande rien -l’artiste-.
    Et puis ça aurais permis de faire avancer la culture libre.
    Et puis on payerait la taxe sur la copie privée pour une bonne raison.

    Et puis merde, l’UMP ça trouve les problèmes mais pas les solutions.

  6. Le must c’est quand meme de voir que l’argent publique peut partir dans des pubs totalement digne de Skyrock ou d’une marque de cigarette.

    Concernant les site sélectionnés, c’est déjà un bon début que se ne soit pas QUE des acteurs étranger ou multinational.

    Coté Jamendo, c’est très certainement car le fournisseur de service ne fournis justement pas de service payant pour le grand publique, c’est con, mais logique dans la démarche.

    PS: Et hop un flattr :p

  7. La seule vraie [url=http://www.cartejaimelamusique.fr/]carte musique jeune[/url] est ici:
    [url=http://www.cartejaimelamusique.fr/]Carte Musique Jeune[/url]

    😉

    Participez au Google bombing, à moins d’aimer les [url=https://bluetouff.com/2010/10/17/de-ces-voleurs-qui-tuent-les-artistes/]impôts qui financent les majors et non les artistes[/url] ! Jamendo ne vous reprochera jamais de faire des liens vers eux.

    Et si vous préférez Dogmazic, n’hésitez pas…
    http://www.dogmazic.net/

  8. Hello mister Bluetouff,
    Hello tous,

    Ce que je trouve navrant et insultant, c’est que d’une part on considère que seuls les jeunes entre 12 et 25 ans téléchargent et ont besoin de musique (donc moi qui ait 35 an j’ai plus qu’à attendre ma carte Vermeil, merci du peu :))
    Et surtout les spots pub officiels pour “promouvoir” cette carte sont méprisants au possible. Prendre ouvertement la jeunesse pour des arriérés congénitaux, c’est très commercial n’est-il pas ?
    Comme disait les inconnus “Il ne faut jamais prendre les gens pour des cons mais il ne faut pas oublier qu’ils le sont”.
    Le gros problème c’est que là , encore une fois.. çà s’est vu (et bien vu !!)

  9. Et pour ce qui est des musiques que l’on ne peut trouver sur ces différentes plateformes ?
    Je veux dire, il n’y a pas tout le monde qui écoute la soupe commerciale que diffuse sans cesse la radio, donc si l’on écoute des musiques *alternatives* dirais-je, qui ne sont déjà pas trouvable sur deezer et musicme, on l’a dans le f*** ?

  10. J’ai envoyé un message hier pour demander quelles seraient les démarches à effectuer pour pouvoir utiliser cette carte sur dogmazic… j’attends encore la réponse, mais je ne désespère pas (complètement).

    1. Question (idiote peut être) : Dogmlazic et/ou Jamendo font-ils partis des heureux partenaires élus de la Carte Musique Jeune ? Vu leur modèle économique qui leur est propre , et après la dernière opération de com provenant de Jamendo (carte j’aimes la musique à 0 € :)), j’ai un doute 😀

  11. C’est vraiment con de leur part de ne pas autoriser les liens sans autorisation prealable, avec tous les blogs qui en parlent pour la critiquer c’est assez dur de trouver le site officiel maintenant…

    J’ai du rajouter un “site:gouv.fr” dans ma requete google. x_O

  12. Ce n’est pas parce que l’insertion de lien hypertexte est interdite que l’on ne peut pas mettre l’URL en texte sans lien : rien ne l’interdit dans leurs mentions légales XD

  13. Je viens de lire un truc terrible ! Ils ne disent pas que des conneries les gus de copirate agency, les jeunes ça consommes aussi des bluray ou des jeux video…

    http://www.contrefaconnumerique.fr/2010/10/28/la-reponse-graduee-au-service-des-pirates-partie-3-%c2%ab-le-ddl-%c2%bb/

    “Enfin, un petit aparté sur la nouvelle « carte musique jeune », dernière trouvaille en date pour contrer le téléchargement illégal. Le dispositif a été lancé (le décret vient d’être publié), et soulève déjà des remarques.

    Les « jeunes » ne consomment pas que de la musique, mais également des DVD, Blu-ray, jeux vidéo, eBook… Il aurait été plus judicieux d’appeler ce dispositif « carte média jeune » , afin d’inciter les jeunes internautes contrefacteurs à télécharger légalement ces différents types de médias, et profiter ainsi d’une offre de contenu étendue à tous ces supports et ce à moindre coût. En l’état, l’internaute contrefacteur pourra toujours justifier ses actes illégaux par le fait qu’aucune aide ne lui est proposée pour acquérir le film ou le jeu vidéo souhaité, et la pratique du téléchargement illégale sera immanquablement amenée à perdurer.

    Nous lançons un appel et nous le demandons expressément, il faut impérativement et le plus rapidement possible étendre ce dispositif à tous les types d’œuvres protégées par le droit d’auteur, et non seulement à la musique, d’autant que le décret semble le permettre : « Cette contribution peut notamment porter sur les dépenses réalisées pour promouvoir l’offre ou prendre la forme de tarifs plus avantageux sur une ou plusieurs sélections d’œuvres composées d’une part significative d’œuvres de producteurs indépendants ou de durées d’abonnement supérieures en comparaison avec les autres offres du même éditeur. »”

    Pour ma part, je partage leur appel ! Pourriez vous reprendre cette idée ? car sans nul doute cette excellenete idée de carte Media Jeun’s, nul doute que cela va plaire à Pascal Negre ;D

    Et dire que si cela n’était pas la Mission Zelnic mais plutôt la Mission Seydoux, cette carte se serait appelée : Carte Video Jeune !

    ils sont bons ces C** !

  14. L’inscription sur le site est une véritable collecte de données à caractère personnel telles que le lieu de naissance, le code postal…toutes informations inutiles pour effectuer un achat sur Internet…

  15. Un extrait du dernier paragraphe des mentions légales du site sus-nommé juste pour montrer à Bluetouff qu’il a encore beaucoup à apprendre pour être capable de faire de la veille informatique 😉

    # Le refus d’installation d’un cookie peut entraîner l’impossibilité d’accéder à certaines fonctionnalités. L’utilisateur peut toutefois configurer son ordinateur de la manière suivante, pour refuser l’installation des cookies :
    # Sous Netscape : onglet édition / préférences. Cliquez sur Avancées et choisissez Désactiver les cookies. Validez sur Ok.

  16. Un abonnement à une médiathèque coûte généralement moins de 25€/an et, dans la plupart des villes de plus de 100000 habitants, donne accès à un catalogue conséquent, permet d’emprunter bien plus de bouquins ou disques que les 50€ crédités par la carte, et sans faire les frais et risques d’un achat via internet (paiement par carte bancaire, flicage publicitaire) et sans être emmerdé par les complications techniques (formats de fichiers, DRM…) : car le papier ou le CD audio ont l’immense avantage d’être des standards ouverts reconnus par tous les lecteurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.