Le droit à l’oubli numérique des lipdubs de l’UMP devient une nécessité

umpBon j’ai passé une journée assez pérave, j’ai une angine carabinée dont j’arrive pas à me débarrasser et la série noire niveau matos continue. Mon macbook m’a lâché, le chip Yucon semble mort à en croire le boot en verboose et j’ai de belles i/o errors sur le hd et paff tout s’éteint net.

Pour me calmer un peu, je me suis dit que j’allais me mater le Lipdub de l’UMP, vous savez le clip de la mort qui devait sortir en exclu interplanétaire aujourd’hui où les ministres veulent faire “jeunz qui font des trucs à la mode des Internets” et que tout le monde a vu hier sur BFM et a été détourné avant même sa sortie … oui … ce machin là :

Ben oui c’est pathétique de voir des ministres de la république se ridiculiser de la sorte mais ça a au moins le mérite de réhabiliter la jeune rappeuse Amandine qui elle au moins ne chante pas en playback :

Si l’objectif était de tenter de me démontrer la nécessité du droit à l’oubli sur le Net, bravo l’UMP, vous avez gagné, je suis même en train de devenir pro filtrage.

Pour ceux qui ont vraiment envie de supporter l’insoutenable c’est par ici que ça se passe. Ça aurait pu être drôle, frais … mais moi je vois que du vieux moisit ridicule, et à en voir l’accueil fait sur le Net par tous, je suis loin d’être le seul. La presse entière est morte de rire et se demande comment des ministres de la République ont pu accepter de se ridiculiser de la sorte en se trémoussant à contre temps sur des playbacks dignes d’un doublage d’un Bruce Lee d’époque non remasterisé.

Le billet que vous venez de lire ici est sûrement l’une des critiques les plus sympas, si vous ne me croyez pas, regardez ce qu’en dit Le nouvel Obs, Libération, 20 minutes, Le Post …$

Allez, votez nous vite ce droit à l’oubli numérique, parce que là franchement, il y a des chances qu’on s’en rappelle le jour des régionales de votre lipdub useless qui sonne aussi creux et faux.

5 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.