HADOPI 2 : Jean-François Copé joue la vierge effarouchée

Je reviens brièvement sur un micro incident de scéance qui m’a beaucoup fait rire hier, il s’agit de l’indignation sur-jouée de Jean-François Copé à propos du  mot “milice” employé par le député Mathus.

Voilà ce que nous dit le dictionnaire pour les 2 sens qui nous intéressent le plus dans le contexte donné :

  1. (Dans l’ancien bloc soviétique) Organisation chargée du maintien de l’ordre public, rôle semblable à celui de la police et, pour la France, à celui de la gendarmerie.
  2. Groupe créé ponctuellement pour maintenir l’ordre, notamment en cas de troubles civils.

J’ai beaucoup de mal à saisir ce qui a choqué l’ami Copé …. mais bordel, offrez lui un dictionnaire ! Son intervention stupide d’hier n’est elle qu’une manifestation de son ignorance malencontreusement éructée publiquement ou s’agissait il d’une tentative ratée de rendre la monnaie sur les débordements verbaux de Christine et sa Gestapo ? … magnéto Serges :

Toujours est il que l’HADOPI :

  • c’est une autorité administrative “indépendante” mais dont les membres sont nommés par la présidence ou par le gouvernement ;
  • une autorité qui mandates des sociétés privées pour surveiller les “biens immatériels” (vous vous rendez compte de l’absurdité là ou pas ?) d’un millier de privilégiés ;
  • ces sociétés privées collectent des informations pour dénoncer puis réprimer (la collecte des preuve nous réserves des moments très rock & roll)…

ces sociétés privées, appellez les comme vous voulez, mais personnellement je continuerai à les appeler milice, même s’il s’agit d’une milice de gentils branquignols dont les internautes ne sont pas prêts de reconnaitre la légitimité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.