HADOPI 2 : Jean-François Copé joue la vierge effarouchée

Je reviens brièvement sur un micro incident de scéance qui m’a beaucoup fait rire hier, il s’agit de l’indignation sur-jouée de Jean-François Copé à propos du  mot “milice” employé par le député Mathus.

Voilà ce que nous dit le dictionnaire pour les 2 sens qui nous intéressent le plus dans le contexte donné :

  1. (Dans l’ancien bloc soviétique) Organisation chargée du maintien de l’ordre public, rôle semblable à celui de la police et, pour la France, à celui de la gendarmerie.
  2. Groupe créé ponctuellement pour maintenir l’ordre, notamment en cas de troubles civils.

J’ai beaucoup de mal à saisir ce qui a choqué l’ami Copé …. mais bordel, offrez lui un dictionnaire ! Son intervention stupide d’hier n’est elle qu’une manifestation de son ignorance malencontreusement éructée publiquement ou s’agissait il d’une tentative ratée de rendre la monnaie sur les débordements verbaux de Christine et sa Gestapo ? … magnéto Serges :

Toujours est il que l’HADOPI :

  • c’est une autorité administrative “indépendante” mais dont les membres sont nommés par la présidence ou par le gouvernement ;
  • une autorité qui mandates des sociétés privées pour surveiller les “biens immatériels” (vous vous rendez compte de l’absurdité là ou pas ?) d’un millier de privilégiés ;
  • ces sociétés privées collectent des informations pour dénoncer puis réprimer (la collecte des preuve nous réserves des moments très rock & roll)…

ces sociétés privées, appellez les comme vous voulez, mais personnellement je continuerai à les appeler milice, même s’il s’agit d’une milice de gentils branquignols dont les internautes ne sont pas prêts de reconnaitre la légitimité.

A toi, sous race d’internaute – by JF.Copé

Jour après jour, la conception que se fait l’UMP des internautes et de l’Internet en général s’étoffe… et dire que c’est à ces gens là de nous sortir de la crise. Rien de tel que relancer l’industrie pleine d’avenir de la vente de disques en luttant contre les dangers d’internet après tout … souvenez vous :

  • Les internautes vont tuer la presse écrite : ©2008 N.Sarkozy
  • Les internautes sont des violeurs, des mafieux, des terroristes … : ©2008 F. Lefèbvre
  • Les internautes ne sont pas des citoyens : ©2009 M.M.Militello
  • Les internautes … des gus dans un garage qui fabriquent des adresses ip : ©2009 Ministère de la Culture

(…) oui il y a de quoi écrire un bouquin, le best of ci-dessus étant loin d’être exhaustif.

Mais voilà que Jean-François Copé s’y met

Internet, un droit fondamental ? quelle insulte pour Jean-François Copé !
Mais qu’adviendra t-il du respirateur artificiel de quelques députés ayant voté Création et Internet, sous Windows 8, connecté en très haut débit au système de monitoring de l’hôpital le plus proche… ?

Le décalage entre la réalité des usages du réseau et l’opinion qu’en ont les politiques devient de plus en plus consternante. Le plus grand mal d’Internet, c’est d’être un média plus difficilement contrôlable que TF1… même en y plaçant ses petits copains, il faut reconnaître que contrôler l’Internet c’est pas évident… mais pas impossible, d’ailleurs, le gouvernement a la solution pour te faire taire, toi sale racaille de blogger aux synapses divergentes :

  • labellisation des contenus ;
  • sur-reférencement de contenus agréés par le CSA ;
  • systèmes d’écoute à la Frenchlon pour prévenir de toute pensée divergente ;
  • listes blanches pour prévenir les internautes de visiter des sites non autorisés par notre gouvernement bien aimé
  • application de dispositifs anti-terroristes à cette sous race d’internautes qui ose exprimer ses désaccords …

Sois prévenu sale internaute, l’UMP a de quoi te faire taire… en attendant :

$ sudo kill -9 ump
$ sudo shutdown copé

Merci à Christophe pour m’avoir fait découvrir la magnifique intervention de Mr Copé qui vaut, une fois de plus son pesant de cacahuètes.

HADOPI et députés godillots : les gus ont de l’humour

Il faut dire que les propos de Jean-François Copé ont de quoi nous faire sourire quand il affirme “la notion de Parlement godillot me parait derrière nous“.
Pour fêter ça, un site web sur l’actualité folle des députés godillots qui votent des lois qu’ils ne comprennent pas ou partiellement a été ouvert. C’est plein d’humour et criant de vérité, je vous invite donc à fréquenter cet observatoire des godillots de l’Assemblée Nationale, les prochains jours risquent de nous en révéler un paquet. Combien seront ils à se mettre leur électorat à dos ? Faites chauffer les magnétos, nous ressortirons les bandes au moment où ils nous demanderont de voter pour eux