Hadopi 2 : Frédéric Mitterrand, ministre godillot

C’est le 3e jours des débats d’HADOPI 2 et je me délecte de découvrir Frédéric Mitterrand sous son vrai jour … notre ministre de la culture est un godillot !
mitterrandNous vous avions signalé que Christine Albanel avait laissé son cabinet souillé des artisans rédacteurs du projet de loi création et Internet, dont Olivier Henrard, ce brillant juriste qui a tellement honte de sa participation à la rédaction de ce texte, qu’il modifie ou fait modifier très maladroitement les pages de wikipedia.

Notre Ministre de la Culture nous a amusé le premier jours des débats d’un discours inspiré, complètement à côté de la plaque sur la problématique, mais inspiré…. y’a pas à dire, le petit Frédéric, c’est un autre calibre que la Albanel …

Puis virent les vannes comptoir à deux balles après 8 ricards : “le député Brard est le dernier marxistes à tendance Groucho” qui a commencé à sonner le début de la lente déchéance public d’un homme en son temps apprécié mais dont les internautes se souviendront comme le Ministre Godillot par excellence : envoyé au feu pour exécuter les ordre du “Sa Seigneurie Impériale” … peu importe s’il ne comprend pas les 2/3 de ce qu’il raconte.

Godillot ? et oui, cet argumentaire complètement stupide que Christine Albanel nous a servi avec une consternante nullité sur le fond comme sur la forme pendant les 3 premières saisons d’HADOPI … voila qu’il nous remet ça le Frédéric ! … nan mais j’hallucine ! Ca ne peut pas être de lui un truc aussi niais … ah mais c’est marrant, le beau frisé derrière lui, Olivier Henrard, le voilà qu’il lui glisse des petits papiers … ah mais je comprends Frédéric, en bon godillot ne fait que lire les notes du beau frisé et y plaçant de ci de là une petite vanne à la Laurent Baffie dans ses plus sombres heures …

Concrètement, notre ministre vient lire à la tribune ces notes complètement ahurissantes dont nous reconnaissons tous la griffe … celle d’Olivier Henrard qui fixe sur la sécurité routière et qui n’a pas compris qu’un automobiliste ne s’arrêtait pas 100 mètres avant chaque flash pour changer ses plaques d’immatriculation comme un internaute change son ip en un clic (quand on est un bon technocrate, certains petits détails simple de la vie vous échappent) …

On retrouve dans les interventions de Frédéric Mitterrand l’oeil vif et intelligent de Christine Albanel qui ferait presque passer un Teckel pour Einstein … et on retrouve surtout le même enchainement d’absurdités  comparatives entre :

  • un retrait de permi de conduire sanctionnant la vitesse ou l’alcool au volant (et mettant en danger la vie d’autrui) ;
  • l’interdiction de posséder un animal dangereux (mettant en danger la vie d’autrui) :
  • la suspension d’un permis de chasse (pour une attitude mettant en danger la vie d’autrui … et avec une arme à feu) ;

… et la coupure d’une connexion Internet qui comme chacun le sait à fait des milliards de victimes par balles sur Counter Strike

Mais que l’on me cite UNE SEULE VICTIME D’UN TELECHARGEMENT !!

Y a t-il sur cette planète un artiste tué à coup de clics par les internautes, ces “chauffards du Net” ?

Encore une fois vous le comprendrez, je rejoins parfaitement l’avis du député Bloche sur la question :

“comparer un excès de vitesse au téléchargement … c’est débile !”

Des artistes, des producteurs, des réalisateurs, des députés et des citoyens unis contre HADOPI

Ça devait bien arriver un jour ou l’autre… nous n’avons jamais douté de l’intelligence et du regard bienveillant des artistes à la fois sur leur public et sur les usages de l’Internet. Le 28 avril dernier se tenait à l’Assemblée Nationale une conférence de presse réunissant des députés de tous bord (UMP, PC, Verts, PS et MODEM), des artistes, des producteurs, des réalisateurs, des éditeurs et de simples citoyens, des collectifs, des associations de consommateurs ( La Quadrature du Net, l’UFC Que Choisir, Libre Accès…) pour dénoncer l’absurdité de l’HADOPI. Voici la vidéo complète de la conférence de presse très instructive qui redonne un peu d’espoir aux personnes désireuses d’apporter des solutions à de vrais problèmes souvent mal formulés.

Manifestation anti HADOPI : le bilan et quelques images

Plusieurs centaines de personnes (entre 300 et 500) se sont réunies aujourd’hui devant l’Assemblée Nationale pour manifester contre l’HADOPI. Des anonymes, des gens plus connus, les amis GCU pour mettre de l’ambiance, des bloggers de choc, pas mal de presse et la présence plébiscitée d’élus (nos mousquetaires) :

  • Nicolas Dupont Aignan qui a réaffirmé devant les caméras sa volonté de voir le téléchargement légalisé, une position franche et un courage politique remarquable ;
  • Martine Billard toujours aussi chaleureuse et proche des gens, une député qui maîtrise tant le débat sur sa forme technique que légale ;
  • Patrick Bloche lui aussi très chaleureusement acclamé par la foule pour son action globale en tant que président du groupe et aux interventions souvent brillantes ;
  • Et l’immanquable Jean-Pierre Brard toujours aussi passionnant et inspiré quand il s’agit d’expliquer sa vision de la loi Création et Internet ;
  • Enfin à noter la présence du député Européen Alain Lipietz lui aussi très intéressé au débat, preuve s’il en fallait que l’Europe écoute aussi les internautes.

Seuls absents de marque, Christian Paul, Jean Dionis du Séjour et Lionel Tardy que nous aurions tous aimé remercier de vive voix.

Voici quelques photos volées dont je m’excuse par avance de la qualité “bien mais pas top” 😉

Un drapeau pirate flottant au dessus de la foule pendant l’allocution de Jean-Pierre Brard

pirates-flag

iMil et Dzen (GCU) en pleine discutions avec Martine Billard :

imil-dzen-martine-billard

Encore iMil buvant les parole du professeur Brard :

jp-brard-imil

Une belle image même si la photo est un peu ratée, un moment de complicité entre Patrick Bloche et Martine Billard (j’espère que d’autres plus doués que moi n’auront pas raté la photo) :

martine-billard-patrick-bloche

Nicolas Dupont-Aignan en pleine interview, très incisive
nicolas-dupont-aignan

Rejet de l’HADOPI par l’Assemblée Nationale, quelles conclusions en tirer

image-1Il s’agit d’une très grande bataille que nous venons de gagner. Tous les internautes ne sauraient trop remercier chaleureusement les députés Billard, Brard, Bloche, Paul, Tardy et Dionis du Séjour pour le travail accomplis dans des conditions parfois à la limite du supportable.
L’HADOPI passée devant le Parlement en procédure d’urgence comme extension d’une loi anti terroriste, ce n’était à la base pas le meilleur message à faire passer aux internautes. Nous n’avons jamais été des terroristes, encore moins des “pirates” ou des voleurs.
Ce texte techniquement inapplicable à la constitutionnalité douteuse à finit par excéder Mr Dionis du Séjour, qui en la forme donnée par la Commission Mixte Paritaire, lui est resté en travers de la gorge.
Voici donc un enseignement : une loi demandée dans l’urgence doit viser le consensus, en ne lâchant rien le gouvernement s’est mis tout le monde à dos. une loi demandée dans l’urgence ne peut avoir pour dessein de privilégier une petite frange de la population et des grosses sociétés, en France, le pouvoir est encore au peuple et des lois liberticides ne passent pas comme le gouvernement le souhaiterait. Tout ceci est très encourageant.

Il s’agissait bien de déni de démocratie de la part du Ministère de la culture, ni plus ni moins.
La rumeur court que Patrick Bloche aurait passé son tour de parole pour profiter du fait que les députés UMP se soient absentés pour manger et que le vote puisse se tenir assez rapidement. Une grande intelligence politique qui enfonce encore le clou sur l’attitude déplorable des députés de la majorités qui considéraient comme acquis le scrutin.
La pugnacité des opposants a porté ses fruits, merci aux 5 gus dans un garage, merci à la Quadrature du net, merci aux mousquetaires les internautes sauront se souvenir de vous dés qu’ils en auront l’occasion. Merci également à PCInpact et Numerama pour leur travail d’information juste.

HADOPI : L’Inconscient Collectif réveillera t-il une conscience collective ?

Nous venons de lever une nouvelle pépite de Madame Albanel.
Comme l’a souligné Patrick Bloche pendant les débats sur le projet de loi Création et Internet, le site jaimelesrtistes.fr était bien un site de propagande qui n’avait pour but que de faire la promotion de ce projet de loi.
“si c’est de la communication et qu’il s’agit d’un site officiel, financé par de l’argent public, le moins que l’on puisse alors demander, c’est que la parole y soit donnée à ceux qui s’opposent à ce projet de loi”. “Au lieu de dialoguer avec M. Luc Besson sous les ors du ministère, acceptez la contradiction ; acceptez que nous dialoguions avec vous sur ce site officiel et que nous y développions nos arguments. Cela, ce serait de la communication ! Comme ce n’est pas le cas, il s’agit d’un site de propagande” martelait Patrick Bloche dans l’hémicycle…. comme il avait raison !

Devant la défense frêle de Madame Albanel, nous sommes donc à tout hasard allés faire un tour sur le site de cette agence de communication, et là, oh bonheur… une Christine prise, une fois de plus la main dans le sac !

Ceci est d’ailleurs écrit en toutes lettres sur le site même de l’agence de communication qui a assuré la campagne de communication globale pour le site du Ministère de la culture, l’Inconscient Collectif.

Je vous laisse vous faire votre propre idée sur le sujet le triple objectif énoncé, dans la rubrique référence du site en flash (je ne peut donc pas vous donner l’url directe) le descriptif de la mission parle de lui même c’est effarant :

Le Ministère de la Culture et de la Communication a confié à JMS L’inconscient collectif la conception et la réalisation de la campagne globale de soutien au projet de loi « Création et Internet »

Objectifs :
1 – Démontrer que la loi Création & Internet défend directement les artistes face au téléchargement illégal, garantit un meilleur respect des droits individuels et protège la diversité culturelle
2 – Faire preuve de pédagogie pour que les jeunes internautes apprennent comment mieux défendre leurs artistes
3 – Orienter ce public vers les offres de téléchargement légal

Madame Alabanel, svp, arrêtez de vous payer la tête des internautes, arrêtez de claquer l’argent public pour asséner votre propagande, vous évoluez dans un environnement que vous ne connaissez pas ! L’inconscient Collectif révèle ce qui restera dans la mémoire collective.

image-5

/-)