ACTA : des soutiens bidonnés d’artistes ? … encore ?

Le rapport Gallo présenté le premier juin dernier et proposant de soutenir la branche la plus dure des positions proposée dans l’ACTA, (un accord commercial multilatéral visant à lutter contre la contrefaçon sur Internet) vient de trouver de bien curieux soutiens. Outre le fait que je ne connaisse pas 10% des artistes français de cette liste (il doit y avoir des gens qui tentent de télécharger du Arielle Dombasle sur Emule et qui sont à 3% du download avec 0 seeder depuis 2002), PCInpact met le doigt sur le cas de Michel Sardou qui s’exprimait récemment sur RTL à propos d’HADOPI. Il y affirmait qu’il était un grand pirate ans l’âme : « Je suis un pirate […] faut pas m’faire chier ! ». Du coup on doute un peu du soutien que ce dernier porte au rapport Gallo.

On se souvient aussi très bien du site j’aimelesartistes.fr qui affichait des soutiens imaginaires, comme celui du groupe Indochine. Pcinpact rappelle aussi le travail réalisé par la Quadrature du Net qui avait épluché cette liste de 10 000 artistes qui contenait même des personnages de science fiction !

De là à dire que nous sommes en face d’un petit bidonnage de plus… S’il ne s’agit pas d’un bidonnage, je m’interroge sur le nombre des artistes qui ont vraiment lu le rapport Gallo avant d’afficher leur soutien à un texte ultra répressif bafouant un peu plus les libertés fondamentales.

EDIT : On vient de me signaler que l’un des signataires, Lola Beris (Vox Angeli) est âgée de 13 ans! Du coup on comprend mal l’absence sur cette liste des Lapins Crétins ou de René la Taupe.

HADOPI RIP … lol : La riposte graduée morte et enterrée

“Le Conseil constitutionnel a censuré (…) toutes les dispositions relatives au pouvoir de sanction de la commission de protection des droits de la Hadopi”,
hadopi-mortuaire
« C’est une grande victoire pour les citoyens qui ont prouvé qu’ils pouvaient agir ensemble pour protéger leur liberté. La riposte graduée est finalement enterrée. Il ne reste qu’une immense machine à spams pour les industries du divertissement et payée par le contribuable. Mais cela ne marque pas la fin de la volonté de Nicolas Sarkozy de contrôler Internet. La prochaine loi, LOPPSI2, sera bientôt examinée et pourrait instaurer le filtrage des contenus sur internet. Les citoyens doivent célébrer cette grande victoire mais rester vigilants…” déclare, Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net, guilleret.

Le Conseil Constitutionnel, saisit par le Parti Socialiste a comme prévu censuré le texte de loi Création et Internet visant à permettre des coupures de connexion internet à des particuliers. Mais ce n’est pas tout, on assiste surtout à un revirement exceptionnel de la conception même du Net au niveau légal puisque le Conseil Constitutionnel le définit comme un espace nécessaire à la Liberté d’expression.
La principale disposition est censurée : une autorité administrative ne pourra appliquer de sanction, en outre le Conseil Constitutionnel reconnait l’accès à Internet comme un droit fondamental, support entre autres, de la liberté d’expression !
Seul un juge pourra ordonner la coupure de la connexion. Le texte de loi devra donc être quasi intégralement réécrit pour répondre aux nouvelles exigences posées par le Conseil Constitutionnel.

Autre point intéressant dans les innombrables articles de presse qui parlent de ce splendide camouflet pour le gouvernement, la sémantique du Ministère de la Culture criminalisant les internautes partageurs est elle aussi décriée, ainsi, vous trouverez ainsi le mot “pirate” très souvent entre guillemets… les temps changent, la propagande va être plus difficile à asséner.

Christine Albanel se réjouit …”faut partir maintenant madame !”
Pour Christine Albanel 90% de la loi a été validé par le Conseil Constitutionnel ! Et pourtant quand on y regarde de plus prêt, le texte a été complètement vidé de son sens, “il ne reste plus qu’une immense machine à spam”
2 ans de perdus pour les artistes et les auteurs …. il n’y a franchement pas de quoi se réjouir, pour Christine Albanel qui avait promis sa démission si le texte ne passait pas en l’état…. il est donc temps de prendre acte Madame le Ministre et de faire preuve de lucidité pour accepter l’échec du gouvernement. Les artistes et les auteurs sont les premières victimes de cet entêtement et de cette constance dans l’absurdité qui a plané sur les 55 heures de débats à l’Assemblée Nationale.
L’absence de sanction relègue le texte à une vague machine à spamer qui sera bien évidemment contournée joyeusement et sans grand mal.

Si la décision du Conseil des Sages va dans le sens que nous l’attendions en censurant le cœur même du dispositif liberticide du Ministère de la Culture, il me paraissait important de remercier

  • ces députés qui ont âprement défendu nos libertés individuelles (Martine Billard, Lionel Tardy, Christian Paul, Jean-Pierre Brard, Patrick Bloche, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Dionis du Séjour ….)
  • les 5 gus dans leur garage (La Quadrature du net) dont les travaux sont les principaux piliers qui ont permis de mettre le doigt sur les absurdités et incohérences de cette loi.
  • Les sites web, bloggers, et twitters fous …

Quand le SNEP nous montre comment il protège ses artistes en leur pompant 92% du produit des écoutes numériques

S’il y a bien un site web qui a diffusé une information ultra pertinente pendant les débats sur HADOPI (et qui continue de le faire en rapportant, investigations après investigations, des faits dans toute leur brutalité), c’est bien PCInpact par l’intermédiaire de la plume aussi informée qu’inspirée de Marc Rees.
Une fois de plus, Marc parle de choses qui fâchent dans cet article, où on apprend que les producteurs empochent 92% du produit d’une écoute sur un site de streaming et laisse 8% aux artistes … et en plus en leur faisant gober que mettre un fichier numérique à disposition sur le net est plus coûteux que la production d’une galette en plastique dont je ne me souviens même plus du nom.
Accessoirement, on apprend également que l’ADAMI, tout comme la SACEM qui beugle déjà qu’elle veut une taxe sur le CA des fournisseurs d’accès (une licence globale), commence à parler de choses qui fâchent… comme la rémunération des artistes, totalement oubliée dans la Loi Création et Internet qui a préféré se focaliser sur la répression des internautes en faisant croire que les internautes achèteront plus de disques s’ils téléchargent moins.

« Si Le SNEP est tout autant que l’ADAMI préoccupé par les revenus susceptibles d’être générés par les nouveaux services en ligne, il conteste le fait d’isoler certaines données économiques qui, sorties d’un contexte général, ne rendent nullement compte de la réalité des revenus des artistes et n’apportent pas d’information constructive. Il est plus opportun d’assurer tous ensemble la lutte contre l’utilisation illégale de la musique en ligne et le succès des offres légales. On verra alors les revenus progresser ».

Ah le SNEP, tout un poème … merci Marc pour cet article ultra instructif.

HADOPI : Amendement 138, saison 2 épisode 3

image-2

Ce matin, une fois encore, le Parlement Européen a exprimé sa réserve sur le concept de riposte graduée et repoussé les pressions françaises qui s’exercent depuis des mois en revotant l’amendement 138 !

Bilan :

  • Amendement 138 revoté : 407 voix pour 57 contre et 101 abstention
  • Le “compromis” de Catherine Trautmann visant à édulcorer le texte en supprimant le terme “autorité judiciaire” est donc balayé, une sanction ne peut donc être appliquée que par une autorité judiciaire (et non administrative comme c’est le cas pour HADOPI)… pwn3d.
  • Cette fois ci, l’Amendement 138 ne pourra être retiré en douce par la Commission comme ce fut le cas suite aux pressions de Nicolas Sarkozy après qu’il ai été adopté la première fois. Une nouvelle manipulation de ce type, à la veille des élections européennes,

  • L’entérinement de cet amendement reporte le passage aux voix du Paquet Telecom.
  • Les élections européennes approchent
  • L’UMP et le Ministère de la culture vont commencer à avoir du mal à nier le caractère illégal de la riposte graduée au niveau Européen.
  • Des députés UMP seraient bien inspirés de ne pas fermer les yeux sur le vote réitéré du Parlement Européen sous peine de voter un texte mort né.
  • Le vote du Parlement européen réduit le projet de loi Création et Internet à sa plus simple et absurde expression, une fois de plus.

… De leur côté, les artistes pro HADOPI (tous de jeunes talents plein d’avenir et pas du tout des gens qui souhaitent vivre sur leurs rentes : Juliette Gréco, Maxime Le Forestier, Pierre Arditi et Michel Piccoli …) , tout “degôche” soient ils devront se plier à la Constitution française et à la législation Européenne et rengainer leurs invectives envers la classe politique qu’ils poussent, aider par les major, à sombrer dans l’absurde… Politiser le débat comme les pro HADOPI tentent de le faire en ce moment est assez évocateur du naufrage annoncé de ce texte… vivement la saison 3.

Des artistes, des producteurs, des réalisateurs, des députés et des citoyens unis contre HADOPI

Ça devait bien arriver un jour ou l’autre… nous n’avons jamais douté de l’intelligence et du regard bienveillant des artistes à la fois sur leur public et sur les usages de l’Internet. Le 28 avril dernier se tenait à l’Assemblée Nationale une conférence de presse réunissant des députés de tous bord (UMP, PC, Verts, PS et MODEM), des artistes, des producteurs, des réalisateurs, des éditeurs et de simples citoyens, des collectifs, des associations de consommateurs ( La Quadrature du Net, l’UFC Que Choisir, Libre Accès…) pour dénoncer l’absurdité de l’HADOPI. Voici la vidéo complète de la conférence de presse très instructive qui redonne un peu d’espoir aux personnes désireuses d’apporter des solutions à de vrais problèmes souvent mal formulés.

HADOPI : la pétition des 10 000 artistes était bien une fumisterie

fakebusters La Quadrature du Net fait la chasses aux nombreux fântômes de la listes des 10 000 artistes contre l’HADOPI. Combien de fois Christine Albanel nous a-t-elle sorti son “gogogadgeto 10000 artistes de la SACEM” pendant les débats du Parlement ? Assurément de bien trop nombreuses fois pour ce que la Quadrature du Net a relevé comme anomalies dans cette liste, présentée comme une liste de 10 000 artistes soutenant l’HADOPI.
Effectivement, en épluchant méthodiquement cette liste, la Quadrature du Net a eu la (non) surprise de trouver en vrac :

  • Des artistes inconnus,
  • Des artistes qui n’existent même pas,
  • Un bon paquet de lobbystes qui n’ont pas grand chose d’artistes
  • Des salariés de la SACEM qui n’ont rien non plus d’artistes
  • Des salariés de maisons de disques (très souvent de bonnes grosses majors)
  • Des personnages de science fiction (!)
  • Des vrais artistes qui n’ont jamais signé cette pétition ou qui se sont clairement affichés CONTRE l’HADOPI

Vous retrouverez le travail de vérification de la Quadrature du Net sur cette page.
… c’est un véritable festival ! Cette pétition est en bonne partie bidonnée, il faut croire que les nombreux spams de la SACEM ont eu bien du mal à recueillir tant de signatures. Les quelques vrais artistes qui ont signé cette pétition ont pour un bon nombre été induits en erreur car la SACEM s’est évidemment gardée de leur expliquer que l’HADOPI aurait un tel impact sur leur propres libertés individuelles ou ce qu’ils avaient à gagner à se dresser contre leur propre public. Gageons que la majeur partie de ces artistes, s’ils avaient été correctement informés, n’auraient jamais prêté leur nom à la propagande du Ministère de la Culture relayée par la SACEM (dont Laurent Petitgirard, son plus haut dignitaire, comprenant bien que l’HADOPI ne ramènera pas un rond aux créateurs, est devenu après un passage sur ce petit blog, un fervent défenseur de la licence Globale) 🙂

Interrogée sur cette liste
, la SACEM s’embourbe en nous procurant, anéfé, un grand moment d’albanerie.

La Quadrature du net précise que 90% des signataires ne sont sur aucun réseau P2P (on ne pourra donc pas dire que le téléchargement leur fait subir un gros préjudice), et que une immense majorité n’a même pas d’existence dans les moteurs de recherche … de vrais fantômes.

La Quadrature du Net réalise un travail titanesque, vous êtes tous invités à y contribuer, pour nous aider par exemple à continuer l’épluchage de cette liste.

Le site de propagande Jaimelesartistes.fr diffuse toujours cette liste tronquée, preuve s’il en fallait que ce site est destiné à la désinformation pour faire passer son projet de loi en force (tout ceci est bien entendu financé avec l’argent du contribuable qui appréciera le tour de passe passe de la SACEM et du Ministère de la Culture.

La presse en parle (beaucoup) :

(…)

/-)

fakebustersbig