Free ça poutre !

Mardi dernier, suite à mes soucis de connexion, j’ai réalisé le test suivant : plugguer une autre freebox chez moi et ma freebox au bureau. Par acquis de conscience j’ai également essayé l’alimentation de la freebox du bureau sur ma propre freebox, oh miracle c’est bien ça. Ma Freebox n’est pas endommagée, ce n’est pas ma ligne téléphonique non plus … j’ai donc le même jour commandé une alimentation sur le site de Free. Nous sommes vendredi matin, je viens de recevoir cette alimentation. C’est ultra rapide et c’est venu rêgler mon problème de synchronisation.

Moralité, n’appelez jamais la hotline sans avoir réalisé un test croisé. N’oubliez pas de tester une autre alimentation, nettoyez correctement votre ligne téléphonique : assurez vous 3 fois de suite de vos branchements. Si vraiment vous êtes en galère malgré ces test, alors appelez la hotline.

Ah les Vélib … ça aurait pu être parfait.

Ces ignobles bornes sous Windows sont tout sauf fiables, je sais pas si c’est moi qui ai la poisse mais après trois trajets, soit 6 bornes visitées, je n’en ai pas vu une seule fonctionner correctement ! Le plus fort étant hier soir où je tente de prendre un Vélib pour rentrer chez moi : évidemment ça ne fonctionne pas et la borne me dit que j’ai pas rendu mon vélo ! Après coup de fil : “Monsieur vous n’avez vraiment pas eu de chance nous étions en maintenance” … elle a bon dos la maintenance, et pourquoi les gens avant moi et après moi n’ont pas été victimes de la “maintenance” ? Les bornes vélib semblent détecter les Linuxiens et n’être pas disposées à les servir, un comble !

Le système informatisé de gestion de ces vélib est une calamité, on dirait qu’il n’a même pas été testé avant la mise en production. Il est même fréquent de voir des bornes rebooter, être victimes d’inexplicables lenteurs ou encore affichant un joli BSOD … Ajoutez à cela que le contribuable parisien paye une licence Microsoft pour chaque borne …

Des antivirus pour vos téléphones ? Et pourquoi pas Symbian ?

Il fallait bien que ça arrive, nous avions anticipé le phénomène il y a un moment : des virus pour les smartphones et les pda équipés de Windows mobile ont fait leur apparition, du coup les éditeurs antivirus se frottent les mains en voyant émerger un nouveau marché. Oui mais quand on voit ce que ca donne avec un pc dual core au niveau des performances on imagine bien ce que ça peut être avec un téléphone dont le cpu est cadencé à 266mhz : antivirus, firewall, suite d’outils anti bidules et anti machins … Microsoft est une vrai providence pour les ces éditeurs antivirus, et vous avec vos Qtek et autres machins sales, les bons gogos qui vont vont encore passer à la caisse pour ne pas avoir a ramener votre téléphone pour réinstallation au service après vente.

Vous pouvez donc vous procurez un arsenal antiviral pour un prix allant jusqu’à 2 fois le coût de votre téléphone (oui on se fout vraiment de vous, mais il fallait pas acheter un téléphone sous Windows !), ou vous procurer un terminal avec un OS sur lequel les virus n’ont pas le droit de citer : Linux fait un véritable carton en ce moment sur les systèmes embarqués, il n’y a pas de secret, c’est stable, c’est efficace, c’est rapide, vous disposez de plein de logiciels accessibles gratuitements … Vous ne connaissez pas Symbian OS découvrez le, ainsi que les terminaux qui en sont équipés.

Installer OpenBSD en 5 minutes, une formalité

OpenBSD a la réputation d’être complexe à installer, ceci est complètement faux, il suffit de lire ce qui s’affiche à l’écran. OpenBSD est un système d’exploitation pensé pour la sécurité, les développeurs OpenBSD attachent une grande importance à la sécurité et appliquent le principe de sécurité dite pro-active, comprenez que de nombreuses failles dans les packages de la distribution sont éliminés avant d’être proposés, même ceux jugés bénins par d’autres distributions libres. Le résultat est un os d’une grande stabilité mais ne proposant certes pas autant de packages que les autres distributions.
De petits tutoriels sont disponibles sur Toonux.org pour par exemple configurer un serveur web avec Zope sur cet OS, voici une petite vidéo qui vous montre qu’installer OpenBSD n’est pas si complexe et prend à peine 5 minutes.

[wp_youtube]N0cPFRdT7mQ[/wp_youtube]

Toonux.org passe sur Karma, une dedibox qui me rend bien des services

Comme depuis maintenant un peu plus de 36heures et que ma Freebox ne semble pas disposer à synchroniser plus de 30 secondes avant de repartir en chenillard (premier problème sérieux que je rencontre avec ce FAI après des années d’abonnement), je viens de migrer Toonux sur une dedibox. Apres deux ans passés sur Padawan (un petit sempron ridicule avec 1go de ram) Toonux a depassé les 1000 visiteurs uniques par jour. Cette dedibox qui répond au nom de Karma accueillait déjà une petite vingtaine de sites, l’instance de toonux est la 10eme instance Zope2.9… impressionnant quand on regarde les caractéristiques techniques de cette petite boite.

L’OS n’es plus FreeBSD comme sur Padawan mais Debian GNU Linux et il semble faire son office convenablement. Merci dedibox, t’es trop balaise comme petite boîboîte.

Allez pour le plaisir :

Cpu(s): 2.4%us, 0.0%sy, 0.0%ni,100.0%id, 0.0%wa, 0.0%hi, 0.0%si, 0.0%st
Mem: 1017980k total, 1000460k used, 17520k free, 17272k buffers
Swap: 1044216k total, 522500k used, 521716k free, 101768k cached

ben même si la ram prend cher et que ca swap un peu : le cpu idle !

Noos est le fournisseur d’accès le plus pourris de France

Suite à mes galères de connexion avec Free, je suis en train de migrer Toonux.org sur une dédibox depuis ma connexion Noos. Vu que je l’utilise rarement, je ne m’étais jamais penché sur les performances. Si le débit en download est très satisfaisant, on ne peut pas en dire de même pour l’upload (le débit d’envoi de données), il se situe chez moi entre 2 et 30 ko. C’est tout bonnement scandanleux, à peine suffisant pour envoyer une photo en pièce jointe par e-mail

Archive.zip 30% 145MB 2.3KB/s – stalled –

Excédé par la piètre qualité du service de Noos à la première utilisation, après plus d’un an d’abonnement. En plein Paris, sur du câble … c’est quand même hallucinant de voir à quel point les FAI se foutent de la gueule du monde. En épluchant un peu leur CGV je m’aperçois en plus que le traffic est limité, que contrairement à ce qui m’a été vendu je ne dispose pas du tout d’ip fixe malgré mon insistance sur le sujet (bravo au service commercial qui n’est pas foutu de connaître ses propres offres). Noos est clairement l’un des FAI les plus pourris actuellement et ne mérite même pas que l’on s’en serve comme connexion de secours. Vous avez besoin d’un autre argument ? Baladez vous dans la rue avec un laptop, dés que vous voyez un point d’accès Thomson, connectez vous, allez faire un tour dans les partages réseaux vous y découvrirez les partages des machines de certains utilisateurs Noos à qui le FAI a fourni un routeur dont l’interface n’est même pas en français, avec AUCUNE protection activée par défaut. Et devinez quoi : l’option wifi est bien évidemment payante… payer pour exposer ses données personnelles, il fallait y penser.

Bilan, je copie mes données sur une clef usb et je file au bureau sur une connexion Free pour uploader mes sauvegardes.

Si vous ajoutez à ça une communauté d’utilisateurs notoirement incompétente et qui se la pète … ça fait beaucoup. Noos est probablement le pire FAI de l’année 2007.

Une faille de sécurité béante dans le process d’attribution de serveurs équipés de la solution Plesk

Un jeune homme de 19 ans, Théo Négri, révèle une faille de sécurité lui permettant de prendre le contrôle d’un serveur via l’infâme cliquodrome qu’est Plesk. Utilisé par de nombreux hébergeurs à travers le monde, Plesk s’est imposé comme une solution graphique d’administration de serveur simple et efficace. Il explique sa méthode sur son Blog et c’est tellement enfantin qu’il est étonnant que personne n’y ai pensé avant. Attention toutefois il est important de noter que la faille ne vient pas de Plesk directement mais plutôt du processus d’attribution des serveurs par les hébergeurs en question. Rappelons enfin qu’en France, OVH et Dedibox proposent de déployer cette solution.

Mark Shutlleworth s’attaque au marché des entreprises avec Ubuntu

Mark Shutlleworth a annoncé qu’une version entreprise d’Ubuntu verrait prochainement le jour; le succès d’Ubuntu n’est plus à prouver, adopté par exemple par l’Assemblée Nationale et jouissant d’un support professionnel assuré par des sociétés de services en logiciels libre (en France comme partout dans le Monde), Ubuntu pourrait bien séduire plus d’une entreprise. Ubuntu arrivera t’elle à attirer des professionnels plutôt traditionnellement aquis à la cause de Mandriva, Red Hat ou Novell ?

Pour l’instant Ubuntu jouit d’une grande popularité chez les particuliers pour les postes de travail, sa facilité d’installation et d’utilisation, le support de logiciels tiers propriétaires, couplé à une communauté d’un rare dynamisme, font d’elle un sérieux prétendant. En se dotant d’une structure dédiée aux entreprises, Ubuntu pourrait très vite devenir un concurrent incontournable de Microsoft.

Nous l’attendons donc avec impatience pour octobre prochain, il s’agira de la version 7.10 d’Ubuntu, nom de code Gutsy Gibbon. Parallèlement Ubuntu devrait très vite faire son apparition sur des terminaux mobiles (pda/smartphones) … La révolution Linux est en marche !

iPhone débloqué : la méthode jtag payante

George Hot, 17 ans explique sur son blog la méthode un peu bourrain qu’il a mis en oeuvre pour débloquer l’iPhone et ainsi s’affranchir de AT&T. C’est pas à la portée de n’importe qui mais il s’agit bien d’un brèche importante qui pourrait remettre en cause le mode de commercialisation exclusif qu’Apple aimerait appliquer en France avec comme seul et unique opérateur Orange.

Problèmes de connectivité ADSL

Le sort s’acharne, à peine l’un de mes serveur entièrement restauré suite à une avarie matérielle (ram cramée) voici que ma Freebox ne tient plus la synchronisation plus de 5 secondes avant de repartir en recherche. Du coup pas moins de 4 de mes sites web ne sont plus accessibles. Mes caractéristiques de lignes sont pourtant excellente (atténuation faible, et distance raisonnable du DSLAM). Je n’ai bien évidemment aucune information quant à la nature du problème. C’est la première fois que ma connexion noos 30 megas m’est utile, cependant je n’ai pas encore lancé d’opération sur les DNS pour basculer le serveur web sur cette connexion.

Abonné Free depuis bientôt 5 ans, je n’avais encore jamais rencontré ce type de perturbations. Je n’en veut pas à Free, connaissant trop bien les aléas de l’ADSL, mais j’en ai vraiment marre de l’ADSL, cette technologie nous a certes rendu bien service pendant des années, mais il est vraiment temps de passer à la fibre optique, ne serait-ce que pour ce débarrasser de la dépendance de nos connexion aux raccordements téléphoniques, véritable point faible des technologies xDSL. Le premier opérateur qui raccordera mon immeuble du 19e arrondissement de Paris aura mes faveurs, quitte à revenir chez Free s’il n’est pas le premier.