Reflets.info est censuré par @Maroc_Telecom : #FreeAnouzla

Ali-AnouzlaC’est probablement suite à un article évoquant la censure des sites lakome.com et fr.lakome.com  que Reflets.info se voit censuré depuis cette nuit par le fournisseur d’accès national marocain, Maroc Telecom. Reflets entre ainsi au panthéon du terrorisme marocain pour son allégorie de l’iceberg, un article vous le noterez qui a tout ce qu’il faut comme critères objectifs pour être assimilé à une incitation au terrorisme, argument brandi par le pouvoir marocain pour priver illégalement de liberté le responsable de Lakome, Ali Anouzla, depuis maintenant plus d’un mois.

La stupidité de cette censure n’a d’égal que la peur d’un régime fébrile qui ne sait plus quoi faire pour étouffer la liberté de la presse, pour manipuler l’opinion publique et surtout, pour essayer de préserver ce qui lui reste de crédibilité.

En France nous pouvons regretter que nos politiques cautionnent par leur silence la vente de systèmes de surveillance de masse et de censure à un pouvoir marocain qui affirme jour après jour sa volonté de museler toute opposition en brandissant l’argument du terrorisme. En vendant un Eagle au Maroc, et pour une poignée de millions d’euros de quoi stocker l’ensemble des métadonnées des communications des marocains, la France par le biais des sociétés Amesys, ServiWare et Alten pour ne citer qu’elles, cautionne le muselage de la presse et du peuple marocain, tranchant ainsi fortement avec les atours de chantre des droits de l’Homme que notre république est sensée incarner.  Le silence des politiques à ce sujet est intolérable et sur Reflets.info comme ailleurs nous n’aurons de cesse de dénoncer les mensonges hypocrites de ces derniers quand ils affirment qu’il s’agit de matériel grand public et que ce dernier n’a à souffrir d’aucune autorisation à l’exportation.

xaqxa

La censure illégale de Lakome et celle totalement absurde de Reflets.info par Maroc Telecom ne sont qu’une illustration de plus d’un pouvoir fébrile qui n’a pour arme que de tenter de dissimuler l’information, comme on cacherait de la poussière sous un tapis. Personne n’a jamais arrêté l’océan avec ses mains. Face à Internet, dont il a visiblement une peur bleue, le pouvoir marocain aura beau s’équiper de tous les outils de censure que la France ou d’autres pays qui se font chantres des libertés voudront bien lui vendre, son illusion de pouvoir finira par s’écrouler. On ne nourrit pas un peuple qui a faim d’information et de liberté avec des matraques, soient elles numériques.

Laisser un commentaire