Les inquiétants mensonges de Fleur Pellerin au sujet de PRISM

lolcat-oathOn attendait une réaction de Fleur Pellerin au sujet de PRISM un peu moins farfelue que “le cloud souverain” avec lequel elle a tenté de nous endormir la semaine passée. Nous avons failli en avoir une ce matin un peu plus sérieuse… mais non. Fleur Pellerin a décidé de récidiver et de s’enfoncer dans le mensonge.

Dormez tranquilles citoyens, la République et l’Europe veillent.

Une fois de plus, notre ministre, reçue par Jean-Jacques Bourdin sur BFM a commencé à évoquer PRISM d’une bien étrange manière. Écoutons attentivement ses propos, ils sont édifiants.

Pour notre ministre, PRISM, c’est juste l’équivalent de la PNIJ, des petites interceptions ultra ciblées qui ne concerneraient qu’une poignée de personnes, le tout sur demande d’un juge.

“Ce qu’on sait aujourd’hui c’est qu’un certain nombre de sites, pas tous, ont donné sur requête judiciaire ou sur requête de l’administration américaine un certain nombre d’informations (…)

Comme si l’interception de fibres sous-marines ne concernait que “quelques sites”… ahem…

L’ensemble du trafic et des communications des américains, dans la bouche de Fleur Pellerin devient donc “un certain nombre d’informations ».

“il n’est pas question d’une surveillance généralisée des réseaux (…)”

Ah… ça, c’est quand même gonflé !

De deux choses l’une, soit Fleur Pellerin est très mal informée, soit elle ment éhontément pour nous cacher quelque chose. Et comme je doute fort qu’elle soit mal informée, j’en déduis assez logiquement qu’elle nous ment avec un aplomb qui ne peut que cacher quelque chose d’inquiétant… au hasard, la complicité des autorités françaises (et européennes) sur des programmes connus de longue date, auxquels nous collaborons certainement et des écoutes hors de tout cadre juridique, opérées depuis l’étranger.

Le cabinet de Fleur Pellerin lui aurait il caché Mainway, Nucleon, Marina (…). Loin d’être comparable à un programme d’interception judiciaires, PRISM s’inscrit au sein d’un programme beaucoup plus vaste d’interceptions parfaitement massives composé de plusieurs sources de renseignement d’origine électromagnétique comprenant :

  • L’accès aux données chez de gros acteurs de la téléphonie et de l’Internet (avec stockage pour une durée indéterminée et exploitation à postériori) ;
  • L’interception massive des données au cul des câbles sous marins ;
  • Le piratage de backbones pour accéder à des masses d’informations considérables ;
  • Et probablement bien d’autres joyeusetés.

Voyons par exemple ce que dit CNet (et c’est le son de cloche dans toute la presse anglo-saxonne)

Newly disclosed classified document suggests firms allowed spy agency to access e-mail and phone call data by tapping into their “fiber-optic cables, gateway switches, and data networks.”

Fleur Pellerin, comme la commission européenne, est également étrangement silencieuse au sujet de Tempora, le programme britannique d’interceptions de masses.

D’ici à ce qu’on apprenne que la France était non seulement parfaitement au courant de Stellar Wind et fait elle même partie du dispositif, il n’y a franchement plus très loin. Mais voilà, Fleur Pellerin le sait, ce qui est à peu près accepté aux USA ne le serait probablement pas en France. Pourquoi ? Parce que contrairement aux USA, la France ne dispose pas de loi antiterroriste comme la FISA (Foreign Intelligence Surveillance Act) ou le Patriot Act permettant de violer massivement les communications de l’ensemble de la population.

Et plus le temps passe plus tout porte à croire que notre ministre allume des contre feu ridicules pour tenter d’éluder quelque chose dont elle a parfaitement conscience et qui devient particulièrement nauséabond.

Fleur… attention, ça commence à se voir.

26 réponses sur “Les inquiétants mensonges de Fleur Pellerin au sujet de PRISM”

  1. Le plus grave dans l’histoire, c’est que ce soit une bullshiteuse de l’ENA n’ayant aucune formation technique qui soit en charge de ce dossier.

      1. Effectivement, elle est loin d’être bête. Mais, de part son pédigré, elle ne servira jamais les intérêts des usagers.

      2. Faux mon cher, elle ignore totalement la définition de son métier : Etre au service du peuple et non etre au service du business. Il y a tout de même une sacrée différence mine de rien.
        Enfin bref, elle est bien mignonne la Fleur mais la Fleur a déjà fané dans mon coeur (putain c’est presque beau)

    1. “ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique”

      Il lui faudrait quoi comme formation technique d’après vous ? Un bac+5 en sécurité informatique ne lui servirait pas à grand chose dans son rôle à mon avis…

    2. Quand on sort de l’ENA, on a au contraire une très grande capacité d’intégration et de compréhension. Malheureusement, on acquiert aussi une grande capacité d’obfuscation et de langue de bois…

    3. Le plus grave dans l’histoire c’est de penser qu’ils puissent être ignorants – bêtes – débiles – ….
      C’est fait en toute connaissance de cause.

  2. Tu prend les quote hors contexte la. Elle parle de prisme, et ce qu’elle dit sur prism est correct. Il y a de l’espionnage au niveau du réseau, c’est sur, mais ce n’est pas ça PRISM.

    La France participant activement au second, je ne m’attend pas malheureusement à voir Fleur en parler. Business as usual.

    1. Mouais mais non je ne suis pas d’accord, si elle parle spécifiquement de PRISM, elle ne peut pas le faire de manière honnête sans le placer dans le contexte globale, ce qu’elle élude SYSTEMATIQUEMENT. C’est donc du mensonge par omission, mais ça reste du mensonge, et à ce stade, c’est du foutage de gueule. C’est une esquive, intelligente, mais une esquive quand même. Si tu nous lis tu sais très bien que PRISM tout seul c’est de la pisse de chat : http://reflets.info/prism-lets-have-a-look-at-the-big-picture/

      1. On est d’accord. Justement, je trouve que cette focalisation sur PRISM un peu ridicule. Au final, ça concerne quelques milliers de dossier en tout et pour tout, presque rien.

        Alors qu’à coté, tu as de la surveillance de masse, et tout le monde s’en branle.

  3. Je vous invite à écouter l’émission Éthique et Numérique de Place de la Toile où la ministre montre non seulement qu’elle est comprend parfaitement les aspects techniques des questions numériques mais qu’elle maîtrise aussi les cours de langue de bois de l’ENA.

    Bref chez Bourdin, elle est dans un exercice de style où elle excelle : minimiser, détourner l’attention, noyer le poisson, circulez y’a rien à voir !

  4. A quand quelqu ‘ un qui sache de quoi il parle ? en évitant le syndrome Thierry Breton je parle d ‘ un passionné qui ne court si après une place , ni des honneurs , ce qui enlève les membres EELV , ça va très mal ce terminé

    1. Nan mais t’as rien compris, à l’instar du nuage radioactif de Tchernobile, PRISM n’accède pas à la France \o/

  5. Dans le même style, saviez-vous que les régies de transport vous fliquent avec vos abonnements et savent où vous allez, quand, comment, et fournissent ces infos à la police sur demande ? C’est du même acabit

    1. Sur ce dernier point je suis obligé de mettre un bémol, ayant bossé sur le projet des pass navigo. Il existe une version anonyme du pass navigo, il suffit d’en faire la demande. Par contre vous oubliez forcément l’abonnement annuel avec prélèvement automatique :p

      1. Oui c’est le Navigo “touristes”. Tu perds également certaines garanties en cas de vol ou autre. En gros tout ce qui fait que tu n’es justement pas dans leur bdd.

  6. Il faudrait peut-être arrêter de manipuler les informations… La question du présentateur est la suivante (16min13s): «Fleur pelerin, que dites vous au réseau sociaux, au grands réseaux sociaux […] qui utilisent nos données personnelles…»

    En aucun cas il parlent de PRISM dans cette question.

    Je ne parlerais pas de censure, mais plusieurs fois, mes commentaires n’ont pas été mis en ligne… Dans le doute, j’ai préféré faire une petite page reddit sur ce billet.

    http://www.reddit.com/r/Blogging/comments/1hd3aw/les_inqui%C3%A9tants_mensonges_de_fleur_pellerin_au/

    1. “En aucun cas il parlent de PRISM dans cette question.”

      Ben non tu dis une connerie, désolé, elle parle bien de PRISM, même si bourdin, lui ne parle pas de PRISM.
      D’ailleurs Fleur Pellerin prononce le mot PRISM elle même, à l’anglaise “PRISEUM”, très exactement à la 32seconde de cette vidéo.

      Et non je ne censure pas les commentaires, j’ai un peu pas que ça à foutre entre nous., par contre je ne passe pas h24 valider les nouveau commentateurs de ce blog, d’où le lag dés fois.
      Et tes commentaires sont bien publiés, désolé si certains sont passés en spam. Maintenant à priori tu n’a plus de modération, seuls le premier commentaire est soumis à validation, ensuite c’est openbar. (et c’est comme tu t’en doutes une mesure antispam, pas une volonté de m’amuser à faire le tri moi même 😉 )

      1. Par contre il est clair que cette affaire devrait révéler autant l’utlisation “normale et commerciale” des infos personnelles qu’autre chose (l’espionnage c’est de bonne guerre d’une certaine manière), et surtout l’extrême concentration sur quelques acteurs …

      2. Je trouve étonnant quand meme quelle parle des investigations policières en pensant à PRISM… Mais après avoir réécouté le passage, effectivement, elle dit «PRISM», mais il faut le comprendre…

        Okay, ça rulz pour le filtre anti-spam. Je commençais quand même à avoir quelques doutes avec les quelques commentaires que j’avais déjà mis en ligne.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.