HADOPI sera le cyber Viêt Nam du mandat de Nicolas Sarkozy

Un petit billet vite fait pendant les débats 😉
Il n’y a désormais plus de doute possible, la loi création et Internet avait bien pour but d’introduire un bridage complet du web. En ce moment même est débat la question de la labellisation des sites web, présenté comme “facultatif”.
C’est un festival, le gouvernement est persuadé que tous les moteurs de recherche vont modifier leurs algos pour les beaux yeux de l’HADOPI (tous ? non en fait pour les députés, seul Google semble exister, c’est amusant). Ce projet de loi pêchait sur divers aspects, techniques, constitutionnels …, mais là on vient vraiment de franchir un cap, celui du ridicule.

– “Allo Moutain View, Bonjour c’est Christine ! Dites moi, vous pouvez me mettre jaimelesartistes.fr en première position quand on tape “musique”, là je suis à 129e page et mon site a coûté 80 000 euros et là je passe un peu pour une conne”.
– Hi Christine, you should take a look at référencement magie, let me know if you have API issues
– Anéffé

Je ne sais pas si je dois être en colère contre ce gouvernement ou le prendre en pitié.
En touchant à la sacro-sainte neutralité du Net, il vient de déclarer la guerre aux internautes, une guerre qu’il ne peut pas gagner, une guerre pour laquelle il lui faudra 18 mois pour s’armer, 18 mois qui sont 20 fois plus de temps qu’ils n’en faut aux internautes pour migrer massivement vers les “failles” de l’HADOPI que le gouvernement s’obstine à nier, à minimiser.

C’est vers un Viêt Nam numérique vers lequel le gouvernement veut s’orienter … sauf qu’il oublie 2 paramètres :
1° les guérilleros disposent de cybers armes de destruction massives
2° le champ de bataille est le jardin de ces guérilleros

5 réponses sur “HADOPI sera le cyber Viêt Nam du mandat de Nicolas Sarkozy”

  1. Excellent! Le référencement par magie est énorme ^^

    En définitive, avec ce second volet de la discussion autour de la loi “Internet et Création” (je cherche encore un quelconque contenu ayant trait à la création dans ce projet de loi/usine à gaz) je suis beaucoup moins inquiet qu’avec le premier round. Le rapporteur est définitivement dépassé par ses propres amendements, Cricri est toujours à l’ouest et les amendements acceptés seront, de toute manière, inapplicables.
    C’est très rassurant de voir pondre un truc qui sera, comme son prédécesseur, jamais mis en place. Autant qu’ils y aillent à fond : plus c’est ridicule, plus c’est amusant.

    Enfin bon, au final les dindons de la farce c’est les artistes qui ne gagneront pas un centime de plus… joli projet de création ^^

Répondre à Pecky Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.