Espionnage : TEMPEST refait parler de lui, mais cette fois grâce aux claviers

Des chercheurs Suisses auraient réussi a intercepter les frappes de claviers filaires par interception des champs electromagnétiques émis par ces derniers, si la presse web présente ça comme un fait marquant nouveau en faisant le rapprochement avec une éventuelle utilisation pour l’interception de données bancaires … je ne puis de mon côté que penser qu’il ne s’agit ni plus ni moins d’une méthode employée par les services secrets depuis plus de 15 ans, et connue sous le nom de TEMPEST (Transient Electro-Magnetic PulsE Surveillance Technology). TEMPEST était notamment utilisé pour intercepter les affichages d’écrans CRT par les services secrets, c’est aujourd’hui un secret de polichinelle et beaucoup de ressources sont disponibles sur le net, y compris des ressources militaires.

Les wifistes confirmés le savent bien : TOUT matériel électrique émets des ondes électromagnétiques (ondes pulsées), souvent sources de parasites sur les réseaux sans fils, ces ondes, avec le matériel adéquat peuvent être interceptées. La seule solution concernant les claviers est l’inclusion d’un chipset de chiffrement embarqué déjà présents sur certains matériels wireless (bluetooth), mais souvent avec des chiffrement bien trop légers (40 bits).

Voici en gros comment ça fonctionne (source):

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.