Pat Gelsinger, le vice-président d’Intel annonce la mort du disque dur

Intel commence à s’inviter là où on ne l’attend pas forcément, sur le marché du stockage traditionnellement acquis à des marques comme IBM, Maxtor ou Seagate pour ne citer qu’eux … et quand Intel rentre dans la danse, ce n’est pas vraiment pour faire dans la dentelle. Le vice-président d’Intel, Pat Gelsinger a annoncé la sortie pour la fin de l’année d’un disque dur à base de mémoire flash (SSD) pour les serveurs avec des performances entre 10 et 30 fois supérieures à celles de nos disques durs traditionnels, bref, une bonne grosses claque !

Tout n’est cependant pas rose puisque puisque les 32 go, puis 64 go qu’afficheront les Flash drive en question ne pourront remplacer du jour au lendemain le terra octets des disques magnétiques actuels avec leurs bons vieux plateaux. Cependant, les performances et la robustesse du support flash laissent augurer de belles choses pour les années à venir : la disparition des plateaux est synonyme d’une consommation énergétique en chute libre (les laptops vont adorer), des temps d’accès 100 fois plus rapide mais des temps de transferts effectifs un peu plus lents (45 Mo/s en écriture pour plus de 60 Mo/s en lecture contre de 50Mo/s à 70Mo/s e écriture pour les disques durs), moins de chaleur (donc moins de ventilos bruyants) et surtout, une durée de vie nettement accrue puisque plus de soucis d’ordres mécaniques comme c’est trop souvent le cas lors d’usages intensifs.

Intel n’a pas encore communiqué de tarifs mais il ne faut pas s’attendre à obtenir le Go au même prix que pour un HD magnétique tout de suite. Néanmoins, nul doute que les professionnels se laisseront vite séduire par l’alternative offerte par Intel pour des machines serveurs.

Le disque dur est mort … vive Intel !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.