Le Ministère de la Culture n’aime plus les artistes

Vous aviez aimé Jaimelesartiste.fr, à un point tel que certains embouteillages sur le site avaient défrayé la chronique… là vous allez adorer Jaimeplesk.fr !

Le site de propagande chéri de Christine Albanel fait-il parti de la charrette du Ministère de la Culture ? Le site a … comme un léger problème … encore allez vous me dire… ouai mais là c’est beau ! On a un bel accès au Plesk de l’hébergement mutualisé d’un site qui aura couté selon l’aveu même de Christine Albanel entre 40 000 et 80 000 euros (à la louche hein, on s’en fout de toutes façons, c’est payé avec de l’argent public).

Nous voilà donc en face du Plesk le plus cher de France … c’est pas la classe ça ? On doit être à 3 semaines d’uptime en plus d’un an … un splendide investissement non ?

jaimeplesk-fr

DDAY : débarquement du 6 juin 2009, les hacktivistes reprennent les commandes ?

jaimepasquonsefoutedemagueuleOn a pas finit d’entendre parler de contestation anti HADOPI, cette haute autorité non judiciaire qui appliquera comme sanction la coupure d’internet aux foyers français… à l’instar de l’IFPI suède et de Maqs, certains sites français pourraient voir le 6 juin prochain des cyber manifestants affluer sur des cibles bien choisies, la rumeur de “something huge for frogs” se fait persistante.
Nous sommes bien dans la saison 3 (si vous avez loupé les deux premières, demandez à Frédéric Lefèbvre qu’il vous en fasse une toujours aussi brillante synthèse).
La saison 3 c’est la saison dans laquelle la majorité bâillonnée s’oppose à la propagande menée par le Ministère de la Culture pendant l’ensemble des débats sur la loi Création et Internet … c’est ce qui arrive quand les politiques refusent de répondre aux internautes ou qu’ils se payent ouvertement leur tête… les internautes prennent de toutes façon la parole… aucun système de filtrage ne pourra empêcher ce phénomène, tout comme personne n’empêchera jamais les gens de penser.
Cerise sur le gâteau, des manifestants du monde entier y participeront (et oui comme le soulignait Christine Albanel, Création et Internet intéresse vivement dans les pays voisins, européens ou pas … mais pas exactement comme elle le souhaiterait). En clair, le DDoS mené sur Jaimelesartistes.fr n’était pas même un apéritif de ce que nous devrions voir le 6 juin prochain, la contestation s’internationalise … c’est beau l’Europe.

HADOPI : Le débat technique n’intéresse pas Muriel Marland-Militello ?

contre-logiciel

Nous avons souhaité nous assurer d’être bien lus par madame Muriel Marland-Militello, nous sommes donc allé poster un petit commentaire qui a bien évidemment été censuré 🙂
Répondant à un autre internaute s’étonnant d’avoir été censuré à 3 reprises, Muriel Marland-Militello affirme :

—–

Je suis naturellement ouverte au dialogue. C’est d’ailleurs pour que ce dialogue puisse avoir lieu que j’ai permis les commentaires sur mes articles.

En revanche un dialogue de sourd est une perte de temps, qui n’apporte rien au débat.

En outre, je tiens à signaler qu’il n’y a pas d’obligation pour un député d’avoir un site (pas plus que pour tout autre Français), encore moins de permettre aux internautes de laisser des commentaires sur celui-ci. La démocratie ne l’exige même pas puisque ce qui compte en démocratie ce ne sont pas les internautes plus ou moins facilement identifiables derrière leurs pseudos, ce sont les concitoyens.

Ces derniers jours, comme j’avais pris la peine de l’expliquer, je n’étais pas en mesure de traiter le flot de commentaires reçus. J’ai donc supprimé en masse ces commentaires. De même, actuellement, je ne peux prendre le temps de lire des commentaires trop longs.

S’agissant du débat technique, non pas qu’il ne m’intéresse pas mais, je considère qu’il n’a pas sa place sur mon blog car il ne concerne pas directement le vote de la loi (qui fixe des principes généraux et qui est marquée du sceau de la neutralité technologique).

Cordialement
MMM

—–

Chère Muriel, vous n’êtes en rien ouverte au dialogue pour la bonne et simple raison que vous ne le maîtrisez pas, tant sur le plan technique que juridique d’ailleurs : traiter les internautes de terroriste en atteste parfaitement. Vous êtes tombé dans la grotesque caricature et vous avez soulevé la colère des internautes.

Ensuite, vous affirmez “De même, actuellement, je ne peux prendre le temps de lire des commentaires trop longs.” Si vous avez si peu de temps à perdre, par quel miracle m’avez vous accordé ce matin plus de 40 minutes de lecture sur pas moins de 16 articles ? Mes statistiques en attestent :

  • Site référent : marland-militello.fr (ce depuis la page du commentaire que vous avez supprimé
  • Nombre de visite : 1
  • Pages vues : 16,00
  • Temps passé sur le site : 00:41:33

On vous l’a déjà dit, arrêtez de nous prendre pour des crétins. Vous vous dites intéressée par le débat technique, permettez moi d’en douter et si le débat technique ne vous intéresse pas, c’est que la mission qui vous a été confiée n’est pas de votre compétence, c’est aussi simple que ça ! Le rapporteur d’un projet de loi qui impacte sur toute l’économie numérique SE DOIT de maîtriser, techniquement, l’environnement sur lequel il prétend légiférer… ce n’est pas une option, c’est un pré requis !

Et ensuite c’est l’apothéose, le mot est lâché : “neutralité technologique

Avez vous seulement une idée de ce que cela veut dire ? Si oui, pouvez-vous nous expliquer cette phrase et nous dire si vous la soutenez :

« J’en viens au second objet de l’amendement : l’interopérabilité. Je n’y suis pas favorable. Il faut laisser au consommateur sa totale liberté de choix en fonction de son système d’exploitation. L’interopérabilité n’est pas nécessaire pour les consommateurs et elle est trop contraignante pour les éditeurs de logiciels ». © 2009 F.Riester

Enfin, vous l’attendiez tous, voici le commentaire censuré :

image-81

Madame le député, si vous souhaitez me contacter, voici mon numéro de téléphone, ceci vous évitera de demander à votre hébergeur de faire un whois ou d’éplucher mon Facebook :

Olivier Laurelli
06 64 44 10 05

Je suis d’accord pour baisser d’un ton et m’entretenir avec vous sereinement, mais il me parait indispensable que vous présentiez des excuses aux internautes que vous traitez de terroristes parce qu’ils cliquent sur 3 pauvres vidéo en flash du site jaimelesartistes.fr … et contrairement à ce que vous affirmez, jaimelesartistes.fr n’a JAMAIS été piraté, il a été victimes d’attaques par déni de service que nous vous avons très pédagogiquement expliqué ici.

Bien à vous.

HADOPI : L’Inconscient Collectif réveillera t-il une conscience collective ?

Nous venons de lever une nouvelle pépite de Madame Albanel.
Comme l’a souligné Patrick Bloche pendant les débats sur le projet de loi Création et Internet, le site jaimelesrtistes.fr était bien un site de propagande qui n’avait pour but que de faire la promotion de ce projet de loi.
“si c’est de la communication et qu’il s’agit d’un site officiel, financé par de l’argent public, le moins que l’on puisse alors demander, c’est que la parole y soit donnée à ceux qui s’opposent à ce projet de loi”. “Au lieu de dialoguer avec M. Luc Besson sous les ors du ministère, acceptez la contradiction ; acceptez que nous dialoguions avec vous sur ce site officiel et que nous y développions nos arguments. Cela, ce serait de la communication ! Comme ce n’est pas le cas, il s’agit d’un site de propagande” martelait Patrick Bloche dans l’hémicycle…. comme il avait raison !

Devant la défense frêle de Madame Albanel, nous sommes donc à tout hasard allés faire un tour sur le site de cette agence de communication, et là, oh bonheur… une Christine prise, une fois de plus la main dans le sac !

Ceci est d’ailleurs écrit en toutes lettres sur le site même de l’agence de communication qui a assuré la campagne de communication globale pour le site du Ministère de la culture, l’Inconscient Collectif.

Je vous laisse vous faire votre propre idée sur le sujet le triple objectif énoncé, dans la rubrique référence du site en flash (je ne peut donc pas vous donner l’url directe) le descriptif de la mission parle de lui même c’est effarant :

Le Ministère de la Culture et de la Communication a confié à JMS L’inconscient collectif la conception et la réalisation de la campagne globale de soutien au projet de loi « Création et Internet »

Objectifs :
1 – Démontrer que la loi Création & Internet défend directement les artistes face au téléchargement illégal, garantit un meilleur respect des droits individuels et protège la diversité culturelle
2 – Faire preuve de pédagogie pour que les jeunes internautes apprennent comment mieux défendre leurs artistes
3 – Orienter ce public vers les offres de téléchargement légal

Madame Alabanel, svp, arrêtez de vous payer la tête des internautes, arrêtez de claquer l’argent public pour asséner votre propagande, vous évoluez dans un environnement que vous ne connaissez pas ! L’inconscient Collectif révèle ce qui restera dans la mémoire collective.

image-5

/-)

Fermeture de Jaimelesatistes.fr et le délirium de Muriel Marland-Militello

image-1

Le site de propagande Jaimelesartistes.fr qui a même fait débat au sein de l’hémicycle, a finalement fermé définitivement ses portes.
Le site avait subit les attaques par Déni de Service Distribué (DDoS) depuis que le Ministère de la Culture ai jugé malin de provoquer les hackers publiquement avec un “ils peuvent y aller notre site est super blindé“… il faut en tenir une sacrée couche pour avancer ce genre de propos, d’ailleurs l’hébergeur du site, Pushitup, confiaitQuand j’ai lu hier soir sur votre site, la phrase suivante « Mais ils peuvent toujours attaquer, le site est super blindé », je savais que je passerais une mauvaise nuit ».

La communication du Ministère de la Culture à ce sujet est encore une fois modèle de débilité profonde : elle accuse les hackers d’être responsables de cette fermeture, ce après une provocation stupide dont il est l’auteur… sans jamais faire son mea culpa sur les contenus de ce site de propagande financé avec de l’argent public pour servir les intérêts des industriels des biens culturels dématérialisables. L’occasion est trop belle pour stigmatiser “les pirates de l’Internet”… cette zone de non droit ou les criminels en tout genre établissent leur nid.

Primo ce site ne serait jamais tombé sans les provocations idiotes du Ministère de la Culture ou de son agence de communication ;
Secondo, si tous les sites fermaient à cause d’un DDoS, le Net serait bien vide : un peu comme si des hackers lançaient un déni de service sur http://impots.gouv.fr et que du jour au lendemain nous n’ayons plus à payer d’impôts.

Soyons clair, nous ne cautionnons pas cette pratique peu gentleman de faire passer un message : un DDoS c’est moche.

En revanche il y a de quoi être particulièrement outré des propos de madame Muriel Marland-Militello qui reflètent l’e-gnaritude profonde de l’environnement qu’elle décrit.
“Je condamne fermement les personnes qui se sont rendues coupables d’attaques massives sur le site internet jaimelesartistes.fr, mis en place par le Ministère de la Culture”, écrit-elle sur son blog. “Ces actes liberticides sont proprement inadmissibles. Ils bafouent le droit pour les citoyens d’être informés sur les projets gouvernementaux. Ils bafouent la liberté d’expression”. peut-on lire dans cet article de Numerama.

Alors, comme on est sympa, on va expliquer à la madame ce qu’est un DDoS et on va ensuite lui expliquer ce qu’il convient de qualifier de liberticide quand le Ministère de la Culture claque de l’argent public pour un site de promotion d’un projet de loi sans y autoriser le débat contradictoire qu’il convient.

Le DDoS pour les Nuls

Alors Muriel, un DDoS (Distributed Denial of Service, ou Déni de Service Distribué en français), pour faire simple, c’est un peu comme quand les routiers manifestent en bloquant le périphérique ou un tronçon autoroutier. Sur internet, ceci se traduit par un afflux de trafic sur le site cible, qui finit par plier sous les requêtes, ni plus ni moins.
…. à ben oui, dans les faits c’est bien moins grandiloquent pour la presse que le mythe du Pirate de 12 ans qui s’introduit sur les serveurs de la DGSE ou du hacker chinois qui arrive à rooter la France avec un trojan dans un document Word.

Et oui Muriel, ceux que tu appelles des “pirates”, des “cybercriminels” du simple fait de ta cyber-inculture, dans la société civile on appelle ça des manifestants … et les manifestations ça crée des embouteillages… tu vois le concept ou tu as besoin d’un usecase UML ?

  • Mais en quoi ceci est il liberticide ?
  • Quel député emploi ce mot quand la RATP ou la SNCF prend en otage ses usagers ?
  • Personne ?

Tien c’est marrant… une manifestation provoquant des embouteillages sur Internet c’est forcément un acte de terrorisme liberticide de méchants pirates pédo-violeurs-mafieux qui empêchent le gentil Ministère de la Culture copain avec les gentilles majors du gentil Fouquets qui défendent les gentils artistes … de cultiver un peu plus l’opinion publique. A prendre les gens pour des cons, on finit toujours par révéler l’abrutis qui est nous … c’est humain.

Vous avez dit liberticide ?

Comme il est amusant de se voir donner des leçons de démocratie par les sbires du Ministère de la Culture dont nous avions analysé la propagande ici.

Dans les faits, qu’est ce que le site Jaimelesartistes.fr défendait ?

  • il défendait le projet de loi Création et Internet,
  • il défendait un projet d’annihilation des libertés numériques et de nos libertés en général (des principes fondamentaux de droit sont remis en question comme les droits de la défense, le droit à un procès équitable, ou la présomption d’innocence)
  • il défendait le droit du gouvernement à dépenser de l’argent public pour assurer la promotion d’un projet de loi stalinien
  • il défendait surtout les intérêts d’une corporation comme le ferait un syndicat national … une attitude indigne d’un Ministère.

Nous avions tout de suite dénoncé les objectifs cachés de ce site web hideux qui a quand même coûté entre 50 000 et 85 000 euros ! Comme nous sommes dans le métier … comment vous dire … facturer une telle bouse à ce prix là, c’est tout simplement du vol. Il faudra inclure cependant dans cette somme la prose de l’agence de communication et des babioles de propagande : teeshirts, pins et autre conneries Made in China qui tel les DRM finiront dans /dev/null

Enfin, comme le soulignait Patrick Bloche, décidément brillant sur la forme comme sur le fond “si c’est de la communication et qu’il s’agit d’un site officiel, financé par de l’argent public, le moins que l’on puisse alors demander, c’est que la parole y soit donnée à ceux qui s’opposent à ce projet de loi”. “Au lieu de dialoguer avec M. Luc Besson sous les ors du ministère, acceptez la contradiction ; acceptez que nous dialoguions avec vous sur ce site officiel et que nous y développions nos arguments. Cela, ce serait de la communication ! Comme ce n’est pas le cas, il s’agit d’un site de propagande”

Jaimelesartistes est mort ! vive les artistes !