iPhone : upgrade en 3.1.2 à la bourin

iphone hacksCa faisait un bail que je n’avais pas joué avec l’iPhone, mais là, trop de lenteurs et des fixs de sécurité importants ont finit par me convaincre de l’utilité d’upgrader le machin. C’est une opération que je fais rarement car mon iPhone est jailbreaké et j’y ai collé un max d’applications après l’avoir correctement partitionné.

Voici ma méthode de migration, elle s’adresse à des personnes qui savent ce qu’elles font et connaissent déjà la procédure de jailbreak, ssh et les commandes Unix de base … Il explique juste une procédure pour le backup et la restauration qui permet de passer très simplement outre iTunes et donc qui fonctionne avec GNU/Linux ou un autre OS propre. Les outils de jailbreak utilisés ne sont malheureusement pas disponibles sous GNU/Linux et je n’ai pas testé ceci mais à mon avis c’est du super expérimental vu les dernières dates de commit.

Notez que nous partons d’un iPhone déjà jailbreaké en 3.0 et qu’on souhaite l’upgrader en 3.2.1.

En tout cas voici un petit truc qui fonctionne sous toutes les plates-formes et qui vous fera gagner beaucoup de temps si vous avez plein d’applications, même si c’est long, c’est toujours plus rapide qu’une réinstallation des applications unes par unes.

Voilà le monde qu’il y a chez moi dans le répertoire Applications :

Backupper ses données :

On commence par connecter son iphone à son Lan en wifi et on s’assure qu’on ssh est bien activé, il s’installe normalement avec Cydia en fonction du profil que vous sélectionnez.

On root l’iphone :

$ ssh [email protected]

Si vous n’avez pas changé votre mot de passe root par défaut vous me ferez 50 pompes … et le pass c’est “alpine”.

puis

$ cd /var/mobile

$ scp -r * Applications [email protected]:/mon/bureau

Et hop, voici vos applications backuppées. On va faire pareil avec les médias vu que j’ai pas trop envie de passer par iTune pour gérer ça :

$ cd /private/var/mobile/
$ scp -r Media

C’est assez long en fonction du volume de musiques que vous aviez là dedans.

On lance maintenant mise à jour, on récupère le firmware ici

Et on lance Pwnagetool. Si vous avez un 3G sur l’interface graphique sélectionnez l’iPhone de droite 3G(S). On passe en mode expert, on double clic sur général, partition appli à 7go (au max pour moi), on se downloade l’intégrale des packages de Cydia, puis dans sélection des packages on fait notre shopping, on oublie évidement pas le cydia intaller et les trucs utiles, comme les BSD tools ou le gestionnaire de package Debian. J’installe L’installer Cydia et lcy. Seule feinte ici pour moi, comme je suis chez orange, je désactive l’activation.
Je modifie mon logo de démarage et je sélectionne générer pour lancer le build de mon firmware et repartitionner notre iPhone.
Bon là c’est super long, ça reste bloqué très longtemps, genre une vingtaine de minutes, sur la préparation du téléphone (sûrement le partitionnement)… laissez le faire, ne touchez à rien si vous n’avez pas explicitement de message d’erreur.

Une fois le firmware custom injecté, il ne reste qu’à synchroniser l’iPhone. Si vous avez un soucis sur l’activation, fermez iTune débranchez le téléphone et rebranchez le.
Enfin lancez Cydia, mettez à jour les essentiels et surtout unue fois que le terminal ne plantouille plus (après la mise à jour des essentiels, de core utils, d’OpenSSH…), lancez le et changez votre pass root :

$ su root

Le mot de passe par défaut est “alpine”

puis :

$ passwd

entrez votre mot de passe et nous voilà fins prêts.

Puis on scp nos applications sur l’iPhone en mode bourin :

$ scp -r Applications/ [email protected]:/var/mobile/

Une fois achevé le transfert, on reboot le device et là Oh joie, toutes vos applications alternatives (mêmes celles installées avec hackulo.us) sont restaurées, seul inconvénient, l’ordre des icônes n’a pas été conservé (ne riez pas j’ai 10 pages d’apps … ça peut être long à trier).

Et à la question … oui Installous et Hackulo.us fonctionnent. Il y a maintenant un programme de backup d’apps qui est même proposé dans leur dépôt mais je ne l’ai pas encore testé et je ne sais pas trop ce qu’il restaure. En plus du repository cydia.hackulo.us, il vous faudra ajouter apt.modmyi.com dans les sources.

Plone 3.2.2 : l’installation avec Unified Installer

Ce billet est plus un aide mémoire pour moi même qu’autre chose, il vise à expliquer ce que fait l’Unified Installer de Plone et dans un second temps, d’aborder des problématiques de migrations d’instances non basées sur buildout vers des instances “buildoutisées”. Je dois dire que j’ai eu un peu de mal à me défaire des installations depuis les sources, à la mimine, j’aimais bien ça. Avec les nouvelles versions de Plone, ce n’est même plus possible, il est proposé sous forme d'”unified installer” qui compile tout bien comme il faut sans se prendre la tête, finit les galères en mode débug à tracké la librairie oubliée. L’installation et donc vos environnement de production s’affranchissent au plus possible du système pour proposer une sorte d’environnement virtualisé pour votre travail.
Ca part d’une bonne intention et les avantages de ce système sont évidents, soit, mais des fois, quand on a des instances Plone 3.xx pas forcément migrables en 3.2, c’est un peu lourd de trouver un source de produit installable simplement, en le décompressant dans le répertoire /Products de notre Plone.

On commence par récupérer notre installer qui fait le café :

$ wget http://launchpad.net/plone/3.2/3.2.2/+download/Plone-3.2.2-UnifiedInstaller.tgz

On le décompresse

$ tar -xvzf Plone-3.2.2-UnifiedInstaller.tgz

Pour notre exemple , on va faire un installation en mode non root (pas pour un environnement de production multi instances)
Je nomme dans cette exemple mon instance z35000, c’est le port sur lequel je vais la faire écouter.

$ cd Plone-3.2.2-UnifiedInstaller
$ ./install.sh standalone --instance=z35000

Si tout s’est passé correctement vous devez avoir un truc qui ressemble à ceci :

#####################################################################
######################  Installation Complete  ######################

Plone successfully installed at /home/bluetouff/Plone
See /home/bluetouff/Plone/z35000/README.txt
for startup instructions
(...)

Use the account information below to log into the Zope Management Interface
The account has full 'Manager' privileges.

Username: admin
Password: votrepassword

Voici ce que l’on trouve dans notre répertoire d’installation Plone en plus de notre instance:

~/Plone$ ls
buildout-cache  Python-2.4  z35000  Zope-2.10.7-final-py2.4

Et surtout voic ce que nous avons dasn notre instance :
buildout.cfg  fake-eggs  products    src  versions.cfg
bin                develop-eggs  parts      README.txt  var

Et ouai, un Plone “Buildout Ready” ! On va jeter un oeil sur le fichier buildout.cfg
$ emacs buildout.cfg

C’est dans ce fichier que lon configure notre port d’écoute du Zope, dans notre exemple on fait ecouter sur le 35000, on remplace donc la ligne :

http-address = 8080

par

http-address = 35000

On sauvegarde ce petit monde, mais je vous invite à lire ce fichier attentivement, c’est ici que l’on déclare les produits que l’on souhaite installer avant que buildout ne s’occupe du reste.

Une fois sorti, on lance une petite mise à jour de notre buildout qui ira chercher lui même les extensions qu’on lui demande.
On lance donc tout simplement un :

$ bin/buildout -n

Une fois les opérations achevées, on lance notre instance :

$ cd bin/
$ ./instance start

Il est recommandé au premier lancement de lancer l’instance en debug pour voir si tout va bien :

$ ./instance fg

Votre instance est maintenant disponible depuis votre navigateur sur :

http://vous:35000 (remplacez cette valeur au besoin par l’ip de votre machine de travail et le port d’écoute que vous lui avez affecté dans le buildout.cfg, ou 8080 pour celui par défaut).

Installation du driver Nvidia sur Debian Lenny

L’installation des pilotes graphique Nvidia au moment où je me suis penché dessus posait quelques problèmes puisque les dépôts stables ne proposaient pas d’image kernel Nvidia valide rien de bien grave, j’ai simplement utilisé l’image proposé en sid.

On commence donc par éditer le sourcelist
$ sudo emacs /etc/apt/sources.list

On y ajoute les 3 lignes suivantes temporairement
deb ftp://ftp.us.debian.org/debian/ sid main contrib non-free
deb ftp://ftp.us.debian.org/debian/ testing main contrib non-free
deb ftp://ftp.us.debian.org/debian/ stable main contrib non-free

On lance un petit update
$ apt-get update

On passe en root et on installe le nécessaire
$ su
# apt-get install nvidia-kernel-source module-assistant nvidia-settings nvidia-xconf
ig

On construit le driver proprement
# m-a prepare && m-a a-i nvidia
# grep -q ^nvidia /etc/modules || echo nvidia >> /etc/modules
# apt-get install nvidia-glx
# rmmod nvidia

# modprobe nvidia

On édite le xorg.conf pour indiquer qu’on veut utiliser le nouveau driver
# emacs /etc/X11/xorg.conf

et on indique à la section device la ligne suivante :
Driver "nvidia"

Vous pouvez maintenant redémarer au prochain lancement du gdm vous devriez loader le nouveau driver Nvidia

Enfin, pensez à virer les dépots de sid et contrib que nous avions ajouter en rééditant le sourcelist
$ sudo emacs /etc/apt/sources.list

Et en supprimant ces 3 lignes :

deb ftp://ftp.us.debian.org/debian/ sid main contrib non-free
deb ftp://ftp.us.debian.org/debian/ testing main contrib non-free
deb ftp://ftp.us.debian.org/debian/ stable main contrib non-free

On lance encore un update
$ apt-get update

Et voilà c’est finit.

Installation iwlwifi-3945 et iwlwifi-4965 sous debian lenny

Voici une procédure simple et rapide pour faire fonctionner votre carte wifi Intel sur une Debian Lenny

On commence par verifier son matériel :
$ lspci
06:00.0 Network controller: Intel Corporation PRO/Wireless 4965 AG or AGN [Kedron] Network Connection (rev 61

Puis son kernel :
$ uname -a
Linux blackice 2.6.26-1-686 #1 SMP Sat Jan 10 18:29:31 UTC 2009 i686 GNU/Linux

On installe les sources et les header correspondant à notre version de kernel (à adapter en fonction de la version de kernel que vous retourne le uname -a
$ sudo apt-get install linux-source-2.6.26 linux-headers-2.6.22-1-686

On édite le sourcelist pour ajouter des dépôts non-free
$ sudo emacs /etc/apt/sources.list

On ajoute à la suite des dépôts déjà présents les deux suivants :
deb http://ftp.de.debian.org/debian lenny main non-free
deb-src http://ftp.de.debian.org/debian lenny main non-free

On recherche le package contenant le firmware iwlwifi :
$ apt-cache search iwlwifi
firmware-iwlwifi - Binary firmware for Intel Wireless 3945 and 4965

Puis on l’installe
$ sudo apt-get install firmware-iwlwifi

Et enfin, on active la carte wifi
$ sudo ifconfig wlan0 up

Pilot Systems propose le manuel utilisateur de Plone 3 en français

Un manuel utilisateur Plone 3 en francais

Vous avez déjà une petite expérience des systèmes de gestion de contenu, vous avez entendu vaguement parler de Python, Zope ou Plone, mais vous ne savez pas par quel bout le prendre ?

Voici la nouvelle étape incontournable de votre apprentissage : le manuel en ligne d’utilisation Plone3, tout en Français dont l’adaptation française nous est offerte par Pilot Systems qui fort de ses années d’expérience en la matière a su proposer une documentation intelligible et agréable à consulter. Qu’il s’agisse de vos premiers pas ou d’un perfectionnement, cette documentation devrait vous faire découvrir les facettes assez singulières de Plone3 qui font de lui un système de gestion de contenu professionnel et hors norme.

Voir la news sur le site de Pilot Systems

Accéder au Manuel de l’utilisateur de Plone3 en Français

Comment convertir du OGG ou du OGM en format AVI ?

M’étant trouvé à vouloir faire un petit montage vidéo sous Linux, je suis rapidement tombé sur avidemux et plein d’autres outils graphiques très conviviaux pour faire mes montages. Oui mais manque de bol, mes source vidéo se trouvaient dans un beau contenaire tout propre : le ogg. Avidemux comme son nom l’indique tolère en entrée de l’avi mais pas de ogg. Il m’a donc fallu passer par la case conversion. Je me suis alors rappelé que Mplayer disposait de petits outils en ligne de commande pour encoder les vidéos d’un format à l’autre, après une brève recherche : mencoder 🙂

Voici donc comment cette petite commande m’a bien rendu service :

iPod Touch et iPhone : Jailbreak cassé avec le firmware 1.1.3, une méthode pour repasser en 1.1.2

Bon voilà, j’ai pas résisté, j’ai essayé, j’ai vu … et je l’ai eu dans le c***.

On respire un grand coup, on se relaxe, et on repasse en 1.1.2… oui mais voilà il va falloir tout refaire from scratch. Et pour ça il va falloir récupérer les firmware de restauration 1.1.2 et 1.1.1

Attention, vous perdrez toutes vos données et vous assumez le fait que vous êtes entièrement responsable de ce que vous faites, vous ne viendrez pas pleurer parce que vous avez perdu vos données ou pire, endommagé votre appareil.

Un lecture préalable complète est requise de ce mini tuto et de ce mini tuto (merci de cliquer sur les liens indiqués dans les tutos avent de poser des questions).

Annoncé à la keynote de Steve Jobs hier, on sait maintenant que les applications de l’iPhone que sont mail, note, GoogleMap, la météo et la bourse sont disponibles moyennant une mise à jour payante. Personnellement ça me fait ni chaud ni froid et j’ai pas attendu cette mise à jour pour pouvoir en bénéficier. Je vous avais expliqué comment dans ce post et vous trouverez les applis en question dans ce post.
C’est donc reparti pour un tour, vous allez voir qu’en ce qui concerne l’iPod, la méthode est exactement la même que pour passer du 1.1.1 au 1.1.2 mais que pour l’instant, vous n’aurez pas le loisir d’avoir votre appareil jailbreaké en 1.1.3, Apple a semble t-il mis le paquet (en clair ca veut dire que ça prendra peut être quelques heures de plus aux hackers qui nous permettront dans les jours qui viennent de rendre ceci possible). Attention, n’ayant pas d’iPhone sous la main je n’ai pu tester ça que sur un iPod Touch, attention donc pour la partie desimlockage et Independence !

1° Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je n’ai pas mis à jour iTune… juste comme ça par méfiance, vous me direz donc si ça fonctionne avec la dernière mise à jour.

2° On récupère le firware 1.1.1 : c’est ici… mais aussi le 1.1.2 et celui la vous le trouverez . il va évidemment falloir downgrader.

3° Votre appareil est branché à votre ordinateur et vous avez iTune fermé. On reboot maintenant notre iPod ou notre iPhone en pressant le bouton power en haut à gauche de l’appareil et le bouton home, au bout d’une dizaine de secondes on relâche le bouton power du haut mais on maintient la pression sur le bouton home. Hop vous allez avoir iTune qui démarre et vous allez découvrir que vous êtes en recovery mode … c’est bien ce que l’on voulait (cliquez sur l’image ci dessous pour agrandir)

image-3.png

4° Attention à ce stade : sur un mac cliquez sur restaurer en maintenant la touche ALT enfoncée (sous windaube ça doit être shift), vous allez pouvoir sélectionner le firmware 1.1.1 en local sur votre machine.(cliquez sur l’image ci dessous pour agrandir). C’est super long … ne tripotez pas votre iPod, laissez le vivre sa vie jusqu’à la fin du downgrade.

image-4.png

5°On passe donc au premier jailbreak pour le 1.1.1 : on reboot notre iPod en mode normal, on se connecte et on va sur http://jailbreakme.com exécuter le flow qui exploite le trou de sécurité sur le format tif qui nous permet d’installer l’installer.app.

6° on prépare notre appareil pour le jailbreak 1.1.2 avec oktoprep que vous trouverez dans les applications installables en lançant l’installer.app dans la rubrique tweaks pour 1.1.1

7° Notre iPod est maintenant ready pour le 1.1.2, on va donc faire exactement la même chose que dans le 4° mais en sélectionnant cette fois le firmware 1.1.2 que nous avons préalablement téléchargé.

Ok nous y sommes et maintenant pour installer les applications de l’iPhone, je vous laisse vous référer à cette explication ou à la méthode semble t-il plus simple suggérée dans le commentaire de ce post par thibault par ici.

Plone 3 howto : insérer des vidéos de Youtube dans Plone 3

Un nouveau petit tutoriel Plone 3 vient d’être mis en ligne sur Toonux. Vous y découvrirez comment ajouter des vidéos de Youtube ou autres dans votre Plone. Les nouveaux outils proposés par ce système de gestion de contenu professionnel facilitent grandement la tâche du webmaster et ce petit paramétrage vous ouvrira des portes pour rendre votre application plus sexy et plus riche.

Voir le tutoriel sur toonux.org