MultideskOS est de retour !

En voila une petite bombinette à geeks qu’elle est trollogène ! 8 ans après sa disparition du Net et après avoir déferlé sur la toile avec son OS révolutionnaire, Jayce the crazy child, aka Michael Gierech est de retour avec MultideskOS. L’information provient d’ici, et elle est vite corroborée par les liens qui y sont diffusés.

Le nouveau site du projet est ici puisque les .com et .org sont squattés par le générateur à citations épiques de Jayce  (une nouvelle citation à chaque rafraichissement de page).

Alors tenez vous bien, MultideskOS est maintenant Open Source !

Si vous n’avez pas connu MultideskOS et les frasques de Jayce, je vous invite à aller consulter le journal de Ploum qui récence quelques liens sur l’oeuvre de Jayce et son OS du 24e siècle qui reste dans la mémoire de nombreux geeks une source intarissable de rigolade… il semble donc qu’on soit bien repartis pour un tour.

Longue vie à MultideskOS, longue vie au troll 🙂

EDIT : comme MultideskOS est maintenant Open Source, je ne résiste pas à l’envie de vous ressortir cette citation de son auteur :

« Vous voulez peut-être le code en open source pour pouvoir mieux
pirater? Avez-vous compris qu'au plus le code est protégé, au plus
ca évite les petits malins de pirater ? »

Hadopi.fr déjà détourné et parodié

hadobiPendant que certains perdent du temps à recoder des trojans gratuits pour les vendre à prix d’or à des entreprises en surfant sur une vague assez nauséabonde, d’autres, non moins enjoués, s’adonnent à la parodie du site hadopi.fr. PCInpact a d’ailleurs initié un concours. Les talents commencent donc à s’exprimer, plusieurs initiatives sont en cours de réalisation et devraient assez vite régaler la presse et 4 ou 5 gus.

Quand on cherche à bâillonner Internet, inéluctablement, ce dernier reprend la parole, c’est un peu la théorie de l’iceberg, quand on tente de l’enfoncer dans l’océan, il finit toujours par vous revenir en plein tronche. J’ai une petite pensée émue pour Frédéric Mitterrand qui affirmait quelques jours après le vote d’Hadopi 2 : “dans 3 mois on entendra plus parler d’Hadopi“… mon petit doigt me dit qu’on entendra encore parler d’Hadopi bien après qu’il ait quitté le gouvernement.

Côté détournements, j’ai par exemple beaucoup ri en découvrant la super popup quand on clique en haut à droite, sur la “version Albanel” du site Hadobi.fr, affichant une superbe erreur 301 :

C’est quand même bien plus drôle qu’un DDoS et cette dérision a le mérite de replacer le débat au niveau de l’utilité d’un texte absurde dont nous connaîtrons, soyez en assuré une troisième mouture. Comprenez que chaque acte, chaque initiative, si elle est porteuse de sens, pourrait avoir un impact sur les modifications en profondeur que le texte nécessite… si ce n’est une abrogation pure et simple, on peut toujours rêver. De manière plus pragmatique, quand on y pense, il y a quelque chose d’assez amusant, toujours relatif à la “sécurisation de la connexion Internet”. Une sécurisation de bout en bout de la connexion est envisageable quand on utilise un dispositif susceptible de tromper les sociétés mandatées par les ayants-droit… ou comment un simple mot peut tout faire basculer.

Quand le législateur ne sait pas faire la différence entre son système d’exploitation et le contenu de son navigateur, il ne faut pas s’étonner de le voir confondre “connexion Internet” et réseau local.

La petite barre de rire du soir : Poet.py

Aborder des sujets un peu légers des fois, ça détend les zygomatiques. Ça faisait un petit moment que je n’avais pas autant ri d’une vulnérabilité… bon ok pas si longtemps que ça en fait

Tout a commencé en scrutant ma timeline sur Twitter quand je tombe sur un tweet de @Sidd4rtha indiquant qu’un blog officiel de Microsoft migrait sur WordPress.com, l’incontournable mastodonte de scripts de blogs open source, c’est ce tweet là :

Et effectivement, ce n’est pas une blague, le Windows Live Space Bloggers vient bien de migrer sur WordPress.com. Un chouette coup de communication, autant pour Microsoft que pour WordPress.

Dans un esprit de barbu libriste comme le mien, ça prêtait déjà à sourire. Mais la barre de rire est arrivée dans les 20 secondes qui ont suivi ma découverte du tweet de @Sidd4tha, quand un collègue ours, Gawel, me balance ceci sur IRC :

Et, là tenez vous bien, comme c’est dans les meilleurs pots qu’on fait les meilleurs soupes, voici comment avec un vieil exploit datant de 2002,  on se groinfre des droits système sur des millions d’applications en ASP.Net … Voici la vidéo que je découvre sur le lien de Gawel… tout y est, passez en plein écran, montez le son, regardez bien le montage avec la musique, c’est magnifique et réalisé sans trucage (en dehors d’une petite avance rapide), elle est l’oeuvre de deux chercheurs Juliano Rizzo et Thai Duong :

Vous trouverez plus de détails ici, le code , une tentative de réponse de Microsoft , et la réponse de la réponse ici.

Python wins ! Merci Gawel et Sidd4rtha pour cette barre de rire <3

HADOPI : Le Firewall OpenOffice est maintenant une réalité

C’est fait, le premier firewall Openoffice est maintenant une réalité, il a vu le jour hier soir. Son géniteur, Pollux, nous a procuré un moment de bonheur intense avec ce chef d’oeuvre d’humour et d’ingéniosité.

Inutile de revenir sur les origines de ce firewall, vous les connaissez sans doute, pour ceux qui étaient sur une autre planète pendant les débats parlementaires sur HADOPI, vous avez droit à une piqure de rappel :

Mieux, l’oeuvre de Pollux n’est pas une vaporware … il fonctionne bel et bien. Son architecture est clairement spécifiée sur son blog. Codé en Python, utilisant PythonUno, Nfqueue, une feuille de calcul OpenOffice comme interface graphique, et surtout Netfilter, ce qui ne devait être qu’une blague pour geek filtre bel et bien des paquets !

Vous pouvez le télécharger ici,

Merci Pollux, tu r0x !