Apple et le SDK fantôme de l’iPhone ou l’art de faire fuir sa communauté

SDK de l’iPhone ou le plus gros vaporware de 2008Apple ne se fout il pas un peu de la gueule du monde quand il annonce 100 000 téléchargements pour son SDK ? Apple vient d’inventer un nouveau type de vaporware : le furtif.app ! Voilà la 5e fois en une dizaine de jours que j’essaye de télécharger le SDK de l’iPhone distribué par Apple, je dois jouer d’une poisse incommensurable … à mois que ce ne soit Apple qui fasse un peu n’importe quoi. Comme d’habitude, avant de pouvoir télécharger un truc chez Apple il faut donner énormément d’information sur vous, c’est limite si on vous demande pas votre numéro de sécu… quand on ne tombe pas sur une belle page d’erreur on atterri sur une page qui vous dit qu’on va vous envoyer un mail … ce mail que j’attends depuis 10 jours. Je ne sais pas si Apple attend beaucoup de la communauté, mais franchement, un tel amateurisme là dessus de leur part est vraiment surprenant, c’en est même ridicule ! J’en viens à me demander si ce SDK existe réellement. Si quelqu’un l’a déjà téléchargé j’aimerai bien savoir comment : j’ai un id Apple, j’ai tenté 4 adresses mails pour me faire envoyer ce courrier de #@[email protected]#[email protected] en plus de mon identifiant .mac … toujours rien… j’ai évidemment signalé mon soucis au support et je n’ai, après une semaine obtenu strictement aucune réponse autre qu’un numéro qui m’invite à poireauter.
Voilà le seul mail que j’ai reçu de leur part, c’est évidemment un mail généré automatiquement et ça date quand même du 7 mars … depuis silence radio :

Message Subject: ADC Membership
Follow-Up: 43874530
Thank you for your email into the Apple Developer Connection (ADC). This acknowledgment is automatically generated and does not require a reply.
Your request has been assigned the follow-up number listed at the top of this message. When submitting a follow-up email for this request, please include the follow-up number on the first line of your message (not in the subject).
We have forwarded your request to the appropriate ADC team for support. Our ADC Support team is available Monday through Friday 9am to 5pm local time.
Please note that this address <[email protected]> has been established to provide ADC
membership program-level support to developers. Below are some additional resources that may be of help to you in the future.
Detailed information regarding the services provided through the Apple Developer Connection can be found at:
<http://www.apple.com/developer>
For more information or to contact one of the following teams within the Apple Developer Connection, please refer to the Contact Us web page at:
<http://developer.apple.com/contact>
ADC Feedback
ADC Programs, Products and Services
Software Seeding Services
Developer Technical Support
ADC Webmaster
Thank you,
The Apple Developer Connection Team

Bravo les mecs, continuez comme ça, Android a donc de beaux jours devant lui ! J’en viens à me demander si Apple n’a pas fait une splendide connerie avec la diffusion de SDK en diffusant quelque chose qu’ils n’auraient pas du … puis du coup aurait fait marche arrière ce qui expliquerait les indisponibilités à répétition.
Bref si vous avez réussi à voir un seul octet de ce mythique SDK, dites moi comment vous avez fait, là personnellement je craque.

Apple nous cacherait des choses … et cacherait des choses aux développeurs

Quelque chose de pourris chez Apple ?Vladimir Vukicevic, développeur Mozilla, a découvert que pour booster les performances de Safari, ce dernier ferait appel à des méthodes non documentées dont une certaine WKDisableCGDeferredUpdates.

Un développeur d’Apple et contributeur Firefox à ses heures, Dave Hyatt, répond que l’ouverture de cette API serait une très mauvaise chose. Ce qu’il faut comprendre, c’est que le code dont il avoue ne pas être très fier, pourrait poser soit des problèmes de sécurité, soit inciter les contributeurs à faire des horreurs. Comment Apple compte il gagner la confiance des développeurs en cachant des méthodes de son API en s’y prenant de cette manière ? Ce n’est pas en donnant à utiliser au développeur un jeu tronqué que ces derniers seront à même de développer des applications de bonne qualité… d’autant que cette pratique, même en terme de business, d’un point de vue concurrentiel, laisse un arrière goût de tromperie sur la marchandise.

Lire l’article sur Arstechnica