Imprimante 3D Thing-O-Matic! : Le MakerBot nouveau est arrivé

makerbot thingomaticDans les gros jouets avec lesquels les geeks et les hackers peuvent s’éclater, il y a les imprimantes 3D. Le concept est de réaliser vous mêmes des objets usuellement produits avec des procédés industriels lourds, dans votre propre garage (… et même dans votre salon si votre conjoint(e) supporte cet objet étrange au quotidien). MakerBot Industries propose un kit complet, à monter vous même : une véritable imprimante 3D avec laquelle vous allez pouvoir produire des formes que vous aurez préalablement conceptualisé avec des gabarits 3D. L’électronique est en partie assurée par des composants Arduino, du matériel le plus ouvert possible, le plus hackable possible.

Le MakertBot nouveau, le Thing-O-Matic! est une petite révolution, il est maintenant capable de réaliser consécutivement plusieurs impressions 3D d’un objet là où une seule était possible avec le premier modèle de MakerBot. Le Thing-O-Matic! c’est aussi une précision accrue, des axes d’impression plus robustes, et une qualité globale sensiblement améliorée. Les mécanismes  ont été rendus plus précis, vous permettant de réaliser des formes encore plus délirantes. Le Thing-O-Matic! est aussi 6 fois plus rapide que la version précédente !

Niveau accessibilité, si ce matériel reste pour bidouilleurs relativement avertis, l’accent a aussi été mis sur la facilité de montage et de paramétrage global. A l’utilisation, c’est donc plus simple, plus rapide plus précis … et non, ce n’est pas l’iPhone 5 !

L’engin est actuellement proposé pour la somme de 1225$ et un délai de livraison de 7 semaines (et oui c’est du fait main !), mais je suis persuadé que John et Wim sont en train de lorgner sur la bestiole, aussi vous devriez pouvoir très prochainement vous les procurer en Europe sur le store d’Hackable-Devices.

Je vous invite également, si vous découvrez cet univers dans ce billet, d’aller jeter un oeil attentif sur ce que certains hackers font avec leur RepRap et surtout de prendre connaissance des travaux d’Alexandre sur Usinette et du projet Fablab, dont on espère tous que vous entendrez très vite parler.

4 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.