FreeWifi : un nouveau pied de nez à HADOPI … et à SFR ?

free-open-meshAlors que Création et Internet, confortée par les affirmations d’Olivier Henrard, condamnait de fait le wifi communautaire, Free vient de réaliser ce qu’il convient d’appeler un coup de maître.
La problématique :
Quand un utilisateur nomade se connecte à un point d’accès public, l’adresse IP visible qui lui est attribuée est celle du point d’accès sur lequel il est connecté. Avec le dispositif mis en place par la loi Création et Internet, les internautes partageurs risquent en tout logique de voir leur connexion coupée si un internaute nomade indélicat télécharge depuis sa box. Typiquement, c’est le cas sur le réseau Neuf Wifi.
La réponse technique de Free
Free a donc réussit à apporter une réponse technique à l’authentification sur son réseau en octroyant au freenaute nomade une adresse ip unique, différente de celle du point d’accès sur lequel il est connecté. Ça c’est le premier effet KissCool qui relègue Neuf Wifi et Orange Wifi au rang de réseaux préhistoriques… particulièrement si la loi Création et Internet, venait, un jour, à être appliquée.
C’est bien joli le FreeWifi mais après ? … le 802.11s : le second effet KissCool
Alors que l’on annonce à tort le Wimax comme le successeur du Wifi (le wimax est une technologie opérateur alors que le wifi est une technologie domestique), on voit que depuis presque 3 ans des technologies novatrices se développent autour du wifi, apportant ce que le Wimax nous promet depuis des années … la belle arlésienne que voilà.
La fonctionnalité qui fait baver tous les nomades est sans aucun doute le roaming, ou la capacité pour un terminal d’accrocher une connexion d’un point d’accès à l’autre sans être déconnecté (de la même manière que le ferait un terminal téléphonique sur un réseau GSM). Si vous lisez de temps en temps ces pages, vous devez connaître mon attachement au projet OpenMesh… si vous ne connaissez pas et que vous avez un peu de mal avec la langue anglaise, allez jeter un coup d’œil ici.
Avec un réseau de 3 millions de Freebox V5, je vous avoue que j’ai la bave aux lèvres à la simple idée de voir Free mailler ces 3 millions de Freebox avec OLSR ou B.A.T.M.A.N (Better Approach to Mobile Ad-Hoc Networking) … Ces technologies de transmissions ad hoc qui permettent aux points d’accès de communiquer entre eux, d’acheminer du débit là ou il en faut, et dans un futur proche, d’agréger du débit.
Oui mais voilà, pour le moment, le chipset Ralink des Freebox V5 ce n’est pas la panacée pour faire de l’ad hoc… gageons que les développeurs de Free sauront, une fois de plus, porter une contribution majeure en améliorant le support du wifi maillé sur ce chipset largement répandu afin d’offrir à ses abonnés LE réseau wifi ultime.
Pourquoi un réseau maillé ? Wifi .. téléphone … licence 3g … VOIP … vous me suivez ?
Le wifi ne remplacera pas la 3G, ce n’est pas là son ambition, mais en zone urbaine, donner au wifi des supers pouvoirs est synonyme de nouvelles applications, de nouveaux usages et donc de nouveaux services à forte valeur ajoutée.
Et oui Free, je sais que tu peux encore mieux faire, je sais que tu vas le faire … surtout quand je vois ceci, je ne peux m’empêcher de penser que quelques développeurs géniaux de chez Free devraient prendre contact avec la non moins géniale Elektra si ce n’est pas déjà fait.

Hadopiproof Wireless Networking ?

Poussons un peu notre raisonnement pour entrevoir une fonctionnalité supplémentaire :
Nous avons dans un immeuble une trentaine de Freebox HD v5 avec un FreeWifi qui mesh … autant dans l’immeuble d’en face.
Imaginons maintenant que la faculté qu’ont ces Freebox de pouvoir communiquer plus ou moins directement entre elles puissent s’appliquer à un lan. Concrètement, le propriétaire d’une des Freebox se connecte à un réseau diffusé par sa freebox qui a la particularité de ne pas être connecté au net … il est juste connecté localement aux autres Freebox et grâce à UPNP (qui vient étrangement lui ausssi de faire son apparition dans un récent firmware de la Freebox), permet des partages locaux … et hop, vous venez de créer un wlan de quartier sur lequel vous pouvez échanger en toute tranquillité ce que vous souhaitez sans risquer de vous faire couper la connexion par HADOPI … elle est pas belle la vie ?

Science fiction ou prochaine innovation majeure de Free ? Les paris sont ouverts 🙂

Free, c’est 5 gus dans un garage qui ont peut être sauvé le wifi communautaire francophone … chapeau bas !

8 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.