Gérard Longuet en VRP de la mort en Libye

Même pas étonné. Écoeuré, dégouté, indigné, mais même pas étonné. Aujourd’hui Le Point par la plume de Jean Guisnel, nous fait part du petit périple de Gérard Longuet en Libye. Notre ministre est parti y vendre des armes. C’est à gerber. Gérard Longuet est en politique ce qu’on appelle une anguille un truc visqueux que personne n’a envie de toucher mais assez fin pour passer entre les mailles d’un filet. Et cette vocation n’est pas nouvelle. Pour comprendre le bonhomme, il faut commencer par jeter un oeil à son passé.

Gérard, sa vie son oeuvre (source)

Gérard Longuet commence en politique à la droite de la droite, à Occident, où il s’illustre plutôt dans la ratonnade anti rouges que pour ses idées. Il est à ce titre condamné en 1967 à 1 000 francs d’amende pour complicité de « violence et voies de fait avec armes et préméditation ». La petite blague d’étudiants aura quand même laissé une personne dans le coma. Gérard Longuet fait donc partie des repris de justice du Gouvernement de Nicolas Sarkozy, un point de détail à méditer pour toutes les personnes qui se retrouvent dans l’impossibilité aujourd’hui de se présenter à un concours administratif pour des faits mineurs inscrits dans leur casier. Si votre casier n’est pas vierge, ne visez pas un poste d’enseignant ou de gardien de la paix, recherchez plutôt un poste de ministre.
A la dissolution d’Occident, Gérard Longuet poursuit son oeuvre en élargissant son champs de personnes à ratonner, au GUD pour être plus précis. Le Gud c’est une bande d’étudiants, plutôt d’ASAS, sympas, et qui aime bien casser du rouge, de l’homo, du bronzé… Le GUD a comme toute bande de jeunes en pleine crise identitaire un goût prononcé pour les poses photos en famille dont je vous laisse juger du rafinement affiché sur le drapeau qu’ils exhibent :
Gérard Longuet prend ensuite la tête d’Ordre nouveau avec son bon ami Claude Gouasguen, un autre groupuscule extrémiste qui sera d’ailleurs dissout par décret du Conseil des Ministres pour “atteinte à la sureté de l’État”. Après l’ENA, en 1972, Gérard Longuet sera même à l’origine du premier programme économique du Front National.

Gérard “Lord of War” Longuet en Libye

La France a bien bombardé tout partout du droit de l’homme en Libye après avoir fourni à Kadhafi de quoi éradiquer toute forme de contestation. La France qui en 2007 recevait Kadhafi avec les honneurs de la République, s’en va maintenant faire copain copain avec les personnes qu’elle aidait il y a quelques mois à  :
  • écouter
  • traquer
  • supprimer
Mais le cynisme de la situation ne s’arrête pas là. Si vous nous suivez sur Reflets, vous avez forcement entendu parler d’Amesys, fleuron français de la technologie de surveillance de masse, entité un peu particulière du groupe Bull, très lointaine de l’image “d’architectes d’un monde ouvert” que le groupe aime à communiquer officiellement. C’est donc Amesys qui a vendu au régime de Kadhafi, de quoi écouter des dissidents, dont un est d’ailleurs devenu ministre de la culture. Il s’agissait d’un système d’écoute globale, dimensionné à l’échelle de l’ensemble de la population libyenne, mais peu importe, Amesys, par la voix de son directeur commercial expliquera devant des caméras de télévision que son système a été détourné de son utilisation. Une vaste blague, particulièrement osée et reprise presque mots pour mots par Monsieur Longuet, mais qui ne trompera personne.
Mais cette position, au bout d’une bonne dizaine de questions de parlementaires au gouvernement, c’est Gérard Longuet lui même qui va la relayer dans l’hémicycle en tenant mot pour mot la position officiel du directeur d’Amesys. Il existe une explication très simple à cela. La personne qui a rédigé ce qui ressemble fort au communiqué de presse officiel du groupe n’est autre que sa fille,  Tiphaine Hecketsweiler, directrice de la communication du groupe Bull, ce depuis le 3 janvier 2011. Et là, paff, coup du hasard, Gérard Longuet prend moins de deux mois après le poste de Ministre de la défense. On comprend l’intérêt que peut avoir Bull à embaucher la fille du Ministre de la défense quand on connait un peu les activités d’Amesys, et même celles de Bull d’ailleurs, mais juré craché Bull ne pouvait pas être au courant que Gérard Longuet se verrait attribuer ce poste (c’est le genre de truc qui vous tombe sur le coin de la tronche au moment où on s’y attend pas Ministre d’État).
A regarder les dernières photos de voyage de Gérard Longuet en Libye, en tant que VRP de la mort, pour y vendre des armes, bras dessus bras dessous avec les personnes dont sa propre fille justifiait il y a peu la traque par un “spanou, on traque du pédophile“, il y a quand même de quoi se sentir, au bas mot, indigné.
Monsieur Longuet en Ministre repris de justice de la Défense, c’était déjà gonflé, mais là, on a encore passé un cap, entre cynisme, conflit d’intérêt et népotisme.
Une honte pour la République, voilà ce que m’inspire le voyage de Monsieur Longuet en Libye. Mais qui d’autre pouvait aussi bien représenter les intérêts français dans une kleptocratie tribale que Monsieur Gérard Longuet après tout ?

 

9 Comments

Répondre à Lam Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.