La pédagogie made in HADOPI

négligence caractériséeLa HADOPI fait de la prévention, sous forme d’un dépliant qu’elle distribue aux péages autoroutierx, profitant des retours de vacances. Par delà le caractère pas franchement légal de l’opération comme le souligne Numerama, c’est surtout le couplet sur la sécurisation de la connexion Internet qui me fait doucement rire. Une vaste blague, avec une véritable intention de désinformer, voilà à quoi se résume le dépliant de la HADOPI.

Pourquoi

La sécurisation de la connexion à internet a pour but d’éviter les utilisations non autorisées d’œuvres protégées par undroit d’auteur. Comme pour son domicile, il est nécessaire de verrouiller les accès à son ordinateur pour éviter lesintrusions extérieures. Les moyens de protection permettentaux internautes d’envisager différemment l’utilisation de leurconnexion internet par leurs proches.

Comment ?
Comment ? Pour sécuriser son accès à Internet, l’abonné peut :

– Protéger son poste grâce à un mot de passe,- Installer des logiciels tels que le contrôle parental,les anti-virus ou les pare-feu,
– Protéger son wifi en utilisant une clé WPA. Ce type de service est proposé par les concepteurs de moyens de sécurisation (fournisseurs d’accès à internet et autres).

Le “Pourquoi” est déjà risible, on a là une splendide définition de la sécurisation d’une connexion par la HADOPI… Oui, sauf que voilà, moi je ne vois rien là dedans qui sécurise, je vois un dispositif de surveillance destiné à vous amputer chirurgicalement d’une parcelle d’Internet, par l’interdiction, la censure et bientôt le filtrage pur et simple du Peer to Peer. Le hic, c’est que quand ça pète, la chirurgie c’est jamais beau à voir. Peu importe, on nous ressert une fois ce discours particulièrement crétin qui consiste à assimiler un dispositif de flicage à de la sécurité. Comprenons nous bien : que vous vous fassiez piquer votre numéro de CB sur un site web que vous pensiez être un site proposant une offre légale, la HADOPI s’en contrefiche, qu’un fournisseur d’accès expose vos données personnelles en tentant de faire son beurre sur la psychose que veut générer HADOPI, la HADOPI s’en bat aussi les steaks… ce qu’elle souhaite c’est uniquement bloquer le partage de fichiers…

Dans le “comment”, la HADOPI enfonce le clou en vous envoyant acheter une baguette chez le cordonnier : Ce type de service est proposé par les concepteurs de moyens de sécurisation (fournisseurs d’accès à internet et autres)”. Bravo ! Sauf qu’il semble que la HADOPI a manqué l’épisode du logiciel de controle de téléchargement d’Orange qui prétendait sécuriser votre connexion et qui exposait en fait tous les utilisateurs à un trou béant. En indiquant qu’un fournisseur d’accès est à même de sécuriser votre connexion, votre ordinateur, votre femme…  on ne peut que constater et déplorer le niveau d’e-gnaritude profonde de la HADOPI en matière de sécurisation … du coup, la pédagogie, ça fonctionne beaucoup moins bien.

Et maintenant, le clou du spectacle :

Un labelpour se protéger

Dans un univers technique qui peut paraître complexe, le label “Hadopi moyens de protection” permettra à l’internaute de s’orienter clairement et rapidement. Il aidera l’internaute à choisir un dispositif  fiable de protection de son accès à internet.

La HADOPI nous promet un label  «Hadopi moyens de protection” qui risque encore de nous provoquer chez les spécialistes une certaines hilarité. En attendant, le label HADOPIPROOF est lui déjà 100% opérationnel.

Enfin, je passe sur le couplet “les pauvres créateurs vont tous mourir”, en attendant je serais curieux de savoir combien d’emplois ont été détruits par les majors en plus de 10 années de lutte contres des moulins à vent.

Hadopi Dépliant

2 Comments

Répondre à tripleJ Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.