Neutralité du Net : Orange, je te vois !

Un petit billet pour rebondir sur l’analyse du rapport gouvernemental sur la Neutralité du Net par Fabrice dans Read Write Web. On se demande effectivement qui est l’auteur du rapport, j’ai personnellement beaucoup de mal à penser qu’il est l’oeuvre du cabinet de Nathalie Kosciusko-Morizet. On ne peut s’empêcher de constater que les positions exposées dans ce rapport sont celle d’Orange. Ceci expliquerait par exemple qu’il soit si bancal. Si vous n’êtes pas convaincus, la seule mention d’un “internet ouvert” que l’on oppose dans ce rapport à un Internet neutre, c’est un copyright Orange. D’ailleurs, quand on revisionne la vidéo de l’ARCEP, c’est bien Stéphane Richard qui “préfère la définition d’Internet ouvert et il s’en explique.

Stéphane Richard confessera d’ailleurs qu’il n’y comprend pas grand chose et mettra en avant “la fraicheur de son regard” :  “je ne suis pas un vieux manitou des Télécoms“. Il expliquera aussi que le rôle essentiel d’un opérateur télécom, c’est avant tout la gestion du traffic “sans quoi c’est la fin d’Internet”… ben voyons !

Bref en revoyant cette vidéo, vous avez un condensé du rapport soit disant gouvernemental sur la neutralité du Net. C’est à dire un papier d’amateur level newbie et fier de l’être qui se sent investi d’une mission que personne ne lui a confié, à savoir réguler au lieu d’acheminer.

En tout cas un doute sérieux plane sur ce rapport : par qui a t-il été rédigé et dans quel but ?

Une réponse sur “Neutralité du Net : Orange, je te vois !”

  1. Le but est déjà affiché avec HADOPI, des personnes, morale ou physique, y voient un marché juteux. Vente de matériel à la clef et prestation très onéreuse car il faudra tout adapté à l'existant.

    C'est un peu théorie du complot, mais quand on voit ce que tous les gens du milieux de l'internet, télécom, des TIC hurlent depuis des mois. On se dit qu'il y a nécessairement de la manipulation.

    Le gouvernement n'avait t'il pas lancé une enquête ouverte concernant la neutralité ? On veut me faire croire que la majorité des avis sont pour une évolution vers du filtrage et des dpi ? Quand on voit la lenteur de l'évolution des réseaux européen concernant l'IPV6, je n'ose imaginer qu'ils soient pour ce genre de grand travaux qui sont loin d'être impératif à fin de sauver internet.

    C'est un peu gros « sans quoi c’est la fin d’Internet ». Déjà voila une personne qui a déjà une bonne notion d'internet. Internet = International Network. Donc déjà si la France fait la conne, c'est pas le réseau international qui va en souffrir.
    Cela marche très bien depuis plus de 30 ans et s'adapte au besoin.

    Après on comprend le point de vue d'Orange, quand il leur faut plusieurs mois pour résoudre un problème de peering avec le transit qui permet à ces clients d'avoir accès à Youtube.

    Deux options : augmenter les prix ou Limiter les débits. Des solutions déjà possible et qui permettent de régler les problèmes d'engorgement aux heures de pointes.

    Seulement voila, un peu comme pour l'histoire du blocage de site, on cherche une excuse. Donc au lieu de faire simple, on voit compliqué.

    Si on explique à Md Michu que pour télécharger une video de 15 minutes sur Youtube il lui faudra 15 minute au lieu de 5 actuellement, sinon elle devra payer double, et bien elle comprendra.

    Comme il se fait depuis quelques années maintenant, un internet bas débit (512 voir "1méga") pour un accès universelle et pour les autres et bien il faudra payer. Un peu comme pour se déplacer en ville, si tu n'as pas les moyens, tu peux avoir des subventions pour avoir des réductions aux transports en commun. Et si tu as les moyens et bien tu prends ta voiture.

    Mais a première vue, cela ne semble pas logique aux yeux de tous :-/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.