HADOPI : Toonux est candidat à l’étude des solutions de sécurisation dans un but d’interopérabilité

La consultation sur les solutions de sécurisation d’accès Internet révélée ce matin par Numerama a pour but de fixer une liste de préconisations pour élaborer un dispositif de sécurisation. La part que l’on donne à l’interopérabilité dans ce document est loin d’être satisfaisante, en ce sens, les acteurs du logiciel libre doivent s’en inquiéter et il apparait donc normal que certains puissent être amenés à étudier le fonctionnement de ces solutions afin de pourvoir en proposer sur des systèmes d’exploitation libres.

Nous vous annonçons donc que Toonux est candidat officiel au reversing de ces dispositifs, particulièrement sur les dispositifs qui tourneront autour des moyens de sécurisation en mobilité.

5 réponses sur “HADOPI : Toonux est candidat à l’étude des solutions de sécurisation dans un but d’interopérabilité”

  1. Ou comment se servir de la loi pour une utilisation conforme et légale du reverse 😉
    (mais je pense que d'autres personnes reverseront egalement ces applications et pas pour de l'interopérabilité)

  2. Comment dire. Je viens de relire un livre d'Asimov, il se finit par ceci :

    "Il me semble moins juste et moins souhaitable de détruire ce qui ne devrait pas exister – autrement di ce que vous appelez, vous, le mal – que de transformez ce mal en ce que vous appelez le bien."
    Encore une fois, Asimov me surprend dans la clarté de sa vision des choses. Autant faire de Hadopi un "non désastre complet".

  3. Se faire de la PUB pour travailler avec l'HADOPI (donc la cautionner) tout en critiquant parallèlement la loi c'est un peu con. En espérant que cela soit de l'ironie.

    1. 🙂 à votre avis y'a combien de gens sérieux qui serait prêts à faire un

      cd /usr/port/hadopi && make install clean

      ?

      … et j'ai une tête à cautionner hadopi ou à vouloir associer le nom de ma société à ce fail international ? Vous trouvez que j'en ai pas assez fait ?

      https://bluetouff.com/2010/06/13/orange-vous-secur
      https://bluetouff.com/2010/06/14/hadopi-et-failwar
      https://bluetouff.com/2010/06/17/orange-le-logicie

      Il déchire ce coup de "PUB" non ?

      😉

  4. Il n'y aurait pas comme un soucis dans l'initiative ?
    Par rapport au texte de loi que vous citez pour "légaliser" ce reversing il y a justement un passage qui concerne et pénalise en fait la réalisation du portage du "logiciel hadopi":

    "Les informations ainsi obtenues ne peuvent être :

    3º Ni utilisées pour la mise au point, la production ou la commercialisation d'un logiciel dont l'expression est substantiellement similaire ou pour tout autre acte portant atteinte au droit d'auteur."

    Autrement dit vous ne pouvez pas utiliser les résultats du reversing pour développer un logiciel similaire à l'original (ce qui en fait reviendrait à faire de la contrefaçon de logiciel si on peut appeler ça comme ça). Vous pouvez utiliser ces résultats [de reversing] uniquement pour développer un module dans votre logiciel pour lui permettre de s'interfacer avec le logiciel "reversé".

    Mais bon clairement y aura rien à reverser à mon avis avant quelques années ou bien tout sera déjà dans le brevet de Michel Riguidel.

    à bon entendeur.

Répondre à lemuria Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.