blippy.com expose les données bancaires de ses clients

On pensait que les boulettes d’admins de ce genre étaient d’une époque révolue… mais non. Blippy est un réseau social sur lequel on partage des avis sur des achats, manque de bol, on partage aussi les données bancaires des membres. C’est un peu comme ce qu’on avait vu à une époque sur beaucoup de sites bancaires, sauf que là c’est 2.0 avec du social et de l’ajax dedans. Le point commun ? Des données des clients/membres sont accessibles sur le net, via un simple navigateur, dans le cache de Google (c’était encore le cas il y a quelques minutes).

Blipy est un réseau social se définissant comme par ces mots : “Blippy is a fun and easy way to see and discuss what everyone is buying.” soit comme “un moyen amusant est simple de voir et discuter de ce que tout le monde achète”. Aujourd’hui, suite une “petite boulette” expliquée ici, Blippy a laissé fuiter une poignée de numéros de cartes de crédit de ses membres ce qui nous donne à peu près ceci :

La petite boulette confessée par l’un des co-fondateurs a été nous assure t-on réparée suite à une intervention pour faire retirer ces résultats de recherche du cache de Google. C’est une mésaventure qui peut arriver à beaucoup de startups manipulant des données personnelles, et ce genre de petits incidents est également là pour nous rappeler l’intérêt d’organismes comme la CNIL ou les structures gouvernementales de veille comme l’ANSSI dont les rôles sont encore à la fois méconnus et peu valorisés au près de nombreux entrepreneurs du Net. Bref, rien de bien méchant, rien de bien grave, mais si ceci arrive pour un réseau social US qui en plus fonctionne pas trop mal, vous imaginez aisément le genre d’horreurs que l’on trouve sur le Net en France comme dans plein d’autres pays (non nous ne sommes pas les plus ridicules). Si l’acte d’achat sur le Net est aujourd’hui quelque chose de très courant en France, l’utilisation de certaines technologies non adaptées à l’informatique de confiance et quelques erreurs de conception font encore le bonheur de voleurs à la petite semaine qui n’hésitent pas à piller des victimes avec de simples requêtes sur des moteurs de recherche (et dans le domaine, Google est loin d’être le pire, Yahoo se montre souvent encore plus bavard).

Bonne chance à Blippy pour que ses membres oublient rapidement cet incident, le principe du site en lui même n’est pas mauvais et mérite que l’on s’y intéresse, on a vu des projets réussir avec des idées plus bêtes. En tout cas, Blippy a su communiquer de manière intelligente et agir promptement (et ça c’est nouveau, car en France, on a vu beaucoup d’entreprises comme Tati pour ne pas les citer) avoir une atitude bien plus stupide que Blippy pour tenter de justifier ce qu’il convient d’appeler depuis HADOPI, un “délit de négligence caractérisée“.

Merci à François pour l’info 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.