Freebre passe à Plone 4

Quand un geek tombe sur un soft en version alpha qu’il flash dessus, il fait forcement un truc dont il va se mordre les doigts plus tard, mais il le fait quand même … Et bien j’ai craqué, j’ai migré freebre.org en Plone 4 aplha3… et ouai … même pas du béta, la version d’en dessous, ça s’appelle un proof of concept. Alors autant vous le dire tout de suite, ne le faite pas, passer en prod une version alpha c’est du suicide, il s’agit d’une version de tests destinée aux développeurs et aux curieux impatients. Cependant je vais vous expliquer pourquoi d’une part le risque est mesuré et pourquoi je suis pas mécontent de cette migration.

Le premier point, c’est que Freebre était plus tout jeune (un Plone 2.1 de 2006). Les implémentations de javascript dans les navigateurs ont pas mal bougés, du coup le wysiwyg, Kupu avait tendance à s’exciter me renvoyant des messages d’erreur, ou à ne rien me renvoyer du tout, mais dans les deux ça commençait à devenir gênant. Kupu avait initialement été développé par Guido Wesdorp pour Silva d’Infrae, et adopté par la communauté Plone pour son efficacité et sa légèreté. Après des années de bons et loyaux services, la communauté a donc décidé de swicher pour TinyMCE, très riche, plutôt agréable qui génère un code assez propre, comme Kupu, c’est à dire bien plus propre qu’un FCKeditor.

Le second point, c’est que j’ai fais la bêtise d’essayer Plone 4 et il m’a relativement convaincu : on lui pardonne a vue des galeries bugguées pour le moment, c’est de l’ordre du détail.On remarque  un petit bon en avant dans les versions de Python puisque l’on passe en version 2.6, et dans Zope qui passe en 2.12. Dés l’installation on se rend compte qu’on ne trouvera pas de révolution dans cette version, c’est plutôt bon signe car ça veut dire que l’on pourra relativement facilement migrer un Plone3 vers un Plone4, les produits d’extension eux aussi devraient trouver une relative compatibilité dans Plone 4. La version fournie est un buildout et le -v vous renseigne sur toutes les versions de softs installées. A l’usage, première impressions confirmée, en dehors de la nouvelle skin, sunburst, on retrouve un Plone 3 sensiblement amélioré mais pas de révolution fonctionnelle ou ergonomique. On notera enfin un petit confort appréciable : une interface pour prédéfinir la taille des vues des images (très utiles pour les intégrateurs qui n’auront pas à aller fouiller dans d’obscurs templates).

Voici quelques screenshots :

splash screen de l'installer
Splash screen de l'installer

Plone 4 création du site
Plone 4 création du site

Types de contenus dans Plone 4
Types de contenus dans Plone 4

Nouvel éditeur WYSIWYG
Nouvel éditeur WYSIWYG
Le control panel
Le control panel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.