CoPeerRight Agency : quand des professionnels réfléchissent plus loin que le bout de leur nez

Image 6Je dois vous avouer que quand j’ai commencé à entendre parler de CoPeerRight Agency (attention site en flash tout sale) et de l’un de ses concurrents, Advestigo, j’ai observé ces gens sous un drôle d’œil. Quelques mois plus tard, après une lecture assez régulière de leur blog, je dois vous avouer que ces gens me surprennent de plus en plus. En fait, ce qui me surprend le plus, c’est qu’ils aient été tant consultés et si peu écoutés. Il est évident que les personnes qui écrivent sur ce blog mènent de réelles investigations et suivent de prêt la “scène“. Des billets de qualité abordent la protection de la propriété intellectuelle avec un œil avertis et à des années lumières du torchon adopté par le Parlement. J’ai beau ne pas être d’accord sur le fond (outils de filtrage, criminalisation des échanges, néant abyssal de l’offre légale …),  CoPeerRight Agency a le bon goût de mettre le doigt sur l’inutilité des mesures instaurées par HADOPI, leur dangerosité et sur le fait que la loi se trompe de cible…

Il faut croire que CoPeerRight Agency ne faisait pas partie de ces “professionnels” qui ont unanimement plébiscité les accords Olivennes dont Christine Albanel s’est tant vantée pendant les débats. Bien évidemment, il ne faut pas perdre de vue que CoPeerRight Agency est aussi éditeur de solutions logicielles visant à suivre les oeuvres sur n’importe quel type de réseau et qu’HADOPI 3 ou 4 pourrait bien remettre cette entreprise un peu “trop indépendante” sur de devant de la scène à des fins de flicage d’autres réseaux que le peer to peer.

Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit là d’interlocuteurs intéressants que j’espère croiser un jour où l’autre.

2 réponses sur “CoPeerRight Agency : quand des professionnels réfléchissent plus loin que le bout de leur nez”

  1. Bonjour,

    Très bon billet !

    Je voulais vous dire que vous avez très bien résumé le fait qu’être indépendant en France et penser différement vous isole toujours un peu plus… Si vous ne pensez pas comme les lobbystes de Pascal Negre, Thierry lermite, le p’tit nicolas Saitout, la Sacem… vous ne pouvez pas travailler, je trouve pour ma part qu’ils ont bien fait de créer un blog car leurs idées ne sont pas du tout reprises par la presse… et pour qui travaille la presse ??
    En tout cas, moi aussi je lis régulièrement leur observatoire et je partage votre avis, ils sont totalement crédibles tellement crédibles que les société de preceptions etc… (sacem, scpp, alpa…) préfèrent financer des sociétés qu’on entend jamais sur ce sujet (advestigo) voir aussi les Trident MG qui vient d’être racheté par Thierry lermite car elle était au bord du dépot de bilan, mais heureusement hadopi est la pour se faire tout plein d’argent sur le dos d’organismes qui n’y connaissent rien en technologies…

    En tout cas très bon billet, j’aimerai bcp lire un intervioew de cette société dans vos colonnes ^^

    Thierry

  2. Hello thierry, merci pour le petit mot.
    On a beau être intégriste d’un net propre et libre, on peut trouver normale que des entreprises fassent du business. Ca ne me choque pas plus que ça, surtout quand c’est fait de manière professsionnelle, ce qui semble bien être le cas de CoPeerRight

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.