Un nouveau site gouvernemental pour dénoncer hackers chinois, pirates, terroristes, pédophiles ….

A ce rythme, je commence à me demander combien de billets il me reste à écrire sur ce blog avant qu’il ne soit classé dans la catégorie “hackers chinois” et que le Ministère de l’Intérieur demande à Google de me faire disparaître.

Le gouvernement a récemment ouvert un nouveau site web: https://internet-signalement.gouv.fr qui a pour vocation à dénoncer les contenus répréhensibles. L’idée de base est bonne, d’ailleurs pour le moment, la seule chose que l’on peut signaler concerne le détournement de mineur et la pédophilie.

Je ne peux cependant m’empêcher de penser qu’à terme, il sera possible à une société ou à un particulier, sur simple dénonciation, de faire fermer un blog ou supprimer un contenu qui ne lui plaira pas (trop d’élus, de petits scribouillards locaux et autres influents trollers se sont déjà cassés les dents face à un billet ne dressant pas leur meilleur portrait).

Ce portail s’inscrit dans la suite logique d’un plan annoncé de verrouillage du web et d’errosion de nos libertés individuelles et les demandes de classification de contenus sur Internet souhaitées par des membres du gouvernement se précisent… de toutes façon, mon blog ne souhaitait pas obtenir le label “presse”.

6 réponses sur “Un nouveau site gouvernemental pour dénoncer hackers chinois, pirates, terroristes, pédophiles ….”

  1. Quel type de contenu souhaitez-vous signaler ?
    Choisissez le type de contenu dans la liste ci-dessous*:
    Choisissez le type de contenu dans la liste ci-dessous
    Pédophilie ou corruption de mineur sur Internet

    Comme tu dis, c’est le début… Sauf erreur, cela avait commencer comme cela il y a quoi , presque 70 ans ?…

  2. Oui j’ai bien peur de voir la liste allonger et surtout comporter des choses comme “insultes” “diffamation” etc … en fait le soucis c’est la procédure, dans le cadre d’affaire de moeurs et particulièrement avec les mineurs, le pouvoir judiciaire intervient, la justice fait son travail. Mais dans le cadre d’infractions moins lourdes on voit bien qu’il s’agit ici d’un signe de plus, d’un outil de plus, visant à fluidifier de manière malsaine les dénonciations calomnieuses, voire comme l’HADOPI va le faire, adapter une réponse, automatisée ou pas à certaines infractions.

    Exemple : la société bidule dénonce un des posts de mon blog en beuglant à la diffamation. Le site enregistre la plainte et je suis notifié par email d’une demande de retrait du contenu illicite sinon on me coupe ma connexion ou on me ferme mon blog …

    Autre signe inquiétant : cette histoire de classification des contenus, vise à casser l’horizontalité du web. En donnant à tel site web l’agrément “presse” pour ses contenus et pas à un autre, on casse de fait ce qui fait la magie du web : rebondir d’une information à l’autre pour se forger sa propre opinion. Privilégié une source à une autre et sous couvert d’information tenter de l’imposer aux masses, quoi qu’on en dise c’est un pas de plus vers la république Orwellienne.

    Ca fait peur, très peur.

    1. Amicalement , je ne cois pas le rapport avec les Hackers .Moi je suis victime de gens qui ont volé mon adresse email pour m’inonder de publicité et remonter si possible vers mes correspondants .
      Là , c’est ma liberté que l’on attaque .Je souhaite donc , faute de trouver les Hackers chinois de sanctionner les entreprises qui utilisent les adresses détournées .

Répondre à Fred Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.