Le droit d’auteur pour les nuls avec l’UMP acte 5

besson contrefaconAprès le piratage d’une chanson du groupe MGMT pour ses meeting, non sans se payer leur tronche en plus ;

Après les duplications contrefaites de DVD  copyrightés à l’Elysée ;

Après le Lipdub de l’UMP qui viole les droits de la Star Ac québécoise ;

Après le piratage de la typographie Bienvenue pour le logo de l’HADOPI ;

Voici Eric Besson,ministre de l’immigration assigné en justice pour contrefaçon

Putain les artistes qu’est ce qu’on les aime à l’UMP … c’est trop d’amour d’un coup tout ça.

Le logo HADOPI utilise une font copyrightée ?

Korben vient de me rafraichir la mémoire ! Tu déchires Korben 😉

Je me demandais où j’avais vu cette font, et bien c’est une font de Wanadoo visiblement qui aurait été utilisée pour réaliser le logo de la HADOPI.Il s’agit de la typo Bienvenue, propriété de France Télécom, réalisée par Jean-Baptiste Levée. C’est le frère de Korben qui a levé le lièvre, et visiblement, il est tombé sur le morph de _|ben|_ un ours et collègue de Bearstech qui s’est fait la main sur le logo d’HADOPI… la classe.

La Hadopi commence donc son oeuvre en affichant un logo qui utilise une font dont elle n’a probablement pas les droits, c’est assez amusant de voir que c’est celui qui est sensé donner des coups de bâton qui en mérite le plus.

Le parti Pirate suédois rejoint les verts européens

Le pirat partiet suédois a annoncé qu’il rejoignait les verts européens. Les verts ont défendus bec et ongles nos droits sur le dossier HADOPI pour le volet français mais aussi et surtout le Paquet Télécom. skull-cross-bones-evilDe son côté, le parti pirate suédois a créé la surprise en casant 2 députés puis un troisième en Allemagne. Né du raz le bol des suédois de voir des lois répressives s’abattre sur les internautes, le Parti Pirate prône entre autres la légalisation du téléchargement en inventant un nouveau modèle économique pour rémunérer les auteurs. Il est également très regardant sur les libertés individuelles … ça ne nous ferait pas de mal d’en avoir un France.

On peut se réjouir de voir une force politique naître de l’absurdité avec laquelle le législateur légifère sur Internet. Le Parti Pirate Suédois, avec un programme modéré, sérieux, donne des idées en France. Mais pour le moment ici, c’est un peu la cacophonie, 3 partis pirates français sont déclarés sur le Net, dont un, plus officiellement.

Voilà les partis pirates français qui a mon sens n’ont pas compris grand chose :

C’est plein d’enthousiasme, mais voilà … ce n’est pas en prenant un nom de domaine et en affichant des têtes de mort sur des buletins de vote pour les prochaines régionnales qu’on fera avancer les choses. En outre je doute que l’utilisation du mot “pirate” après cette campagne de désinformation du ministère de la Culture soit réellement bienvenu. La France ne semble pas réunir les conditions à un parti pirate français fort.