Fonera 2.0n : Fon bouscule le wifi social

C’est une avalanche de bonnes nouvelles en cette rentrée pour FON. Nous avons récemment appris que FON, la plus grande communauté de wifistes était devenue rentable.  Surement l’aboutissement d’une stratégie communautaire forte qui a cependant connu quelques ratés (on se souvient de la sortie de la Fonera+, complètement fermée qui avait sérieusement agacé les communautés du logiciel libre) . Puis la Fonera2 a marqué le retour à l’Open Source de FON, en donnant les moyens à la communauté de développer ses propres applications sur la fonosfera. FOn a fait ça bien, les applications ont suivit, la communauté aussi.

FON avec la Fonera 2 a innové en proposant un point d’accès performant, accessible en terme de coût et surtout, proposant un port USB hôte pour le plus grand plaisir des bidouilleurs qui s’en sont donnés à coeur joie (partage de connexion 3G, adjonction d’un disque dur pour transformer la Fonera en device de téléchargement autonome …).

Une nouvelle Fonera 2.0n .. so sexy .. so hackable !

Aujourd’hui, c’est une nouvelle itération de la Fonera 2 que FON nous propose : la Fonera 2.0n .. et oui du N (anciennement Mimo et tout récemment standardisé). Changement complet de look (je vous laisse vous faire votre opinion sur le design mais je vous avouerai que c’est la dernière des choses que je regarde sur ce genre de matériel, cependant, on peut parler de véritable rupture à ce niveau).

fonera20n_front

Passons au nerf de la guerre, les fonctionnalités. On retrouve bien évidemment notre port USB Hôte, à ce sujet, FON nous signal que les désagréments connus sur la Fonera 2.0 ont été fixé grâce à la nouvelle boeard. La board justement … finit Atheros, bonjour Ralink, pour un chipset à la norme N qui permet une couverture plus importante et des débits revus à la hausse. Petit regret, les firmwares alternatifs risquent de présenter quelques problèmes. En tout cas, cette nouvelle Fonera est toujours plus intelligente, toujours plus sociale, elle permet par exemple d’uploader vos photos sur flickr ou picassa ordinateur éteint, de télécharger sur bittorent, toujours ordinateur éteint … et un débit, jusqu’à 300mb grâce au 802.11n… miam.

Une flash de 8mo et 64 megas de mémoire rendent relativement confortable le déploiement de petites applications que les développeurs de la fonosfera . Voici les spécifications complètes :

  • Chipset Ralink rt3052
  • 1 CPU à 384Mhz (les autres foneras sont entre 160 et 180 Mhz)
  • RAM : 64mo
  • Flash : 8mo
  • Standards : 802.3u, 802.11b, 802.11g et 802.11n
  • LEDs : Mise sous tension, USB, Internet, Sans fil, Ethernet (1-4)
  • Ports : Internet, PC (1-4), Alimentation
  • Port USB : USB 2.0/1.1 pour clé modem 3G
  • Boutons : Reset/Wi-Fi Protected Setup™, Wifi ON/OFF
  • Type de câble : Cat 5
  • Antennes : 2 externes inamovibles
  • Modulations : 802.11b: CCK/QPSK, BPSK, 802.11g: OFDM/BPSK, QPSK, 16-QAM, 64-QAM, 802.11n: OFDM/BPSK, QPSK, 16-QAM, 64-QAM
  • UPnP Able/Cert: Activé
  • Sécurité Sans Fil : Wi-Fi Protected Access™ 2 (WPA2), WEP, Filtrage d’adresses MAC
  • Security Key Bits : Chiffrement jusqu’à 128 bits

On regrettera peut être juste l’absence de la bande des 5ghz et l’absence de port gigabit, en dehors de ces deux petites choses, la Fonera 2.0n est ce qu’on appelle une bonne affaire, vendue 79euros là où la concurrence affichera les mêmes spécifications à partir de d’environ 120 euros.. et avec le port usb en mois. Et quand on la compare aux ténors du marché, et bien il n’y a pas photo :

compar

Enfin voici une petite présentation en vidéo par Martin.

Alors ? Convaincus ? Vous pouvez commander votre Fonera 2.0n ici, elles sont maintenant disponibles !

Bravo Martin et merci à FON pour ce choix de l’Open Source 😉

Hadopi et partage wifi : Je suis un hacker chinois … et je vous emmerde :)

Si vous avez loupé l’épisode des hackers chinois c’est par ici que ça se passe, pour mémoire, le Secrétaire Général à la Défense Nationale annonçait que la France était victime de cyber terroristes chinois, que c’était très sérieux … et que c’était un trojan dans MsWord qui avait failli mettre à mal les infrastructures de notre pays (un gros lol confirmé par quelques recherches). Le syndrome du hacker chinois, c’est cette idée très rependue chez les profanes qu’Internet est une zone de non droit peuplée exclusivement de pirates, souvent chinois (cyber racisme ?), de pédophiles et de dangereux gauchistes. Par delà les fous rires que Madame Albanel provoque dans les directions informatique de France et de Navarre lorsqu’elle soutient à la TV avec aplomb que l’adresse ip suffit à confondre, à coup sur, un internaute, se cachent d’autres réalités moins plaisantes.

Je me suis exprimé sur le projet de loi Création et Internet à plusieurs reprises :

  • en qualité de chef d’entreprise dont une partie de l’activité autour du wifi communautaire, est directement mise en péril par l’HADOPI ;
  • en qualité d’internaute ayant développé une certaine expertise en matière de sécurité et à qui on ne fera pas croire les absurdités distillées par le Ministère de la Culture ;
  • en qualité de simple citoyen effrayé de constater la dérive orwellienne de notre société, orchestrée par un puissant lobby.

Ce qui me pousse à vous reparler, une fois encore de la riposte graduée, est une question que de nombreux autres wifistes partageurs me posent.

“Le wifi communautaire est-il mort, la riposte graduée aura t-elle raison de FON et d’Open Mesh … ainsi que de tous les réseaux publics ?”

Voici la réponse que je souhaitais vous faire :

NE DEBRANCHEZ PAS VOS POINTS D’ACCES : Continuez à partager votre connexion, si le mécanisme induit par la Riposte Graduée vous fait écoper d’un email d’avertissement alors que vous n’avez rien à vous reprocher, ceci voudra dire que votre connexion a été utilisée pour échanger des fichiers copyrightés (et là encore je vous promets une belle tranche de rigolade quand je vous reparlerai d’Advestigo et CoPeerRight, mais ce n’est pas encore le moment). Ce téléchargement “illicite” a été fait depuis votre connexion donc l’HADOPI dit que c’est vous le responsable. Que vous partagiez ou non votre connexion volontairement, ceci peut très bien vous arriver et arrivera à de nombreuses personnes.

REAGISSEZ TOUT DE SUITE : l’HADOPI devra tenir à disposition une hotline, contactez les aussitôt pour leur expliquer que vous partagez votre connexion volontairement, ou qu’au contraire votre connexion a été utilisée par un tiers à votre insu.

CONTESTEZ !!! Et pour vous préparer un dossier solide : adressez vous à FON ou Open Mesh pour qu’ils produisent les logs de connexion avec

  • adresse ip
  • adressse mac (elle est falsifiable mais peut donner de précieuses indications sur la marque de l’ordinateur utilisé … ou du moins la marque de la carte wifi).
  • durées de session

RAPPROCHEZ VOUS du collectif La Quadrature du Net qui sera à même de vous orienter sur les démarches à suivre.

TENTEZ LE COUP DES HACKERS CHINOIS : après tout si le Secrétaire Général à la Défense Nationale le fait, pourquoi pas vous ?

Au pire, déconnectez le cable ethernet votre fonera et installez y un firmware Open Mesh afin que nous puissions créer notre propre réseau sans fil local à l’échelle d’un quartier, d’un village, d’une ville … construisons nos propres réseaux d’échange et de partage.

Enfin je m’inquiète sérieusement du poids de la contestation, toute légitime soit elle, de chacun. Les questions en rapport avec les réseaux informatiques sont souvent complexes et la justice leur donne des réponses simplistes non adaptées. Quand on peut lire ce genre d’inepties dans un constat d’huissier (ceci est authentique) :

“cet ordinateur se connecte chaque jour à un site pirate dont l’ip est 192.168.0.254”

… comprenez qu’il y a de quoi avoir froid dans le dos avec l’HADOPI.

La Fonera 2 : le nouveau petit routeur de FON a tout pour plaire

A la découverte  les capacités de la prochaine Fonera, le Fonera 2 que nous attendons tous avec impatience dans les jours qui viennent. Ce modèle est un prototype, ne voyez donc aucune garantie que les composants de ce modèle seront ceux du produit finit.

Au niveau des dimensions, notre modèle ressemble fort à une Fonera + (plus grosse que la Fonera 1 donc). Cette Fonera 22002 dispose d’un port USB et de deux ports ethernet ( un pour y connecter votre modem et l’autre pour votre ordinateur de bureau par exemple).

A l’intérieur, c’est encore plus beau, on retrouve des valeurs sûres comme le chipset wifi Atheros AR2315A, un chip ethernet Marvel 88E6060 et de la mémoire Samsung K4S561632H-UC75 , ainsi que la grosse nouveauté, le contrrôleur USB NEC D720102GC.
Elle sera ouverte 🙂
FON nous a promis un boîtier ouvert, les développeurs pour s’y logguer sans problème et installer des applications supplémentaires ou développer de nouvelles fonctionnalités. Le modèle à notre disposition nous a été livré ouvert, le serveur dropbear activé pour s’y connecter sans peine en ssh … FON renoue avec la convivialité, ça fait du bien  🙂
Touff au pays des merveilles :
C’est donc assez tentant, donnons lui quelques supers pouvoirs, on trouve des choses assez amusantes dans les dépôts de Kamikaze d’aircrack ou bittorrent au client IRC. 
En se connectant en wifi, le serveur dhcp nous attribue une IP locale de type 192.168.182.1/14 tandis que lorsque nous nous connectons en ethernet, nous arrivons sur une ip de type 192.168.10.1/24 qui nous permettra d’administrer en ssh notre Fonera 2. Elle est sur 192.168.10.1

La riposte graduée menace le wifi des particuliers comme des professionnels

Vous avez peut être vu passer l’info sur l’Expansion, Clubic, Neteco, Planetwifi, ou plus modestement sur l’un de mes autres sites. Nous avons déployé un réseau wifi maillé assez important aux portes de Paris, au Marché aux puces de Saint-Ouen, au Marché Biron. L’idée était, pour un coût défiant toute concurrence, d’offrir une solution ouverte, open source et performantes. Nous avons réussi notre pari en flashant des foneras avec le firmware Open Mesh. La pose a été assurée par Entreprise Transparence, un autre spécialiste du wifi et de la vidéo-surveillance ip.

Ce type de déploiement est simple à mettre en place et offre l’avantage de mutualiser plusieurs connexions adsl à faible coût au lieu d’investir dans des lignes spécialisées bien plus onéreuses. Toonux y voit également une solution idéale qui, couplée au wimax, pourrait rendre service à bien des communes. Tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes s’il n’y avait pas la menace de l’HADOPI qui entend que nous posions des dispositifs de filtrage visant à empêcher tout téléchargement “illicites” … Le problème de la responsabilité en cas d’avertissement se pose donc : qui est responsable ? “La personne qui partage sa bande passante” souhaite répondre l’HADOPI, sur le seul principe qu’elle semble reconnaître “une ip, un coupable”.

Si tel était le cas, ce serait bien là la fin de l’aventure des réseaux mesh communautaires et ouverts pour servir les intérêts de maisons de disques et quelques ayants-droit dont une bonne partie ne paye même pas d’impôts en France.

En aucun cas Toonux ne posera des dispositifs de filtrages, pour la simple raison que n’importe quel filtrage d’Internet est aussi efficace qu’un panneau “interdiction de marcher sur le gazon”.

Allez, imaginez un réseau local wifi et maillé, non connecté à internet, chiffré … sans aucun coût autre que celui d’un boîtier à moins de $ 50 🙂 … plus d’internet, plus de contrôle possible, une multitudes de mini sub-lan échappant à tout contrôle.

SI le net est surveillé, plus personne ne passera par le net et passera ainsi complètement à côté d’une éventuelle offre légale, sujet sur lequel les maisons de disques n’avancent toujours pas …

Jeux set et match pour les pirates.

C’est vous dire à quel point le concept de riposte graduée nous fait rire de par le ridicule des solutions proposées, mortes de l’oeuf. S’attaquer au particulier est la pire des bêtises à faire, ça revient à créer artificiellement une masse critique d’utilisateurs pour que des développeurs proposent des solutions d’échanges cryptographiées ou encore encourager à l’utilisation de Freenet et GNUNet à des fins de piratage.

Apple + MacBook AIR + FON = connecté partout dans le monde ?

FONC’est dans moins d’une heure que la keynote de Steve Jobs tant attendue se tiendra, la rumeur continue à enfler autour du Macbook Air. Pour passer le temps je me posais une question relativement simple : pourquoi l’application cliente de FON n’est elle pas intégrée aux laptops des constructeurs ? Pourquoi Apple ne serait-il pas le premier ? Steve Jobs se serait montré très intéressé par FON et notamment la manière dont la plus grosse communauté de wifistes mondiale a réussi à s’acoquiner avec des fournisseurs d’accès comme Neuf ou British Telecom… ( nous on le sait c’est grâce à la super équipe de Fon France !) Ecoutons ce que Martin Varsavsky nous raconte de son entrevue avec Steve Jobs

[wp_youtube]4o5pmtW3yts[/wp_youtube]

Historiquement, Apple a toujours un peu pêché côté services et évidemment, offrir une connexion sans fil dans des centaines de milliers de points d’accès dans le monde, ça peut donner des idées

Imaginez un Macbook air vous permettant de vous connecter n’importe où dans le monde, avec un petit client de connexion vous indiquant les réseaux wifi et associant votre machine sur demande aux réseaux FON disponibles. Les clients de connexion à FON, la plus vaste communauté de wifistes au monde, existent déjà, on aimerait maintenant par exemple que Fon transforme en Fonero plus de monde … vous aussi ça vous fait rêver ?

 

WIRED cite FON comme l’une des 10 startups à surveiller en 2008

FONFON, qui regroupe la plus vaste communauté de wifistes partageurs au monde a été désigné comme l’une des 10 jeunes pousses IT. Fort de ses partenariats locaux avec des fournisseurs d’accès comme British Telecom en Angleterre ou Neuf en France, FON n’a de cesse de s’étendre une peu partout dans le monde. Le concept du wifi communautaire, vous savez à quel point j’y suis attaché et je ne parle même pas de l’équipe de FON France dont j’adore l’insolente ouverture sur le libre et pour qui Toonux a réalisé le blog wordpress Neuf Wifi Fon.Toonux devrait très prochainement d’ailleurs déployer une nouvelle zone de couverture FON dans un marché d’art Parisien connu avec son partenaire Transparence et sous la bienveillante égide de Fon France.

Publication d’un petit test Meraki sur Toonux

Je me suis un peu posé la question de publier ou pas ce test, il est à prendre avec une précaution extrême pour l’instant car je ne dispose pas encore de toutes les informations nécessaires pour garantir ce produit comme un modèle open source, j’ai eu depuis son écriture initiale quelques sons de cloche qui laissent à croire que Meraki n’est peut être pas la panacée d’un modèle open source ou plutôt qu’il l’est pour l’instant mais que son futur demeure incertain. Toutefois, je vous invite à découvrir Meraki comme j’ai pu moi même le découvrir.

Lire le comparatif FON vs Meraki

Meraki vs FON : c’est la communauté qui tranchera.

J’ai eu l’occasion de tester deux points d’accès Meraki, un projet “concurrent” de FON, je n’ai donc pas pu m’empêcher de comparer les 2 solutions et le bilan est très critique pour FON. Si FON se positionne à ce jour en leader du wifi communautaire, il faut prendre très au sérieux l’offensive de Meraki, au menu :

  • Mode bridge qui manque cruellement à FON ;
  • Une simplicité de mise en place vraiment déconcertante ;
  • Une interface riche et propre ;
  • La carte de l’open source jouée à 100%.

Voir l’article sur Wlanbase

Voici une petite vidéo qui vous invite à découvrir le Meraki Mini (modèle indoor)

[wp_youtube]GqO_q4dZnQI[/wp_youtube]

Des petites choses comme ça qui font hyper plaisir :)

Les liens qui unissent FON et Toonux sont énormes, tout d’abord parce que les gens de FON sont vraiment charmants, que nous partageons beaucoup d’idées, que nous (Toonux) sommes des accrocs du wifi, foneros de la première heure et que nous sommes une toute petite structure dont les locaux sont situés à 30mètres de ceux de FON.FON en France c’est 3 personnes et pleins de communautés, tout ce petit monde se côtoie avec une grande simplicité et souvent, à l’image de Jean-Bernard (président de FON France avec une bonne dose d’humour.Dans une interview qu’il accorde au Journal du Net, une petite poignée d’entre vous qui étaient présent à la Fiesta Fon ont peut être reconnu un tout petit bout du tee-shirt de Jean-Bernard … Et oui ! c’est celui de Toonux. C’est discret mais ça fait nous fait vraiment super plaisir de voir les foneros à nos couleurs 🙂Visionner l’intégralité du reportage vidéo

Free, Neuf, British Telecom, Laponie Telecom : TOUS avec FON … bravo The INQUIRER

Les partenariats de FON vont tellement vite que The INQUIRER a vraiment du mal à suivre du coup selon ce site web, il semble que FON ai fait un nouveau partenariat avec FREE !

Et bien non c’est une boulette 🙂 : il s’agissait de NEUF et non de FREE qui fait toujours l’autiste dans son coin (et puis ils ont déja du mal à déployer de la fibre après avoir annoncé ça avant tout le monde) . En revanche le partenariat avec BT est lui … bien sérieux.

Allez … bien tenté.