Contourner HADOPI pour les nuls (partie 17) : faites accuser votre voisin pour 34$ avec WPACracker

Image 2Ce 17e volet de l’art de contourner HADOPI pour les nuls va vous présenter un service en ligne, complètement immoral, qui vous permettra de faire accuser à votre place n’importe quel internaute qui ne sait pas sécuriser correctement une connexion wifi, soit plus de 80% des internautes français. Le délit de négligence caractérisée est loin le plus bête, le plus méchant, le plus injuste et le plus stupide délit inventé par le législateur. Conséquence directe d’une loi bête et méchante, des services tout aussi bêtes et méchants se mettent en place pour générer du business sur la peur du gendarme.

C’est le cas de WPACracker qui propose un cluster de 400 processeurs pour venir à bout des mots de passe WPA/TKIP, technologie de chiffrement la plus répandue en France. WPACracker est un service en ligne, en mode SAAS qui permet à n’importe quel internaute de soumettre un “dump” (fichier de capture d’une écoute réseau) qui est ultra simplement réalisable avec toute une batteries de logiciels, disponibles pour tous les systèmes d’exploitation et gratuits que l’on trouve en ligne en deux clics. Le service coûte 34$, voici le prix de votre anonymat et de votre impunité de la manière la plus immorale qui soit.

On savait qu’HADOPI 2 allait générer de nouvelles économies parallèles comme le vente de cd / DVD gravés, l’explosion des VPN pour masquer votre adresse ip, le grand revival des newsgroups binaries over ssl … et bien voilà que le cloud computing est maintenant une alternative sérieuse pour qu’HADOPI vous fiche la paix.

Je savais que l’Internet qu’allait créé HADOPI ne me plairait pas du tout, WPACracker en est la parfaite illustration.

“Quand 10% des habitants d’un pays ont envie de prendre le maquis, c’est que la démocratie est franchement dans la merde” – Benjamin Bayart

Merci à Numerama d’avoir levé le lièvre 😉

Non non et non ! le WPA n’est pas du tout “cracké”… stop les conneries !

Depuis avant hier, une rumeur basée sur un white paper datant de début août tend à se répendre comme une trainée de poudre, c’est la seconde fois qu’on nous fait le coup :

aircrack-wpa
“Le WPA craqué en moins de 60 secondes” = BULLSHIT time !

Le proof of concept présenté porte sur un très intéressant Man in the Middle  WPA/TKIP. Cédric Blanchet qui explique ici pourquoi et comment ce proof of concept n’a pas grand chose à voir avec un WPA “cracké”. Cette attaque consiste en un chopchop puis a une attaque sur le MIC TKIP comme l’explique Cédric, killer links à l’appui. J’ajouterai simplement qu’en plus de ceci, tout dépend de l’implémentation faite par le constructeur du routeur.

D’une manière générale, à chaque fois que l’on vous présente ce genre de news au titre racoleur, allez donc faire un tour sur le blog de Cédric, qui est probablement la meilleure source d’information francophone sur la sécurité wireless.