Les majors continuent les pleurnicheries à propos d’Apple

emiConséquence inéluctable de l’inadaptation des majors face aux défis de l’Internet, elles sont en train de perdre la bataille de la distribution dématérisalisée. Le grand vainqueur, pour le moment, c’est Apple avec son iTunes store, ce qui agaçait déjà la SACEM il y a bientôt deux ans. C’est maintenant à EMI d’y aller de son petit couplet contre le géant américain à l’occasion de la publication de son rapport financier. EMI met en garde contre « la dépendance substantielle envers un nombre restreint de magasins de musique en ligne, en particulier l’iTunes Store (…)» Et ZDNet de souligner qu’EMI n’a rien à proposer et ne reverra sans doute pas les montants exhorbitants qui sont demandés à de nouveaux acteurs pour que ces derniers puissent accèder au catalogue.

Bref les majors se plaignent d’une situation dont elles sont les seules responsables, et très franchement, c’est pas moi qui vais m’apitoyer sur leur sort. J’en viens même à espérer qu’elles continuent à donner dans le répressif sans rien proposer en contrepartie, à ce rythme, on en sera débarrassé définitivement dans quelques années.

Android App Inventor

Je parlais il y a encore peu de Google et de sa stratégie par rapport à celle d’Apple pour prendre la tête du marché des smartphones, et il y a deux ans, les développeurs iPhone utilisé jouissaient d’un splendide SDK, là où le développement sur Android n’était pas douloureux, mais nous devons admettre que c’était franchement moins sexy que sur iPhone. Apple est également depuis devenu tristement célèbre pour avoir rejeté de nombreuses applications jugées non en phases avec la morale puritaine de Steve Job (ou pas en phase avec son business model). Ceci f’ait d’Apple un univers tyrannique mais toujours aussi attirant pour son design, son utilisabilité, … et accessoirement sa censure.

Google a de son côté récemment montré qu’il pouvait supprimer à distance des applications sur votre Smartphone Android. C’est n’est pas du meilleur effet non plus dans la méthone … Mais avec Google, “c’est pour votre sécurité“.
L’ouverture de Linux n’était donc pas un facteur suffisant, le confort des développeurs est un point très important. Qui d’autre pour développer les meilleures applications pour “le meilleur des smartphones” ? Et les non-développeurs, no’nt ils pas toujours été jusque là un peu oubliés  ? Comment peuvent-ils créer leurs propres petites applications ?

App Inventor est un projet qui vise à fournir une boîte à outils très simple et entièrement graphique pour vous permettre de construire des petites applications , des jeux, des quizz (…) sur Android. “App Inventor ne nécessite aucune connaissance en programmation” et permet à tous de construire et  exploiter ses propres applications. Voyons ce que ça donne en vidéo :

Apple iPhone Vs Android … deux ans plus tard

En mars 2008, j’en étais venu à parler des stratégies qui opposaient Google Android à l’iPhone d’Apple sur les plans technologiques. J’y soutenais que Google, avec sa stratégie Android, allait parvenir à tuer l’iPhone en offrant un OS plus attirant encore que IOS. A l’époque, je pensais que ceci prendrai une année, ça sera plus long. Ça aura pris 2 ans avant que l’on commence à voir les développeurs se retourner vers Android… mais ça y est, on peut dire que Google est bien parti pour passer du stade de challenger à celui de leader sur le marché des smartphones, en tout cas, pour moi il l’est déjà. Certes, ce n’est pas encore fait l’iPhone 4 est surement un terminal très réussi et vu les connaissances que j’ai d’Android, je ne me risquerai pas pour le moment à comparer les deux OS sur le plan technique.

Je vais donc me cantonner à des faits observés à ma petite échelle :

  • Selon le Gartner Group, lors du 1er quart 2010, les ventes de téléphones Android ont dépassé en croissance celles de l’iPhone et du coup Android représente 9% du marché aux USA (contre 28% pour Apple) ;
  • Dans mon entourage, tous les développeurs qui possédaient un iPhone ont swichés sur Android… bon ok je connais que des libristes, n’empêche ils avaient un iPhone.. et ils n’en ont plus ;
  • Niveau terminaux, on a quand même plus de choix sur Android ;
  • Niveau applications, il y a plus de 200 000 applications sur iPhone contre un peu plus de 65 000 sous Android (dans les deux cas vous n’aurez pas assez de place pour toutes les installer…)

La sortie du Nexus One (le “Google Phone”… en fait un HTC de bonne facture avec un logo Google) est en soi une anecdote (même s’il s’agit d’un excellent téléphone de l’avis de pas mal de personnes qui en possèdent un). Ce que l’on retiendra surtout, c’est que Google est enfin parvenu à capter la communauté des développeurs avec un OS ouvert face à l’OS fermé d’Apple et c’est surtout que tous les développeurs qui ne supportent pas qu’Apple puisse dicter une morale établie dans la sélection des applications sur l’Appstore (en refusant par exemple la représentation d’un bikini ou d’autres choses plus “politiques” comme les applications mettant en scène des caricatures) ont finit par migrer… c’est une tendance lourde que personne ne peut aujourd’hui nier. La censure exercée par Apple sur son Appstore est une pratique qui en dit long sur la politique de la maison (et que dire de sa commercialisation et de sa politique d’exclusivité).

Android a fait le choix de l’universalité en choisissant GNU/Linux pour construire son OS.

Google a su passer outre le piège de proposer des applications principalement tournées vers ses propres services, si ces dernières sont bien présentes, Google n’ira pas censurer sur son store des applications tierces proposant l’accès à des services tiers concurrents avec pour seul argument son puritanisme et son porte-feuille… comme le fait Apple sans aucun complexe. L’ouverture est donc saine pour la concurrence et contrairement à Apple et sa politique de bridage, pour le moment Google joue le jeu.

Donc en ce qui me concerne mon choix est fait, Android est devenu stable, utilisable, le choix des terminaux commence à me convenir, ses applications couvrent l’intégralité de mes besoins :

  • téléphoner (le truc qu’on peut plus faire à chaque mise à jour avec un 3GS quand on a pas son SHSH sous la main)
  • utiliser le tethering (même jailbreaké c’est payant alors que ça fonctionne très bien et gratuitement sur Android),
  • avoir un shell avec ssh (possible uniquement avec un iPhone jailbreaké),
  • l’irc (un truc qui fonctionne à peu prêt sur iPhone quand on reste dessus … ah le multitache !),
  • une app twitter (le seul truc qui fonctionne correctement sur iPhone),
  • une application de mail décente (mail.app est vraiment ridicule)… ,

Et pour finir, les interfaces d’Android, même si elles ne sont peut être pas encore au niveau de l’iPhone me conviennent parfaitement, on trouve un max mods alternatifs… bref il est grand temps pour moi de passer à autre chose que l’iPhone.

JE VEUX UN ANDROID !%#@#!%[email protected]

Jailbreak IOS4 : PwnageTool 4.0 est en ligne

Cette fois ça y’est, la DevTeam vient de releaser Pwnage Tool 4 mais attention ça ne marche pas avec tous les devices :

Ne sont pas supportés (car non supportés par IOS4) :

  • iPhone 2G
  • iPod Touch
  • iPod Touch 3G

Pour les iPhone 3GS, déception, il faut que le téléphone ai été déjà jailbreaké dans une version de firmware antérieure. Pour l’instant toujours pas de solution de downgrade et de récupération de blob SHSH valide

Pour les iPhone 3G restez à l’cart de cette version de PwnageTool si vous avez jailbreaké votre téléphone avec Spirit.Pour ce terminal redsn0w est donc la solution.

On attend donc encore du neuf du côté de la DevTeam, on nous promet encore quelques belles choses. Prenez soin de bien lire les indications du billet de la DevTeam avant de vous lancer dans un hack qui pourrait vous coûter votre terminal.

IOS4 : la DevTeam annonce une nouvelle release imminente

IOS4 est en ce moment même déployé par Apple, la nouvelle mise à jour apporte de nombreuses nouveautés dont la plus attendue : le multitâche (il était temps car de ce côté là, Android avait une sérieuse longueur d’avance). Toujours est-il que la DevTeam est elle aussi quasiment prête à nous livre son Pwnage Tool pour cette version qu’ils sont encore actuellement en train de tester.

Des dizaines de millers d’utilisateurs sont suspendus au feed Twitter de la Team, et en attendant, cette dernière nous a gratifié d’une chouette chanson : All aboard the jailbreak train, un teasing fort sympathique.

On attend beaucoup de cette release de l’outil ultime de jailbreaking de la DevTeam, particulièrement les utilisateurs d’iPhone 3GS qui ont upgradé en 3.1.4 et qui se retrouve dans l’incapacité d’activer leur téléphone … grâce à la super politique de commercialisation exclusive d’Apple. Concernant ce terminal et la protection ajoutée par Apple dans les dernières séries, on a pour l’instant pas d’information précise, on ne sait par exemple pas s’il faudra toujours un blob SHSH de firmware 3.1.2 pour activer son téléphone

Vivement que j’ai un Android ….

iPhone : upgrade en 3.1.2 à la bourin

iphone hacksCa faisait un bail que je n’avais pas joué avec l’iPhone, mais là, trop de lenteurs et des fixs de sécurité importants ont finit par me convaincre de l’utilité d’upgrader le machin. C’est une opération que je fais rarement car mon iPhone est jailbreaké et j’y ai collé un max d’applications après l’avoir correctement partitionné.

Voici ma méthode de migration, elle s’adresse à des personnes qui savent ce qu’elles font et connaissent déjà la procédure de jailbreak, ssh et les commandes Unix de base … Il explique juste une procédure pour le backup et la restauration qui permet de passer très simplement outre iTunes et donc qui fonctionne avec GNU/Linux ou un autre OS propre. Les outils de jailbreak utilisés ne sont malheureusement pas disponibles sous GNU/Linux et je n’ai pas testé ceci mais à mon avis c’est du super expérimental vu les dernières dates de commit.

Notez que nous partons d’un iPhone déjà jailbreaké en 3.0 et qu’on souhaite l’upgrader en 3.2.1.

En tout cas voici un petit truc qui fonctionne sous toutes les plates-formes et qui vous fera gagner beaucoup de temps si vous avez plein d’applications, même si c’est long, c’est toujours plus rapide qu’une réinstallation des applications unes par unes.

Voilà le monde qu’il y a chez moi dans le répertoire Applications :

Backupper ses données :

On commence par connecter son iphone à son Lan en wifi et on s’assure qu’on ssh est bien activé, il s’installe normalement avec Cydia en fonction du profil que vous sélectionnez.

On root l’iphone :

$ ssh [email protected]

Si vous n’avez pas changé votre mot de passe root par défaut vous me ferez 50 pompes … et le pass c’est “alpine”.

puis

$ cd /var/mobile

$ scp -r * Applications monuse[email protected]:/mon/bureau

Et hop, voici vos applications backuppées. On va faire pareil avec les médias vu que j’ai pas trop envie de passer par iTune pour gérer ça :

$ cd /private/var/mobile/
$ scp -r Media

C’est assez long en fonction du volume de musiques que vous aviez là dedans.

On lance maintenant mise à jour, on récupère le firmware ici

Et on lance Pwnagetool. Si vous avez un 3G sur l’interface graphique sélectionnez l’iPhone de droite 3G(S). On passe en mode expert, on double clic sur général, partition appli à 7go (au max pour moi), on se downloade l’intégrale des packages de Cydia, puis dans sélection des packages on fait notre shopping, on oublie évidement pas le cydia intaller et les trucs utiles, comme les BSD tools ou le gestionnaire de package Debian. J’installe L’installer Cydia et lcy. Seule feinte ici pour moi, comme je suis chez orange, je désactive l’activation.
Je modifie mon logo de démarage et je sélectionne générer pour lancer le build de mon firmware et repartitionner notre iPhone.
Bon là c’est super long, ça reste bloqué très longtemps, genre une vingtaine de minutes, sur la préparation du téléphone (sûrement le partitionnement)… laissez le faire, ne touchez à rien si vous n’avez pas explicitement de message d’erreur.

Une fois le firmware custom injecté, il ne reste qu’à synchroniser l’iPhone. Si vous avez un soucis sur l’activation, fermez iTune débranchez le téléphone et rebranchez le.
Enfin lancez Cydia, mettez à jour les essentiels et surtout unue fois que le terminal ne plantouille plus (après la mise à jour des essentiels, de core utils, d’OpenSSH…), lancez le et changez votre pass root :

$ su root

Le mot de passe par défaut est “alpine”

puis :

$ passwd

entrez votre mot de passe et nous voilà fins prêts.

Puis on scp nos applications sur l’iPhone en mode bourin :

$ scp -r Applications/ [email protected]:/var/mobile/

Une fois achevé le transfert, on reboot le device et là Oh joie, toutes vos applications alternatives (mêmes celles installées avec hackulo.us) sont restaurées, seul inconvénient, l’ordre des icônes n’a pas été conservé (ne riez pas j’ai 10 pages d’apps … ça peut être long à trier).

Et à la question … oui Installous et Hackulo.us fonctionnent. Il y a maintenant un programme de backup d’apps qui est même proposé dans leur dépôt mais je ne l’ai pas encore testé et je ne sais pas trop ce qu’il restaure. En plus du repository cydia.hackulo.us, il vous faudra ajouter apt.modmyi.com dans les sources.

iSlate d’Apple : les spécifications

islateL’iSlate serait le prochain joujou qu’Apple devrait commercialiser dans le courant du mois de janvier. Depuis quelques jours, on trouve même ses spécifications sur le Net. Il s’agirait d’un Tablet PC de 7pouces avec une dalle tactile révolutionnaire, de la DDR3 un core 2 duo à 2,26ghz… et un disque dur qui fait vraiment tache, mécanique à 4200 tm. La rumeur pousse aussi quelques informations sur la prochaine version d’osX 10.7 dont le petit nom serait “Clouded Leopard”… les mauvaises langues pourront dire qu’il sera plus simple de stocker ses données dans l’éventuel cloud d’Apple que sur le pauvre et lent disque dur de 120go et ses 4200 tm là où la norme est à 7200 tm et la tendance au SSD. Si cette rumeur se confirme, peut être qu’Apple aura le bon gout de décliner son iSLate en plusieurs version, dont une avec un disque dur moins ridicule.  Je reste évidemment assez prudent car on est assez habitué à ce genre de rumeurs à la veille d’une sortie de produit d’Apple :

Apple ferme le développement open source de ZFS pour OSX

ZFS est un système de fichiers en 128 bits originalement créé par Sun Microsystems (oui je les aime bien eux), enfin du moins j’aimais bien avant le rachat par Oracle … l’avenir nous dira si Oracle arrivera à faire honneur à l’initiative de Sun de se tourner vers le libre.

ZFS est un des systèmes de fichier les plus avancés encore à l’heure actuelle, Apple avait donc lancé une initiative en 2006  pour permettre à OSX de bénéficier de ce File System, malheureusement le projet a été officiellement arrêté par Apple, c’est une triste nouvelle. Cette décision serait due au fait de la lourde dépendance des applications Apple à HFS+, mais pas seulement … Selon Apple Insider, le fork présenterait un intérêt réduit au regard de la problématique des licences dont dépendent plus ou moins ZFS et qui aurait finit par avoir eu raison de ce système de fichier réputé robuste et rellement innovant… bref du gâchis.

IPHONE 4 : le téléphone qui tue … vraiment

L’iPhone v4 qui sera la prochaine version du best seller d’Apple n’es pas encore sorti qu’il fait déjà des morts !

“Un employé de Foxconn, fabricant officiel d’Apple pour les iPod et iPhone, s’est donné la mort après avoir été tenu pour responsable de la disparition d’un prototype du futur iPhone d’Apple.”

depuis le site : Zone Numérique

iWep Lite : pour cracker du Wep avec un iPhone

Si vous vous demandiez pourquoi aircrack-ng n’était pas dans l’app Store, cette petite application est faite pour vous : iWep Lite.

iwepliteiWep est une trousse à outil de cracking encore un peu fébrile (le projet est récent), mais un projet actif et avec une base de code qui semble fonctionner. La sécurité des réseau sans fil est toujours problématique, de nombreux points d’accès de particuliers sont soit complètement ouverts soit avec un sécurité peu fiable comme le wep. Ce genre d’application, sur un iPhone, facilite énormément les opérations et il devient vraiment aisé de s’attaquer aux réseaux chiffrés en WEP. Seul obstacle, il faut jailbreaker sont iPhone, mais il s’agit d’une opération techniquement trivial grâce à pwnagetools 3 de la devteam. Un patch est même disponible pour le faire fonctionner avec iPhoneOS3.

Visiter le site de l’auteur

Voir la news en francais ici